www.handi-zen.com

handi-zen

Poule soie,chapitre,5

734 appréciations
Hors-ligne

Utilisations
Poule ornementale

Une poule Poule Soie noire et son poussin.
Au XXIe siècle, la Poule Soie est une des poules ornementales les plus populaires et communes. Elle est souvent gardée comme animal de compagnie ou d’ornement par les zoos.
Poule couveuse
La Poule Soie pond un nombre moyen d’œufs de couleur crème, mais sa production est souvent arrêtée en raison de sa grande tendance à couver. Leur capacité à couver a été sélectionnée et la Poule Soie est surtout recommandée et utilisée pour couver les œufs délicats. Elle est donc utilisée pour élever les poussins de races de volailles (poules mais aussi canes, cailles, faisans, oies) qui couvent peu. Une bonne poule soie peut couver une dizaine d’œufs par trimestre (3 semaines de couvaison + 4 à 5 semaines d'élevage des poussins + 4 à 5 semaines de pause) à partir de l'âge de 8 mois.
Elle pond environ 5 fois son poids par an d'où l'importance d'une bonne alimentation. Une poule produit de 100 à 200 œufs.


Cuisine

Soupe chinoise traditionnelle faite à base de Poule Soie et de baies de goji aux vertus médicinales.
La chair apparaissant noir de la Poule Soie est généralement considérée comme inhabituelle et peu ragoutante dans les cuisines occidentales. Quelques restaurants de cuisine fusion de l’aire métropolitaine ouest des États-Unis utilisent la Poule Soie dans des plats traditionnels américains ou français : par exemple en confit (9.)
Au contraire, de nombreuses cuisines traditionnelles asiatiques considèrent la Poule soie comme un mets raffiné. Très utilisée dans la cuisine chinoise, elle est aussi un ingrédient commun des tables japonaises, cambodgiennes et coréennes. Les pays fortement influencés par la culture chinoise, comme la Malaisie, peuvent aussi cuisiner la Poule Soie. Dès le VIIe siècle, la médecine traditionnelle chinoise soutenait que la soupe de poulet à la viande de Poule Soie était une nourriture à vertus curatives (9.) Les méthodes habituelles de cuisine incluent les bouillons, les braisés et les currys( 20.)


Erreurs fréquentes
La Poule Soie est un nom propre. Parler d'un « coq soie » ou d'une « soie » est une erreur. Les termes exacts sont : « Poule Soie », « coq Poule Soie » et « poule Poule Soie ».
Une autre erreur déjà rencontrée est d'appeler cette race de poule « Poule de Soie » : ce terme est incorrect.
La troisième erreur observée est de prétendre que « Poule Soie » et « Silkie » sont deux races différentes. Il s'agit de la même race, le terme « Silkie » étant la traduction anglaise. La seule chose différenciant la Poule Soie française et la Silkie américaine est le standard. Ceux-ci restent néanmoins extrêmement proches, les différences résidant sur l'évaluation de la gravité des défauts( 21). Par exemple, le crâne de Padoue est éliminatoire dans le standard français ainsi que dans dans d'autres standards européens, alors qu'il est toléré dans le standard américain. Un animal sélectionné selon le standard américain pourra être présenté en exposition avicole s'il ne présente pas de défaut éliminatoire par le standard français.

Voir aussi
Articles connexes
Gallus gallus domesticus - Liste des races de poules,
Société centrale d'aviculture de France (SCAF),
Fédération française des volailles (FFV),
Bantam club français (BCF).
Liens externes
Forum officiel du Poule Soie Club de France [archive],
Site de la société centrale d'aviculture de France [archive],
Site de la fédération française des volailles [archive],
Site du Bantam club français [archive].
Bibliographie complémentaire
Matthieu Leuridan, La Poule Soie : Son histoire, ses variétés, son élevage, sa sélection, Neuville-en-Ferrain, 2009, 150 p. (ISBN 978-2-9525801-1-3)
(en) Sigrid Van Dort, Silkies and silkies bantam, Pays-Bas, 194 p.
(it) Rachele Grati, Colorando geneticamente, Firenze, 2012, 140 p.
Jean-Claude Périquet, La poule, Rustica éditions, 2013, 111 p. (ISBN 978-2815304153)
Jean-Claude Périquet, La Poule Soie, Animalia éditions, 2014 (ISBN 235909047X)
Esther Verhoef, Aad Rijs et Christophe Rosson, L'univers des poules, Pays-Bas, Gründ, 2005, 335 p. (ISBN 2700010957)
(en) Cloris D. Faraco, « Hyperpigmentation in the Silkie fowl correlates with abnormal migration of fate-restricted melanoblasts and loss of environmental barrier molecules », Developmental Dynamics, vol. 220, no 3,‎ 2001, p. 212–225 (DOI 10.1002/1097-0177(20010301)220:3<212::AID-DVDY1105>3.0.CO;2-9, lire en ligne [archive])
(en) Christine Heinrichs, How To Raise Chickens : everything you need to know, Saint Paul, MN, Voyageur Press, coll. « Agricultural FFA Education », 2007, 192 p. (ISBN 978-0-7603-2828-6)
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Animaux.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 168 autres membres