Salamandre géante de Chine ,chapitre,1 - handi-zen

www.handi-zen.com

handi-zen

Salamandre géante de Chine ,chapitre,1

783 appréciations
Hors-ligne

Salamandre géante de Chine Andrias davidianus
Ne doit pas être confondu avec Salamandre géante du Japon.
Andrias davidianus

Classification selon ASW
Règne
Animalia
Embranchement
Chordata
Sous-embr.
Vertebrata
Classe
Amphibia
Sous-classe
Lissamphibia
Ordre
Caudata
Famille
Cryptobranchidae
Genre
Andrias
Nom binominal
Andrias davidianus
(Blanchard, 1871)
Synonymes
Sieboldia davidiana Blanchard, 1871
Megalobatrachus sligoi Boulenger, 1924
Statut de conservation UICN

CR A2ad :
En danger critique d'extinction
Statut CITES
Annexe I , Rév. du 01/07/1975
Andrias davidianus, la Salamandre géante de Chine, est une espèce d'urodèles de la famille des Cryptobranchidae(1.) Cette salamandre géante vit en Chine et aurait été introduite à Taïwan ainsi qu'au Japon. C'est le plus grand amphibien vivant au monde(2.)
Des chercheurs ont montré en 2018 qu'il en existerait en fait actuellement au moins 5 espèces (toutes en danger critique d'extinction bien qu'autrefois communes dans les rivières du sud-est de la Chine). Toutes semblent issues d'une population ancestrale qui a commencé à diverger il y a 5 à 10 millions d'années(3


Description

Tête d'Andrias davidianus

Squelette d'Andrias davidianus

Andrias davidianus dans un aquarium de Shangaï
Andrias davidianus mesure environ 100 cm. Dans le passé on a capturé et mesuré des individus mesurant jusqu'à 1,80 m de longueur et pesant jusqu'à 65 kg, mais les spécimens observés récemment sont nettement plus petits. Sa queue représente environ 59 % de la taille du corps et son extrémité s’aplatit latéralement en forme d’aviron. La salamandre géante de Chine, avec celles du Japon et d’Amérique du Nord, est l’un des plus grands amphibiens vivants au monde. Sa longévité moyenne dépasse 30 ans, et des spécimens captifs ont pu atteindre un âge approchant 80 ans. En 2015, un spécimen âgé de plus de 200 ans a été retrouvé en Chine(4.)
La teinte générale du corps varie du brun clair au brun foncé, parfois proche du noir, avec des taches noirâtres éparses. Le corps et la tête ont une allure plutôt aplatie. La tête est large, la gueule vaste avec de petits yeux sans paupières qui ne peuvent se concentrer sur le même objet en même temps, d’où une mauvaise vision. Pour trouver leurs proies, les animaux sont donc tributaires du toucher et peut-être de l’odorat, du goût, ou encore de la sensibilité aux vibrations ou au champ électrique. La peau est visqueuse et présente des plis irréguliers sur les flancs. Les pattes, bien développées, portent quatre doigts à l’avant et cinq à l’arrière.
La respiration est assurée en partie par la peau. Cette dernière laisse entrer le dioxygène et sortir le dioxyde de carbone. Cette caractéristique ajoutée, à un métabolisme lent, permet à la salamandre géante de rester la plupart du temps au fond : elle ne remonte à la surface que pour respirer de temps en temps. Lorsque leurs branchies larvaires se réduisent, les adultes développent un pli bien visible sur la peau, le long de leurs flancs, qui augmente la surface d’absorption de l’oxygène. Sa grande taille, l’absence de branchies et des poumons réduits confinent cette espèce dans des zones d’eaux courantes.
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Animaux.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 178 autres membres