www.handi-zen.com

handi-zen

Seconde Guerre Mondiale,chapitre,2

851 appréciations
Hors-ligne

Commandants
Dirigeants alliés
Joseph Staline
Franklin D. Roosevelt
Winston Churchill
Tchang Kaï-chek
Charles de Gaulle
Dirigeants de l'Axe
Adolf Hitler
Hirohito
Benito Mussolini
Pertes
Militaires : 16 000 000
Civiles : 45 000 000
Total : 61 000 000
…plus de détails
Militaires : 8 000 000
Civiles : 4 000 000
Total : 12 000 000
…plus de détails


La Seconde Guerre mondiale ou Deuxième Guerre mondiale(4 )est un conflit armé à l'échelle planétaire qui dura du 1er septembre 1939 au 2 septembre 1945. Ce conflit opposa schématiquement deux camps : les Alliés et l’Axe.
Provoquée par le règlement insatisfaisant de la Première Guerre mondiale et par les ambitions expansionnistes et hégémoniques des trois principales nations de l’Axe (Allemagne nazie, Italie fasciste et Empire du Japon) ; elle fut favorisée par la convergence d’un ensemble de tensions et conflits régionaux, notamment : en Afrique (Seconde guerre italo-éthiopienne dès 1935), en Espagne avec la guerre d'Espagne débutant le 18 juillet 1936 , en Chine avec la guerre sino-japonaise débutant le 7 juillet 1937, en Autriche avec l'Anschluss, le 11 mars 1938 et en République Tchécoslovaque avec l'annexion des territoires Sudètes le 21 octobre 1938 puis, le 1er septembre 1939, en Pologne avec l'agression allemande contre la Pologne. Ce dernier événement provoque , le 3 septembre 1939, l'entrée en guerre du Royaume-Uni (à 11 h) et de la France (à 17 h) et de leurs empires coloniaux respectifs.
Tout d'abord associée à l'Allemagne dans le partage de l'Europe, l'URSS rejoint le camp allié à la suite de l'invasion allemande le 22 juin 1941. Quant aux États-Unis, ils abandonnent leur neutralité après l'attaque de Pearl Harbor, le 7 décembre 1941. Dès lors, le conflit devient vraiment mondial, impliquant toutes les grandes puissances, et la majorité des nations du monde sur la quasi-totalité des continents.
La Seconde Guerre mondiale prend fin sur le théâtre d'opérations européen le 8 mai 1945 par la capitulation sans condition du Troisième Reich, puis s’achève définitivement sur le théâtre d'opérations Asie-Pacifique le 2 septembre 1945 par la capitulation également sans condition de l'empire du Japon, dernière nation de l’Axe à connaître une défaite totale.


La Seconde Guerre mondiale constitue le conflit armé le plus vaste que l’humanité ait connu, mobilisant plus de 100 millions de combattants de 61 nations, déployant les hostilités sur quelque 22 millions de km2(5,) et tuant environ 62 millions de personnes, dont une majorité de civils. N’opposant pas seulement des nations, la Seconde Guerre mondiale fut aussi la plus grande guerre idéologique de l’Histoire, ce qui explique que les forces de collaboration en Europe et en Asie occupées aient pu être solidaires de pays envahisseurs ou ennemis, ou qu’une résistance ait pu exister jusqu’en plein cœur de l’Allemagne nazie en guerre. Guerre totale, elle gomma presque totalement la séparation entre espaces civils et militaires et vit, dans les deux camps, la mobilisation poussée non seulement des ressources matérielles – économiques et scientifiques – mais aussi morales et politiques, dans un engagement des sociétés tout entières.
La somme des dégâts matériels n’a jamais pu être chiffrée avec certitude. Les pertes en vies humaines et les traumatismes collectifs et individuels ne furent pas moins considérables, la violence ayant pris des proportions inédites. Le conflit donna lieu à de multiples crimes de guerre, qui ne furent l'apanage d'aucun camp, crimes s'insérant dans une violence militaire et policière d'une intensité et d'une profondeur inégalées, cette violence notamment contre les civils étant parfois un élément de la stratégie militaire. On assista ainsi à l'émergence à une échelle inconnue jusqu'alors de crimes de masse particulièrement atroces et pour certains sans précédents, tout particulièrement à l'instigation de l'Allemagne nazie et du Japon impérial. Parmi ces crimes figure la déportation en camps de concentration, camps de travail et camps d'extermination, comportant des chambres à gaz à des fins d’extermination de populations entières (Juifs, Slaves, Tziganes) ou de catégories particulières d’individus (homosexuels, handicapés, etc.) commandée par le régime nazi. L'ampleur des crimes suscita la définition d'une incrimination nouvelle : le crime contre l'humanité, appliquée notamment au génocide des juifs d'Europe. Le régime Shōwa ne fut nullement en reste en Asie avec, à son actif, dix millions de civils chinois enrôlés de force par la Kōa-in au Mandchoukouo, environ 200 000 « femmes de réconfort » enrôlées en Corée et dans tout l’Extrême-Orient, ainsi que l’annihilation systématique de populations civiles, principalement en Chine et notamment lors du massacre de Nankin.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 184 autres membres