www.handi-zen.com

handi-zen

Rat,chapitre,5

763 appréciations
Hors-ligne

Aspects culturels
Articles détaillés : Rat dans la culture et Liste des souris et rats de fiction.
Depuis la Préhistoire, le « rat » a toujours accompagné l'Homme(59,) et de ce fait, c'est un animal qui occupe une très forte symbolique et qui est fortement présent dans les domaines folkloriques et artistiques. Cependant la symbolique n'est pas la même selon les époques et selon les différents continents. En Orient et plus particulièrement en Asie, le rat est généralement le symbole de l'intelligence, de l'ambition et même de la chance(59,)(60.) En Occident, et ce depuis le Moyen Âge, sa valeur symbolique est généralement négative, certainement du fait qu'il est destructeur de récoltes et propagateur d'épidémies. Cependant la symbolique du rat est bien plus complexe, et il reste un animal lourd de symbole, indissociable de l'Homme(60. )


En Orient

Ganesh et sa monture le rat.
En Inde comme en Extrême-Orient, le rat est associé aux divinités.
Dans l'hindouisme, le rat est associé à Ganesh puisqu'il en est la monture (le vahana). Du fait que Ganesh est une des divinités les plus populaires de l'hindouisme, le rat est un animal qui n'est pas vu comme nuisible mais aimé pour son ingéniosité et sa curiosité. En tant que monture de Ganesh, il est comparable au mantra récité et qui dévore les graines d'ignorance pour permettre d'accéder à la connaissance que représente la Divinité(61.) Globalement perçus comme des créatures inoffensives, on peut voir en Inde des rats se promener parmi les hommes, sans que cela pose problème à la population.
Article détaillé : Karni Mata.
Le temple de Karni Mata, en Inde dans l’État du Rajasthan, est l'un des exemples les plus parlants que l'on puisse trouver. Selon la légende locale les rats sont les réincarnations de la sadhvi Karni Mata, de sa famille mais aussi de ses conteurs, bardes et poètes(62.) Les rats sont les premiers dévots privilégiés de Karni Mata(63.) Des milliers de rats vivant au sein du temple (20.000 selon certaines estimations)(64), la tradition dit qu'il y a quatre ou cinq rats blancs, que l'on considère comme particulièrement saints. Ils sont les manifestations de Karni Mata elle-même et de sa famille. Les apercevoir est un privilège et les visiteurs ont le devoir de leur donner de la nourriture.
En Extrême-Orient, le rat fait partie de l'astrologie chinoise, il est le premier animal d'un cycle de douze animaux(65). Des légendes relatent comment les animaux furent choisis et comment le rat devint le premier animal du cycle zodiacal. Il le fut par la ruse et il est de ce fait associé à la mesquinerie mais surtout à l'intelligence(66,)(67). Il est également lié à l'argent(68.) Au Japon, le rat est considéré comme le messager de Daikokuten, divinité de la richesse, du commerce et des échanges(69. )


En Occident

Le joueur de flûte de Hamelin menant les rats de la ville à la rivière.
En Occident et plus précisément dans la langue française, le rat est aussi lié à la richesse mais il se retrouve lié à l'avarice. Ainsi, de nombreuses expressions métaphoriques se sont créées à partir du mot « rat ». Leur signification a souvent une connotation péjorative reflétant l'image négative et peu reluisante qu'inspire le rat(2.) On dit par exemple d'une personne avare qu'elle est très rat, d'un homme « fort gueux » qu'il est gueux comme un rat ou encore lorsqu'un logement est étroit et sale on dit que c'est un nid à rats. Pour décrire quelqu'un de fantaisiste ou faisant un caprice on dit alors qu'il a des rats dans la tête(4 )(etc).
Indésirable et propagateur d’épidémies, le rat a souvent été perçu par le dégoût, la répugnance et par la crainte(70.) Il a ainsi alimenté l'imaginaire collectif et la croyance populaire, tels le culte de Saint-Gertrude de Nivelles qui aurait eu le pouvoir de repousser les rats et les souris(71,)(72,) la légende du joueur de flûte de Hamelin(73 )ou encore la créature folklorique du roi de rats. Un roi de rats est en fait un regroupement de rats dont les queues sont entrelacées les unes aux autres, souvent prises dans une gangue composée de paille, d'excréments et de poils. C'est un phénomène rare et contesté qui est accompagné d'un mythe populaire(74. )


Dans la littérature et à l'écran

Illustration de Gustave Doré pour la fable Conseil tenu par les rats de Jean de La Fontaine.
En Europe, le rat est donc présent dans les contes, puisque les frères Grimm ont notamment transcrit la légende du joueur de flûte de Hamelin, mais il est aussi dans les fables. De nombreuses fables de Jean de La Fontaine parlent du rat et lui prêtent des caractéristiques anthropomorphes. On en compte pas moins de douze ayant le mot « rat » dans leur titre(75,)(76.)
À la fin du XIXe siècle et au XXe siècle le rat est encore une fois intégré à la littérature mais c'est au genre de l'horreur qu'il est associé, comme on peut le voir avec la nouvelle Les Rats dans les murs de l'écrivain américain Howard Phillips Lovecraft dans laquelle les rats sont anthropophages ou encore avec la Tétralogie des Rats du romancier anglais James Herbert. Dans les dernières décennies du XXe siècle et dans les années 2000, l'image du rat reste souvent la même. Le roman d'horreur Garbage rampage de Julian C. Hellbroke (coll. Trash) se déroule sur fond d'invasion de rats mutants à New York. L'image du rat évolue tout de même, et devient parfois un peu plus positive, sans doute du au recours plus fréquent du rat brun en laboratoire et aux débuts du rat brun en tant qu'animal de compagnie dans les années 1980(77.) Durant cette période, on voit aussi apparaître le rat dans la bande-dessinée. Et ce aussi bien dans la BD franco-belge que dans le comic et le manga et dans les adaptations télévisuelles et cinématographiques qui en découlent.
Le rat est donc également présent à l'écran. Il y garde souvent son côté de vermine terrifiante et propagatrice d'épidémies, comme dans Willard(78,) film d'horreur américain sorti en 1971 sa réadaptation de 2003(79,) Soudain... les monstres ou bien encore dans D'origine inconnue (voir Liste de films d'horreur avec des rats). Dans les films d'animation américains les rats y jouent des rôles divers. Dans Brisby et le secret de NIMH, l'héroïne est une souris aidée par des rats de laboratoire intelligents qui se sont évadés et qui se trouvent être selon les personnages amicaux ou violents. Dans Basil, détective privé, le rat se voit cantonné au rôle du méchant, rival de la souris. Enfin dans Ratatouille, un rat d'égout se voit devenir un « héros culinaire »(80,)(81,)(82). Ce dernier film a d'ailleurs été édité en jeu vidéo.
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Animaux.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 172 autres membres