www.handi-zen.com

handi-zen

Renard polaire,chapitre,1

763 appréciations
Hors-ligne

Renard polaire
Animal
Le Renard arctique ou Renard isatis ou Isatis ou Renard bleu, de la famille des canidés, est un renard natif des régions arctiques qui comprend au moins quatre sous-espèces et qui a fait l'objet d'élevage pour sa fourrure durant l'entre-deux-guerres.
Nom scientifique : Vulpes lagopus
Statut de conservation : Préoccupation mineure (Stable) Encyclopédie de la Vie
Taille : 25 – 30 cm (Adulte, Au garrot)
Niveau trophique : Carnivore Encyclopédie de la Vie
Poids : Mâle: 3,2 – 9,4 kg (Adulte), Femelle: 1,4 – 3,2 kg (Adulte)
Longueur : Mâle: 80 – 110 cm (Adulte), Femelle: 71 – 85 cm (Adulte)
Renard polaire Vulpes lagopus
Pour les articles homonymes, voir Renard (homonymie).
Vulpes lagopus

Un Renard polaire dans son pelage d'hiver, en Islande.
Classification selon MSW
Règne
Animalia
Embranchement
Chordata
Classe
Mammalia
Ordre
Carnivora
Sous-ordre
Caniformia
Famille
Canidae
Genre
Vulpes
Nom binominal
Vulpes lagopus
Linnaeus, 1758
Répartition géographique


Répartition autour du pôle Nord.
Statut de conservation UICN

LC  : Préoccupation mineure
Synonymes
Alopex lagopus (Linnaeus, 1758)


Le Renard arctique (Vulpes lagopus) ou Renard isatis ou Isatis ou Renard bleu, de la famille des canidés, est un renard natif des régions arctiques qui comprend au moins quatre sous-espèces et qui a fait l'objet d'élevage pour sa fourrure durant l'entre-deux-guerres.
Le renard polaire vit dans des milieux où les températures sont très basses en hiver. Il peut résister à des températures de −50 °C. Cet animal très robuste ne connaît que peu de prédateurs.

Répartition

Renard polaire, perdant sa dernière toison d'hiver.

Sur l'île de Nizke (attitude de crainte et défense).

En captivité (attitude de sommeil).
La répartition contemporaine est circumpolaire, mais il semble, au vu des ossements trouvés par les paléontologues, que dans les millénaires qui ont suivi la dernière glaciation, il ait pu vivre avec le renard roux jusqu'en Belgique et en France, avec le lion des cavernes et les hyènes, voire des fennecs, durant notre préhistoire.
Les renards polaires sont présents actuellement dans l'ensemble de l'Arctique, à savoir au Groenland, en Russie, au Canada, en Alaska, au Svalbard, en Islande et dans les Alpes scandinaves. Le statut de conservation du renard polaire à l'UICN est bon (préoccupation minimale), à l'exception de la Scandinavie. Le renard polaire est par ailleurs le seul mammifère natif d'Islande. Il est venu sur cette île isolée de l'Atlantique Nord à la fin de la dernière glaciation en marchant sur la mer gelée.
Le nombre de renards polaires tend à varier dans un cycle correspondant à la population de lemmings, l'une de leurs principales proies. En revanche, comme les renards se reproduisent très rapidement et meurent souvent jeunes, ils sont peu sensibles aux effets de la chasse. Ils ont toutefois été exterminés dans plusieurs zones où les humains se sont établis.
Le renard polaire est en train de perdre du terrain au profit du renard roux, plus grand. Historiquement, le loup gris a maintenu la population du renard roux à un niveau assez bas. L'extermination du loup gris dans de nombreuses régions a permis à la population de renards roux de grandir et ces derniers ont repris la niche du grand prédateur. Dans certaines régions du nord de l'Europe, des programmes autorisent la chasse du renard roux dans les anciennes zones de peuplement des renards polaires.
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Animaux.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 172 autres membres