www.handi-zen.com

handi-zen

zèbre de Grévy,chapitre,2

1747 appréciations
Hors-ligne

Description
Le zèbre de Grévy est le plus grand de tous les équidés sauvages. Il mesure de 2,5 à 3 m de la tête à la queue, qui mesure entre 38 et 75 cm, et de 1,45 à 1,90 m de hauteur. Il pèse entre 350 et 450 kg(3,)(5.) Le zèbre de Grévy diffère des deux autres espèces par ses caractéristiques plus primitives. Il ressemble beaucoup à une mule : sa tête est longue et fine, ses oreilles sont très grandes, de forme arrondie et conique, et son cou est court mais large(6.) Comme chez toutes les espèces de zèbres, le pelage du zèbre de Grévy est composé de rayures noires et blanches. Les rayures sont fines et rapprochées, plus larges sur le cou, elles s’étendent jusqu’aux sabots(6.) Le ventre et la zone entourant la base de la queue n’ont pas de rayures, ce qui est spécifique au zèbre de Grévy. Il possède en moyenne 80 rayures. Les zèbres naissent avec des rayures marron et noires, les premières noircissant en vieillissant. Les rayures du zèbre peuvent servir à donner l’illusion qu’il est plus imposant qu’il ne l’est réellement ou à déformer son apparence, et ainsi perturber les prédateurs. Il se trouve qu’un zèbre immobile passe inaperçu la nuit ou lorsqu’il est à l’ombre(6. )Des expériences ont suggéré que les rayures polarisent la lumière de sorte que cela décourage les taons, ce qui n’est pas le cas des autres motifs de pelage(7). La couleur du museau du zèbre varie du gris au noir, leurs lèvres possèdent des vibrisses. La crinière est longue et dressée sur le cou, les jeunes ont une crinière qui descend jusque sur leur dos et qui se raccourcit une fois qu’ils atteignent l’âge adulte(6.)


Écologie et comportement

Zèbre de Grévy.
Le zèbre de Grévy vit au nord du Kenya, et certaines populations isolées vivent en Éthiopie(8.) L’espèce est extirpée en Somalie et à Djibouti et son statut au Soudan du Sud est incertain(9.) Le zèbre de Grévy vit dans la brousse et les plaines arides(3). Écologiquement, cette espèce se situe entre l’âne sauvage d’Afrique vivant dans les zones arides et le zèbre des plaines tributaire de l’eau(8.) Les femelles en période de lactation et les mâles non-territoriaux évoluent dans les zones où la verdure est plus importante plus souvent que les autres individus(10.)
Les zèbres de Grévy se nourrissent d’herbe, de légumes et de buissons(6.) Ils ont pour habitude de grignoter les buissons et les plantes au sol lorsque l’herbe manque(3,)(11). Leur système digestif particulier leur permet de subsister grâce à un régime alimentaire d’une qualité nutritionnelle plus faible que nécessaire pour les autres herbivores ruminants. Ils peuvent survivre jusqu’à 5 jours sans eau, mais boivent régulièrement lorsque celle-ci est abondante12. Durant la saison sèche, ils leur arrive fréquemment de migrer vers les terres montagneuses où l’eau y est plus présente(3). Les femelles ont besoin de boire beaucoup plus lorsqu’elles sont en période de lactation(13.) Pendant les saisons sèches, les zèbres creusent des trous pour y trouver de l’eau et les défendent(3.) Les zèbres de Grévy constituent des proies pour les lions, les hyènes, les lycaons, les guépards et les léopards(6.) Ils sont de plus sujets à des parasites gastro-intestinaux, notamment du genre Trichostrongylus(14. )

Troupeau de zèbres.
Ils vivent sur un même territoire, majoritairement durant la saison des pluies, mais peuvent y rester toute l’année s’il y reste assez d’eau(3.) Les étalons incapables d’établir des territoires circulent librement(8) et sont appelés des célibataires. Les femelles, les jeunes et les mâles non-territoriaux ont des domaines vitaux très étendus. Les femelles se déplacent de territoire en territoire, préférant ceux où la nourriture est la meilleure et où l’eau est la plus abondante(15). Jusqu’à neuf mâles peuvent se battre pour une seule femelle hors d’un territoire(6.)
Les étalons territoriaux acceptent les autres étalons évoluant sur leur territoire, cependant, lorsqu’une femelle en chaleur est présente, les étalons territoriaux maintiennent les autres mâles à distance(3,)(8). Pour cette raison, les mâles non-territoriaux ont tendance à les éviter(10). Lorsque aucune femelle n’est présente, un étalon territorial recherchera la compagnie d’autres étalons. L’étalon montre sa domination à l’aide de son encolure arquée et d’une démarche assurée, les moins dominants se soumettent en étendant leur queue, en baissant la tête et en se touchant du museau leur poitrail ou leur aine(8.) Le cri du zèbre de Grévy est décrit comme « se situant entre le grognement de l’hippopotame et le râle de l’âne(3.) Pour se débarrasser des mouches ou des parasites, ils se roulent dans la poussière, dans l’eau ou dans la boue, et font bouger leur peau pour faire partir les mouches. Ils se frottent également contre les arbres, les rochers et tout ce qu’ils peuvent trouver pour se débarrasser d’irritations telles que des démangeaisons ou des parasites(6.) Bien qu’ils ne pratiquent pas le toilettage mutuel, il leur arrive parfois de se frotter contre un congénère(6. )
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Animaux.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 198 autres membres