www.handi-zen.com

handi-zen

Raie manta,chapitre,1

764 appréciations
Hors-ligne

Raie manta océanique
Poisson
La raie manta, diable de mer ou raie manta géante est une espèce de poissons de la famille des Mobulidae. C'est la plus grande des raies, elle peut atteindre jusqu'à sept mètres d'envergure et deux tonnes.
Nom scientifique : Manta birostris
Poids : 1 600 kg (Adulte) Encyclopédie de la Vie
Ordre : Myliobatiformes
Famille : Mobulidae
Classe : Chondrichthyes
Règne : Animalia
Raie manta océanique
Manta birostris

Raie manta au large de la Thaïlande
Classification selon Catalogue of Life
Règne
Animalia
Sous-règne
Bilateria
Infra-règne
Deuterostomia
Embranchement
Chordata
Sous-embr.
Vertebrata
Infra-embr.
Gnathostomata
Super-classe
Chondrichthyes
Classe
Chondrichthyes
Sous-classe
Elasmobranchii
Super-ordre
Euselachii
Ordre
Myliobatiformes
Famille
Mobulidae
Genre
Manta
Nom binominal
Manta birostris
(Walbaum, 1792)(1)
Synonymes
Manta hamiltoni Hamilton & Newman, 1849)
Raja birostris Donndorff, 1798
Statut de conservation UICN

VU A2abd+3bd+4abd : Vulnérable
Statut CITES
Annexe II , Rév. du 12/06/13
La raie manta, diable de mer ou raie manta géante (Manta birostris) est une espèce de poissons de la famille des Mobulidae(2.) C'est la plus grande des raies, elle peut atteindre jusqu'à sept mètres d'envergure et deux tonnes(3.)


Description
Il s'agit d'un poisson cartilagineux rajiforme dont le corps possède deux grandes « ailes », mesurant au maximum sept mètres pour environ deux tonnes3, avec une queue courte, ainsi qu'une tête relativement plate munie de chaque côté de la bouche d'extensions des nageoires pectorales appelée nageoire céphalique, concourant à l'évocation d'un animal cornu dans l'imaginaire collectif, d'où son nom vernaculaire de « diable de mer ». Ces nageoires céphaliques lorsqu'elles sont déroulées, facilitent la canalisation du flux d'eau vers la bouche pour le nourrissage. En nage, elles sont enroulées sur leur axe afin de gagner en hydrodynamisme.
Les yeux et les spiracles sont sur le côté de la large tête de l'animal.
L'animal possède, sur la face ventrale, cinq paires de fentes branchiales. La mâchoire supérieure est édentée mais l'inférieure possède plusieurs dents dont la fonction exacte est inconnue. Il pourrait s'agir de parties vestigiales(4.)
La raie manta a une coloration sombre sur sa face dorsale allant du noir au brun en passant par le bleu métal. La présence de taches claires sur les pointes des ailes ainsi que sur la zone juste en arrière de la partie supérieure de la bouche formant plus ou moins deux taches symétriques scindées dans l'axe du corps par un trait plus ou moins large dont la teinte est identique à celle de sa face dorsale. La zone ventrale de l'animal est généralement blanche et marquée de taches variables sombres localisées dans la partie inférieure de l'abdomen. Ces dernières taches contribuent à leur identification.


Distinctions physiques entre la raie manta de récif et la raie manta océanique
Un premier critère pourrait être la taille car la raie manta océanique est plus grande que la raie manta de récif, soit 4 à 5 mètres contre 3 à 3,5 mètres. Toutefois, si les individus sont jeunes, leur taille peut porter aisément à confusion.
La coloration est un moyen rapide et efficace pour les distinguer. La raie manta de récif a la face dorsale sombre avec en général deux zones plus claires sur le dessus de la tête, sorte de dégradé nuancé entre le sombre dominant de son dos et une teinte claire blanchâtre à grisâtre, dont la séparation longitudinale forme une sorte de "Y" sombre. Alors que chez la raie manta océanique, la face dorsale est bien sombre et les deux taches blanches sont bien marquées sans effet de dégradé. L'axe de séparation entre ces deux taches blanches forme quant à lui un "T". En outre, l'extrémité des nageoires pectorales est aussi blanche(3.)
Le ventre de la raie manta de récif est blanc et parsemé d'un nombre variable de taches sombres qui peuvent être d'une grande à pauvre densité. Celui des raies manta océaniques est généralement blanc avec très peu de taches sauf dans la zone proche des nageoires pelviennes, soit en arrière de cette face ventrale. En outre, la bordure des nageoires pectorales côté ventral, la bouche et le bord des fentes branchiales sont aussi noirs chez la manta océanique(5.)
Autre distinction physique entre les deux espèces est la présence d'une boursoufflure juste après la nageoire dorsale soit à la base de la queue de la raie manta océanique(5. )
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Animaux.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 172 autres membres