www.handi-zen.com

handi-zen

Tamanoir,chapitre,5

839 appréciations
Hors-ligne

Espacement des territoires
L'étendue des territoires vitaux des fourmiliers géants varie en taille en fonction de l'emplacement. Au parc national de Serra da Canastra au Brésil (Parcs nationaux du Brésil), les femelles tamanoir ont un domaine vital de l'ordre de 3,67 km2 (910 acres), tandis que les mâles vivent sur des domaines vitaux de 2,74 km2 (680 acres). Dans d'autres parties du Brésil, les fourmiliers peuvent avoir 9 km2 (2 200 acres) de domaine vital. Les fourmiliers originaires du Venezuela ont été observés vivant sur des étendues parfois atteignant les 25 km2 (6200 acres)(31.) Les individus vivent le plus souvent seuls, exception faite des femelles qui allaitent leurs petits ou des mâles courtisant les femelles. Les fourmiliers géants communiquent leur présence et leur condition sexuelle grâce aux sécrétions de leurs glandes anales. Ils annoncent également leur présence aux autres individus et autres espèces de manière générale pour indiquer par exemple leur présence sur un territoire avec le marquage d'arbres par l'urine(36.) Ils semblent être en mesure de reconnaître leurs salives par leurs odeurs(14.)
Les femelles semblent être plus tolérantes entre elles que les mâles, ce qui conduit à un plus grand chevauchement des territoires vitaux des femelles. Les mâles sont plus susceptibles et adoptent des comportements égoïstes et territoriaux(31,) le plus souvent en encerclant lentement l'autre et en le conduisant à un affrontement(14.) Les tamanoirs se faisant surprendre ou ayant approché indirectement un congénère peuvent adopter un comportement de soumission et "pleurer" émettant des "harrr". Au combat, ils se battent à coups de griffes avec pour but de renverser l'adversaire au sol(3). Pendant ses combats les fourmiliers peuvent émettre des "rugissements" ou des "soufflets"(31.) Les mâles sont éventuellement territoriaux(14. )


Alimentation

Tamanoir probablement à la recherche d'insectes, ici dans du bois mort, au zoo de Brevard(3)7
Cet animal est un insectivore, se nourrissant principalement de fourmis ou de termites. Dans les régions où ils sont familiers des inondations saisonnières, comme les plaines herbeuses des llanos vénézuéliens, les tamanoirs se nourrissent principalement de fourmis, parce que les termites sont moins disponibles(14.) À l'inverse, les tamanoirs du parc national Emas se nourrissent principalement de termites, disponibles en haute densité sur les prairies(38). Au Serra da Canastra (Parcs nationaux du Brésil), les fourmiliers géants basculent principalement entre les fourmis pendant la saison des pluies (octobre à mars) et les termites pendant la saison sèche (de mai à septembre)(14.)
Les fourmiliers pistent leurs proies par leurs odeurs(11.) Après avoir trouvé un nid, l'animale "pleure" (verse des larmes "pour humidifier et assouplir") et creuse au moins légèrement avec ses longues griffes de devant puis insère sa longue langue collante pour recueillir ses proies. Un fourmilier passe en moyenne une seule minute par nid pour s'en nourrir, et peut visiter jusqu'à 200 nids par jour afin de consommer un peu moins de 30 000 insectes(16.) Les tamanoirs peuvent être chassés des nids de fourmis ou termites par les attaques mordantes des soldats ou des éjections chimiques(16). Certaines espèces de termites comptent sur leurs monticules fortifiés de protection et de nombreux prédateurs renoncent rapidement après avoir commencé d'essayer de creuser(38.) Ces modes de défense empêchent une colonie entière d'être mangée lors de l'attaque d'un fourmilier(14.)
D'autres de leurs proies comprennent les larves de coléoptères et les abeilles occidentales qui ont leurs ruches situées dans des termitières. Les fourmiliers peuvent cibler des termitières avec des ruches d'abeilles(14). En captivité, les fourmiliers sont nourris de mélanges à base de lait, d'œufs, de vers de farine, et de bœuf haché(32). Pour boire, un fourmilier peut creuser en l'absence de disponibilité d'eau en surface, et créer ainsi des points d'eau pour d'autres animaux(34.)


Prédateurs
Les fourmiliers géants sont des proies pour les jaguars et les pumas. Ils fuient généralement le danger en galopant, mais s'ils sont acculés(32,) ils opteront pour une posture défensive, se tenant sur leurs pattes arrière et essayant de faire fuir l'attaquant(39). Les griffes avant de fourmilier géant sont des armes redoutables, capables de tuer un jaguar(40.)
Agressif ou sur la défensive
Bien que timide et généralement tenté d'éviter les humains, on rapporte des cas de spécimens de cette espèce ayant tué ou blessé des humains qui avait essayé de coincer, leur avaient fait du mal ou les avaient trop acculés. Les fourmiliers géants peuvent causer de mortelles blessures avec leurs griffes avant. Deux chasseurs ont récemment été tués par des fourmiliers géants au Brésil et dans les deux cas, les chasseurs s'agitaient, blessait et acculaient dans des angles sans échappatoires les animaux, ce qui conduisit sans doute à des attaques qui semblaient être simplement des comportements défensifs(41). En avril 2007, un fourmilier du zoo de Florencio Varela a malmené un gardien avec ses griffes avant(42 )(il semble que ce spécimen nommé "Ramon" avait une réputation d'agressif)(43).
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Animaux.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 183 autres membres