www.handi-zen.com

handi-zen

Tamanoir,chapitre,6

851 appréciations
Hors-ligne

Reproduction et parentalité

Femelle adulte avec sa progéniture accrochée à son dos (44)
Les fourmiliers géants peuvent s’accoupler tout au long de l’année(14.) Pendant la parade nuptiale, un mâle en rut cherche une femelle en chaleur. Après s’être reniflés, ils se joignent. Les couples mâles et femelles sont connus pour se nourrir ensemble, dans les mêmes nids d'insectes(31.) Lors de l’accouplement, la femelle se met dans la même position et direction que le mâle, ce dernier s’accroupit sur elle. Un couple peut rester ensemble pendant trois jours, et s’accoupler plusieurs fois au cours de cette période(14). La gestation dure environ 190 jours(31) et se termine par la naissance d'un seul petit(16,) qui pèse généralement autour de 1,4 kg (3,1 lb)40. Les femelles donnent naissance debout(14.)
Les nouveau-nés naissent avec les yeux fermés et commencent à les ouvrir au bout de six jours. La mère porte son petit sur son dos(32.) Les bandes noirs et blanches acquises dès la naissance s’alignent avec ceux de la mère et offrent un parfait camouflage(16.) Les jeunes communiquent avec leurs mères grâce à des sifflements aigus et perçants et utilisent leurs langues pendant l’allaitement. Après trois mois, le petit commence à manger des aliments solides et est entièrement sevré à dix mois. La mère nettoie sa progéniture pendant les périodes de repos pouvant durer jusqu'à une heure. Le toilettage est très particulièrement prononcé pendant les trois premiers mois et décline progressivement jusqu’à l’âge de neuf mois, se terminant au dixième mois. Cette baisse de toilettage reflète la diminution des liaisons entre la mère et sa progéniture ; les jeunes tamanoirs devenant généralement indépendants vers neuf ou dix mois(3). Les tamanoirs sont sexuellement matures entre 2,5 et 4 ans(32. )


Dans la culture

Masque de fourmilier et « scratcher » utilisé par les garçons Kayapos dans leurs cérémonies.
Dans la mythologie et le folklore des peuples autochtones du bassin de l'Amazone, le fourmilier géant est dépeint comme un « malin » ou un « arnaqueur » contrecarrant le jaguar, ainsi qu'une touche affective d'humour en raison de son long museau. Dans un conte « Shipib », un fourmilier défie un jaguar à un concours d’apnée sous l'eau. Le jaguar accepte . Une fois leurs corps submergés, le fourmilier a sauté hors de l'eau et a volé la fourrure du jaguar, laissant ce dernier avec la fourrure du tamanoir. Dans un mythe « Yarabara », l'ogre du mal « Ucara » est transformé dans l’intérieur et par le soleil. Ce mythe souligne le caractère presque immobile de la bouche du tamanoir, qui a été considérée comme un fardeau(45). Les « Kayapos » portent des masques d'animaux divers, y compris de tamanoir, au cours du nommage et de cérémonies d'initiation. Ils croient que les femmes qui ont touché des masques de fourmilier ou que les hommes qui ont trébuchés tout en les portants mouraient ou recevaient une sorte de trouble physique(46).
Pendant la colonisation espagnole des Amériques, le fourmilier géant était l'un des nombreux animaux indigènes capturés pour être exposés et exhibés en Europe. Dans un premier temps, les Européens croyaient majoritairement que les spécimens présentés de tamanoirs étaient tous des femelles et qu’ils s’accouplaient avec leur nez, une idée évidemment fausse et corrigée par le naturaliste Félix de Azara(47.) Au XXe siècle, Salvador Dalí a écrit : « imaginons que les fourmiliers géants atteignent des tailles plus grandes que le cheval, possèdent d'énormes férocités, ayant un pouvoir musculaire exceptionnel, ils serraient des animaux terrifiants. » Dalí représentait un fourmilier dans le style de Le Grand Masturbateur. Il a été utilisé comme un ex-libris pour André Breton, qui a comparé les tentations qu’un homme éprouve dans la vie à ce que « la langue du tamanoir doit offrir à la fourmi. »(48 )
En 1940 une bande dessinée de Max Fleischer « dans les plantes, une colonie de fourmis repoussent un fourmilier crapuleux. » Sortie pendant la Drôle de guerre, le film peut avoir fait allusion à la ligne Maginot de la France(49.) Un tamanoir est aussi un personnage récurrent dans la bande dessinée BC. Ce personnage était l'inspiration de Pierre le fourmilier la mascotte de l’équipe de Irvine, d’une Université de Californie(50.) Le dessin animé très court Happy Tree Friends dispose d’un fourmilier nommé « Sniffles ». Dans la mini-série de Stephen King Kingdom Hospital, le caractériel « Antubis » apparaît sous la forme d'une créature ressemblant à un fourmilier, avec des dents acérées(51.)


Genre Myrmecophaga
(en) Référence Mammal Species of the World (version 3, 2005) : Myrmecophaga Linnaeus, 1758 [archive]
Référence Catalogue of Life : Myrmecophaga  [archive]
(en) Référence Paleobiology Database : Myrmecophaga Linnaeus 1758 [archive]
(en) Référence Animal Diversity Web : Myrmecophaga [archive]
(en) Référence NCBI : Myrmecophaga [archive]
(en) Référence UICN : taxon Myrmecophaga [archive]
(fr+en) Référence CITES : genre Myrmecophaga [archive] (sur le site de l’UNEP-WCMC)
(en) Référence CITES : espèce Myrmecophaga tridactyla Linnaeus, 1758 [archive] (+ répartition [archive]) (sur le site de Species+ [archive]) (consulté le 3 juin 2015)
(fr+en) Référence ITIS : - Myrmecophaga Linnaeus, 1758 [archive] (+ version anglaise [archive] )
Espèce Myrmecophaga tridactyla
(en) Référence Mammal Species of the World (version 3, 2005) : Myrmecophaga tridactyla Linnaeus, 1758 [archive]
(en) Référence Brainmuseum [archive] : Myrmecophaga tridactyla [archive]
(en) Référence Catalogue of Life : Myrmecophaga tridactyla Linnaeus, 1758 [archive]
(en) Référence Paleobiology Database : Myrmecophaga tridactyla Linnaeus 1758 [archive]
(en) Référence Animal Diversity Web : Myrmecophaga tridactyla [archive]
(en) Référence NCBI : Myrmecophaga tridactyla [archive]
(en) Référence UICN : espèce Myrmecophaga tridactyla Linnaeus, 1758 [archive] (consulté le 3 juin 2015)
(fr) Référence CITES : taxon Myrmecophaga tridactyla [archive] (sur le site du ministère français de l'Écologie)
(en) Référence Fonds documentaire ARKive [archive] : Myrmecophaga tridactyla  [archive]
(fr+en) Référence ITIS : Myrmecophaga tridactyla Linnaeus, 1758 [archive] (+ version anglaise [archive] )
liens externes
Tamanoir en Ligne - The Online Anteater: informations, images, faits amusants et autres sur fourmilier géant [archive]
ARKive – images and movies of the giant anteater. [archive]
Tamanoir, Paresseux & Tatou group spécialisé – Fourmilier géant [archive]
Youtube, Tamanoir du Parc Zoologique de Paris - Vidéos sur les spécimens présents dans le Parc [archive]
National géographique - Mymecophaga tridactyla [archive]
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Animaux.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 184 autres membres