www.handi-zen.com

handi-zen

Galswinthe,chapitrez,2

1246 appréciations
Hors-ligne

Les royaumes francs et wisigoths au début du VIe siècle
Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète.
Biographie
Elle est la fille d'Athanagild, roi des Wisigoths, et de son épouse Goswinthe, et la sœur aînée de Brunehaut (Brunehilde), autre reine des Francs(7
En 568, elle épouse Chilpéric Ier, roi de Rouen, qui désirait une aussi noble alliance que celle de son frère Sigebert qui avait épousé sa sœur cadette, Brunehaut(8.) Galswinthe obtient de lui un douaire composé des cités de Bordeaux, Limoges, Cahors, Béarn et Bigorre. Elle lui apporte en dot de nombreux trésors(9) et une alliance avec le roi wisigoth. Ce mariage offre donc à Chilpéric une certaine tranquillité dans ses possessions d'Aquitaine.
Malheureusement, Chilpéric délaisse rapidement Galswinthe au profit de la servante Frédégonde. Ne pouvant la répudier au risque de perdre la dot, Chilpéric charge un esclave de l'étrangler quelques mois après la mort d'Athanagild(10.)
Le poète italien Venance Fortunat compose à l'occasion de la mort de Galswinthe des vers qui comptent parmi les chefs-d'œuvre de la littérature mérovingienne. Un habile jeu littéraire lui permet d'assimiler Chilpéric au roi des Enfers Hadès en décrivant le convoi nuptial de Galswinthe sur le modèle du Rapt de Proserpine de Claudien(11).
La mort de Galswinthe déclenche une faide (vengeance privée) entre Chilpéric et ses descendants, d'une part, Sigebert et surtout Brunehaut, d'autre part, qui ne se terminera qu'avec l'exécution de Brunehaut par Clotaire II, fils de Chilpéric, en 613.
Le conflit est évité dans un premier temps par l'intervention du roi Gontran, frère de Chilpéric et Sigebert. Celui-ci force Chilpéric a céder le douaire de Galswinthe à la sœur et héritière Brunehaut. Mais Chilpéric n'accepte pas longtemps cet état de fait et cherche par tous les moyens à reprendre ses terres perdues.


Postérité
La mort de Galswinthe a été reprise et romancée à de nombreuses reprises dans les arts et la littérature. Hervé dans son opéra-bouffe de 1868 Chilpéric, attribue à Frénégonde l'assassinat de Galswinthe(12). Marcel Proust lui, en fait dans La Recherche une vierge anonyme(13.)
Annexes
Bibliographie
Grégoire de Tours (trad. Robert Latouche), Histoire des Francs, Paris, Les Belles Lettres, coll. « Les Classiques de l'histoire de France au Moyen Âge », 1995 (ISBN 978-2-251-34047-0).
Céline Martin, Galeswinthe [archive], Dictionnaire des femmes de l'ancienne France [en ligne], Société Internationale pour l'Étude des Femmes de l'Ancien Régime (SIEFAR), 2006.
Articles connexes
Liste des monarques de France
Royaumes francs
Généalogie des Mérovingiens
Statut des femmes à l'époque mérovingienne
Faux Mérovingiens

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 188 autres membres