Poisson rouge,chapitre,5 - handi-zen

www.handi-zen.com

handi-zen

Poisson rouge,chapitre,5

785 appréciations
Hors-ligne

Maintenance en aquarium
Note : Les informations figurant dans cet encadré sont données seulement à titre indicatif. Lire attentivement le texte.
Origine
Chine
Eau
eau douce
Dureté de l'eau
5 à 15 °GH
pH
7 à 8
Température
1 à 30, l'idéale est de 18 à 20 °C
Volume mini.
100 litres strict minimum pour un couple de poissons rouges "japonais", 200 litres pour un couple de poissons rouges "commun" ou un quatuor de japonais, l'idéal restant le bassin, dans un volume inférieur à 100 litres la croissance du poisson s'arrêtera, lui causant incessantes douleurs, des maladies puis la mort prématurée...
Alimentation
Omnivore à tendance végétarienne
Taille adulte
20 à 40 cm selon les races et variétés
Reproduction
Ovipare
Zone occupée
Tout l'aquarium, nage en pleine eau, se nourrit en surface et fouille le fond.
Sociabilité
Vit en groupe (2 individus minimum, 4 ou 5 si le volume le permet)
Difficulté
Facile (dans de bonnes conditions de maintenance)


Lors d'un nettoyage complet (remplacement de la totalité de l'eau) la faune bactérienne participant à la dénitrification du milieu est entièrement détruite. Or, celle-ci est essentielle pour maintenir certaines matières nocives à un niveau non préjudiciable à la santé des poissons(16.) Cette population bactérienne se reconstitue, selon le contexte, en 3 à 6 semaines. C'est pour cela que l'on conseille plutôt de faire des changements d'eau fréquents (tous les 15 jours voire plus si nécessaire) mais ne dépassant pas 1/5 du volume total de l'aquarium(17).
La vie en bocal, boule ou petit bac, est donc incongrue. L'espérance de vie normale d'un poisson rouge est d'une trentaine d'années, et il grandit considérablement. Ceux conservés dans de petits volumes sont atteints de nanisme, de difformités et, très souvent, meurent prématurément(18.) De plus, pour ce poisson grégaire, une vie solitaire dans un bocal ne peut être qu'une survie difficile à supporter(19.) Certaines autorités considèrent maintenant le maintien de poissons rouges dans des bocaux ronds comme de la "maltraitance". La ville de Rome a même interdit leur utilisation
(20)


Alimentation en captivité

Nourriture pour poisson rouge disponible dans le commerce sous différentes formes.
Dans les étangs, les mares et les bassins mixtes (eau et plantes) pas trop peuplés, il trouve en principe de la nourriture vivante et végétale en quantité suffisante. En bassin surpeuplé, en vivier et en aquarium, on lui donnera, en complément ou en menu principal, de la nourriture du commerce adaptée.
Le poisson rouge est dit « glouton » puisqu'il peut, lorsqu'il est nourri par l'homme, manger bien plus qu'il ne lui est nécessaire, au risque d'être malade. Pour savoir quelle quantité leur donner, il faut respecter la règle « ne donner que ce qui peut être mangé en 3 minutes ». On conseille généralement(21) de ne nourrir les poissons rouges que deux fois par semaine maximum. On peut adapter ainsi la ration en fonction des poissons, de leur taille, leur nombre, leur appétit, la température, etc[réf. nécessaire].
Choisir de préférence les granulés car ils coulent et ne polluent pas l'eau. Éviter les daphnies séchées, elles n'ont aucun intérêt nutritif, et le pain, qui gonfle dans leur intestin et peut leur provoquer de graves problèmes de digestion(21.)
Si leur espace n'est pas suffisamment planté, il est conseillé(21) de compléter le menu par de la verdure (salade pochée, épinard, courgette...) et, s'il n'est pas situé à l'extérieur, par de la nourriture vivante et/ou congelée (artémies, vers de vase rouges, larves de moustiques...).


Reproduction en captivité
En bassin, les poissons rouges s'apprêtent à se reproduire au printemps, quand l’eau atteint 14 à 16 °C. En aquarium il est nécessaire de baisser la température durant l’hiver si on souhaite tenter une reproduction car le cycle de maturation doit passer par une phase de dormance.
Comportement en captivité
Poisson sociable qui vit en banc, mais peut manger ses petits.
Santé

Poisson rouge en bocal : affaibli, nageoires repliées et cherchant l'oxygène en surface.
Le poisson rouge est un animal domestique très apprécié pour sa facilité d'adaptation à l'environnement et son élevage aisé.
C'est un animal volontiers glouton en captivité, dont il faut surveiller l'alimentation. Les maladies et décès surviennent le plus souvent à cause d'un mauvais entretien (aquarium trop petit, mauvaise filtration, alimentation inadéquate, surpeuplement...). Dans des bocaux ou des aquariums d'un trop faible volume les poissons rouges développent une forme de nanisme qui entraîne des malformations des organes, et leur durée de vie est considérablement raccourcie(5).

Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Animaux.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 178 autres membres