www.handi-zen.com

handi-zen

Suricate,chapitre,3

838 appréciations
Hors-ligne

Reproduction et mise bas
Les suricates sont très prolifiques. Ils atteignent leur maturité sexuelle vers l'âge d'un an. Ils peuvent avoir jusqu'à 4 portées par an de généralement trois petits à l'état sauvage mais peuvent encore réduire leur fertilité si les conditions alimentaires sont mauvaises[réf. nécessaire] ou, au contraire, mettre bas jusqu'à cinq petits si les conditions environnementales sont bonnes. Les suricates sont itéropares et peuvent se reproduire à n'importe quelle époque de l'année, mais la majorité des mises bas survient à la saison chaude.
Les femelles sont capables de provoquer leur mise bas. Cette faculté permet au groupe d'avoir des petits au même stade de développement au même moment et de ne pas entraver les migrations du groupe.
Il n'y a pas de parade nuptiale pré-copulatoire. Le mâle amadoue la femelle jusqu'à ce qu'elle accepte l’accouplement. Le mâle reste en position assise durant l'acte. La gestation dure approximativement 11 semaines. Les petits naissent dans le terrier souterrain et sont incomplètement développés. Leurs yeux deviennent fonctionnels au bout de 10 à 14 jours et leurs oreilles au bout de 15 jours. Ils sont sevrés au bout de 50 à 65 jours. Il ne sortent du terrier qu'au bout de 21 jours de vie. Le clan au complet entoure le terrier pour assister à la sortie des petits, qui sont confiés à des baby-sitters séjournant près de la tanière. Ils se joignent aux adultes dans leur quête de nourriture une semaine environ après leur première sortie.
Le couple dominant se réserve le droit de tuer tout autre petit du groupe et préserve ainsi la meilleure chance de survie à sa propre descendance. Il peut aussi chasser la mère hors du groupe. De nouveaux groupes composés de femelles évincées et de mâles vagabonds se forment et évitent ainsi la consanguinité.
Les membres du groupe dominant ne s'accouplent pas entre eux lorsque ces derniers sont des proches (ceci survient lorsque la femelle dominante meurt et qu'une de ses filles lui succède), mais avec des mâles vagabonds issus d'autres groupes. Les femelles pleines ont alors tendance à tuer et dévorer les petits nés d'une autre mère.


Comportement et vie sociale

Groupe de suricates en Afrique du Sud
Les suricates vivent dans de vastes terriers aux entrées multiples qu'ils ne quittent que dans la journée. Ce sont des animaux sociaux de 20 à 30 membres au sein d'une même colonie. Hors du groupe, les suricates sont voués à une mort quasi certaine. Les animaux du même groupe se toilettent régulièrement entre eux pour tisser des liens sociaux puissants. Le couple dominant exprime son autorité sur le reste du groupe en le marquant de son odeur. Les animaux de second rang toilettent alors le couple dominant et lui lèchent la gueule. Ce comportement se rencontre habituellement lorsque les membres du groupe se trouvent réunis après une courte période de séparation. La plupart des suricates d'un même groupe sont la progéniture du couple dominant.
Les suricates ont un comportement altruiste au sein de leur colonie. Un ou plusieurs d'entre eux surveillent en sentinelles les autres membres qui creusent ou jouent entre eux. Lorsqu'un prédateur est repéré, l'alerte est donnée par un aboiement particulier. La bande se précipite alors pour se cacher dans un des terriers dont ils ont parsemé leur territoire. La sentinelle est la première à réapparaître du terrier à la recherche d'éventuels prédateurs. Elle aboie en continu pour maintenir les autres suricates dans leurs terriers. Lorsqu'elle cesse d'aboyer les autres suricates peuvent émerger en toute sécurité.
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Animaux.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 183 autres membres