Rouge-queue,chapitre,1 - handi-zen

www.handi-zen.com

handi-zen

Rouge-queue,chapitre,1

783 appréciations
Hors-ligne

Rouge-queue noir
Oiseau
Le Rougequeue noir est une espèce de petit passereau partiellement migrateur très répandu, de la famille des muscicapidés. On l'appelle également rossignol des murailles ou queue rousse.
Nom scientifique : Phoenicurus ochruros
Poids : 16 g Encyclopédie de la Vie
Statut de conservation : Préoccupation mineure (En augmentation) Encyclopédie de la Vie
Rang : Espèce
Classification supérieure : Phoenicurus
Rouge-queue noir Phoenicurus ochruros
Phoenicurus ochruros

Femelle Phoenicurus ochruros
Classification (COI)
Règne
Animalia
Classe
Aves
Ordre
Passeriformes
Famille
Muscicapidae
Genre
Phoenicurus
Nom binominal
Phoenicurus ochruros
(Gmelin, 1774)
Statut de conservation UICN

LC  : Préoccupation mineure
Le Rouge-queue noir (Phoenicurus ochruros) est une espèce de petit passereau partiellement migrateur très répandu, de la famille des muscicapidés. On l'appelle également rossignol des murailles ou queue rousse.


Morphologie
Adulte, le rouge-queue mesure environ 14 cm de long et 25 cm d'envergure, et pèse de 14 à 20 g.
Aspect du mâle

Rougequeue noir mâle (jeune adulte)
Le mâle a le plumage gris-noirâtre avec la calotte grise et une tache blanche sur l'aile. La poitrine est la partie la plus foncée de son corps. Le rouge-queue noir a la queue orange brique, les sous-caudales et le croupion roux. Le bec très pointu, les yeux, les pattes et les doigts sont noirs.
Certains mâles peuvent arborer un plumage de type femelle.
Des plumes blanches, visibles sur l'extérieur des ailes, apparaissent progressivement avec l'age.
Ils sont très protecteurs envers leur famille.
Aspect de la femelle
La femelle est plus terne que le mâle, avec un plumage uniforme gris-brun cendré, le roux est inexistant chez elle. Sa poitrine grisâtre est légèrement striée de foncé.
Aspect des juvéniles

Rougequeue juvénile
Le juvénile de 1re année ressemble à la femelle, sauf que son plumage est légèrement plus brun et tacheté, et n'a pas de blanc sous les ailes. Ensuite à partir de son second automne, il ressemble aux adultes. Les adultes ne varient pas beaucoup en croissance, les mâles et femelles font la même taille.
Chant et cri
Son cri est un « tsip » très bref ou un « tictictic » incisif et rapide. Son chant rapide et bref, n'est pas très musical, mais c'est un des plus facilement reconnaissables. Il contient typiquement trois phases, d'abord un « tsitsitseri » assez énergique et montant, suivi d'un bruit sourd de papier froissé ou de verre pilé, très caractéristique de l'espèce, mais qu'on n'entend pas toujours si l'oiseau est loin ou couvert par d'autres sons, et pour finir un « tsiatsia » avec moins de syllabes et plus reposé que la première phase.
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Animaux.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 177 autres membres