www.handi-zen.com

handi-zen

Springbok,chapitre 3

851 appréciations
Hors-ligne

Prédateurs
Son principal prédateur est le guépard, le seul à pouvoir rivaliser en vitesse. Vif, très agile et extrêmement rapide à la course, le springbok peut faire des sauts extraordinaires tel un ressort, généralement cinq ou six bonds à la suite, les quatre pattes raides tendues, sa crête dorsale triangulaire garnie de poils blancs déployée (celle-ci étant indépendante). Il peut aussi bondir au loin (en longueur) 6 mètres en général et aller jusqu'à 15 mètres parfois. Ses sens sont également bien développés.
Le guépard est aussi rapide que lui, mais le springbok peut tenir sa vitesse de pointe, sur une plus longue distance. Seule une chasse sur dix est couronnée de succès pour le guépard lorsqu'il chasse le springbok.
Le babouin peut aussi facilement attaquer un jeune faon ou même à un adulte blessé ou malade.
Les springboks adultes en bonnes conditions physiques sont trop rapides et agiles pour être la proie des lions, lycaons, hyènes, léopards, mais ces prédateurs peuvent s'attaquer aux individus faibles et aux jeunes springboks (faons) qui n'ont pas encore la vitesse de course des adultes. Les jeunes peuvent être aussi la proie des chacals et des aigles.
Longévité
10 ans dans la nature et jusqu'à 17 ans en captivité avec un record de 19 ans(10.)


Statut - conservation
Aujourd'hui, le springbok est l'antilope ou la gazelle la plus abondante, grâce aux nombreux parcs nationaux et réserves sud-africaines. D'après la liste rouge de l'UICN, sa population est en augmentation en 2010, elle est estimée à 2,500,000 individus(11), en 1989 sa population était déjà remontée à 600.000 individus, c'est dire que sa population n'a fait qu'augmenter au cours des 20 dernières années. Autrefois, au cours du XVIIIe siècle, ils formaient d'immenses troupeaux de plusieurs millions d'individus (10 m) dans les savanes et les semi-déserts d’Afrique du Sud et du Sud-Ouest, ils avaient l'habitude d'être très répandus, en formant certains des plus grands troupeaux de mammifères jamais observés, mais ils ont failli disparaître au XIXe siècle à cause de la chasse massive par les Européens. Aujourd’hui, l'espèce n'est plus menacée et a retrouvé sa distribution géographique originelle(12.) Toutefois, le springbok continue d'être chassé par l'homme pour la qualité de sa viande, sa peau et son trophée (cornes), mais sa chasse est toutefois contrôlée. Ces animaux sont aussi recherchés par les fermiers, car ils sont peu couteux au niveau de l'entretien, faciles à trouver, robustes (peuvent vivre sur des terres arides) et fournissant une viande de qualité (mais sans graisses) qui se vend toujours bien. Les sud-Africains, admirent cet animal pour sa beauté, sa sportivité et sa population croissante qui a su remonter au cours du XXe siècle et XXIe siècle. Sa population initiale était de 10 millions d'individus.


Migration
En période de sécheresse, ils se déplacent en grands troupeaux accompagnés de zèbres, de bubales, de gnous et d'autruches en quête de pâturages.
Symbole
Le springbok est utilisé comme symbole sportifs dès 1906 par l'équipe d'Afrique du Sud de rugby, puis par les différentes équipes sportives (comme le cricket). Mais ce symbole est ensuite considéré, ainsi que les équipes nationales, comme étant une marque de l'apartheid. Le Congrès national africain (CNA), le parti politique de Nelson Mandela, souhaite alors unifier les équipes nationales en introduisant la fleur de protea comme symbole national, aux dépens du springbok devenu symbole de l'apartheid. Jusqu'en 2008, les deux symboles cohabitent sur le maillot sud-africain de rugby (l'équipe de cricket ayant délaissé le springbok en 1992) en un unique logo. En 2008, la fédération sud-africaine de rugby (SARU) sépare les deux symboles, mais en les conservant tous deux sur le maillot, le springbok sur la poitrine droite et la protea sur la poitrine gauche(13).
Les joueurs internationaux de rugby à XV sud-africain reste surnommés les Springboks, les moins de 20 ans, les Baby boks ou Junior boks (en référence à leurs âges) et l'équipe de rugby à sept, les Biltzboks.
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Animaux.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 184 autres membres