www.handi-zen.com

handi-zen

Rhinocéros de Sumatra,chapitre,2

828 appréciations
Hors-ligne

Description

Spécimen au zoo de Cincinnati.
Un Rhinocéros de Sumatra adulte mesure environ 120 à 145 cm de hauteur au garrot pour une longueur d'environ 250 cm(1.) Il pèse entre 500 et 1 000 kg, avec une moyenne de 700 à 800 kg(1,) bien que les plus grands individus connus dans les zoos pèsent jusqu'à 2 000 kg(2)(,3.) Son corps se termine par une queue de 35 à 70 cm. Comme les espèces africaines, il a deux cornes. La plus grande est la corne nasale, mesurant généralement entre 15 et 25 cm, même si l'on peut en rencontrer de plus longues, la plus grande jamais observée mesurant 81 cm(1.) La corne postérieure est beaucoup plus petite, mesurant généralement moins de 10 cm de long, et formant souvent guère plus qu'un bouton. La grande corne nasale est également connue comme la corne antérieure, et la corne postérieure plus petite est appelée corne frontale(3.) Les cornes sont gris foncé à noir. Les mâles ont des cornes plus grandes que les femelles, bien que l'espèce ne présente pas de dimorphisme sexuel bien marqué. Le Rhinocéros de Sumatra vit environ 30 à 45 ans dans la nature, alors que le record de longévité enregistré en captivité est tenu par une femelle, appartenant à la sous-espèce lasiotis aujourd'hui disparue, qui a vécu pendant 32 ans et 8 mois avant de mourir au zoo de Londres en 1900(3. )
Deux épais plis de peau encerclent le corps, l'un derrière les pattes avant et l'autre devant les pattes arrière. Le rhinocéros a une peau plus fine autour de son cou. La peau est globalement mince, 10 à 16 mm d'épaisseur, et à l'état sauvage le rhinocéros ne semble avoir aucune graisse sous-cutanée. Les poils peuvent être denses, notamment chez les jeunes, ou beaucoup plus clairsemés. Ils sont généralement brun rougeâtre. Dans la nature on ne distingue pas toujours très bien ces poils car ils sont souvent couverts de boue. En captivité, cependant, le poil est beaucoup plus visible, probablement car il n'y a pas l'abrasion causée par les déplacements dans la végétation dense des forêts. Le rhinocéros a de longs poils autour de ses oreilles et une touffe épaisse de poils à l'extrémité de sa queue. Comme tous les rhinocéros, il a une très mauvaise vision. Le Rhinocéros de Sumatra est rapide et agile. Il gravit facilement les montagnes et traverse aisément des pentes abruptes et des berges(4,)(3)(,1,)(5.)


Comportement

Mâle de la sous-espèce aujourd'hui disparue D. s. lasiotis avec une corne nasale très développée(6,) au zoo de Londres vers 1904.
Les Rhinocéros de Sumatra sont des animaux solitaires, sauf avant l'accouplement, lorsque les couples se forment, et pendant l'élevage des petits. Les individus ont des territoires, qui peuvent atteindre 50 km2 pour les mâles et 10 à 15 km2 chez les femelles(4.) Les zones occupées par les femelles semblent être écartées, tandis que chez les mâles il y a régulièrement des chevauchements entre territoires. Rien n'indique que le Rhinocéros de Sumatra défende activement son territoire. Il marque ce dernier en grattant le sol avec ses pieds, en inclinant certaines plantes d'une manière caractéristique, et en laissant ses excréments. Le Rhinocéros de Sumatra est généralement plus actif lorsqu'il mange, à l'aube et au crépuscule. Pendant la journée, il se vautre dans des bains de boue pour se rafraîchir et se reposer. Pendant la saison des pluies, il se déplace vers des altitudes plus élevées, et au cours des mois les plus froids il revient vers les zones les moins élevées de son aire de répartition(4.) Lorsqu'il n'a pas de trous de boue à disposition, le rhinocéros creuse des flaques avec ses pieds et ses cornes. Les bains de boue permettent au rhinocéros de maintenir plus facilement sa température corporelle et de protéger sa peau contre les ectoparasites et divers insectes. Les spécimens détenus en captivité et qui ne peuvent pas se vautrer dans la boue de manière adéquate développent rapidement des problèmes de peau (inflammation, suppurations), des problèmes oculaires, des inflammations des onglons ou des pertes de poils. Une étude sur les bains de boue et le comportement des rhinocéros menée sur 20 mois a montré que ces animaux n'utilisent pas plus de trois bauges (gites fangeux) à la fois. Après deux à douze semaines, le rhinocéros abandonne une bauge pour en trouver une nouvelle. En règle générale, le rhinocéros va se bauger autour de midi, pendant deux à trois heures, avant de partir en quête de nourriture. Bien que dans les zoos le Rhinocéros de Sumatra passe moins de 45 minutes par jour à prendre des bains de boue, l'étude des animaux sauvages a montré qu'il passait entre 80 et 300 minutes (avec une moyenne de 166 minutes) par jour à se bauger(7.)


Un Rhinocéros de Sumatra se baugeant dans la boue au zoo de Cincinnati.
On connaît mal les maladies qui touchent le Rhinocéros de Sumatra, ce sujet ayant été très peu étudié. Des tiques et des Gyrostigma ont été reportés comme ayant causé la mort d'animaux en captivité au XIXe siècle1. Le rhinocéros est également connu pour être vulnérable au surra, une maladie qui peut se propager par le biais de taons qui transportent des trypanosomes. En 2004, les cinq rhinocéros du Centre de conservation des Rhinocéros de Sumatra sont morts sur une période de 18 jours après avoir été infectés par la maladie(8.) Le Rhinocéros de Sumatra n'a pas de prédateurs connus autres que les humains. Les tigres et les chiens sauvages sont capables de tuer un jeune, mais ceux-ci restent la plupart du temps à proximité de leur mère, et on connait mal la fréquence de ce type d'événements. Bien qu'il arrive fréquemment que le territoire d'un rhinocéros chevauche celui d'Éléphants d'Asie (Elephas maximus) ou de Tapirs de Malaisie (Tapirus indicus), ces espèces ne semblent pas être en compétition au niveau de leur alimentation ou de leur habitat. Les Éléphants d'Asie et le Rhinocéros de Sumatra sont même connus pour partager les mêmes sentiers, et de nombreuses espèces plus petites comme des Sambars (Rusa unicolor), Sangliers (Sus scrofa) et Dholes (Cuon alpinus) utilisent les sentiers tracés par les rhinocéros et les éléphants(4)(,9.)
Le Rhinocéros de Sumatra entretient deux types de sentiers à travers son territoire. Les principaux seront utilisés par des générations de rhinocéros pour voyager entre les zones importantes de son territoire, comme des sources de sel, ou pour traverser des terrains inhospitaliers enclavés dans son territoire. Dans les zones où le rhinocéros cherche sa nourriture, il crée de petits sentiers, toujours couverts par la végétation, pour accéder aux zones riches en nourriture où il s'alimente. Les sentiers du Rhinocéros de Sumatra peuvent passer à travers des rivières de plus de 1,5 m de profondeur et d'environ 50 m de large. Les courants de ces rivières sont parfois forts, mais le rhinocéros est un bon nageur(3,)(1). L'absence de bauges à proximité des rivières semble indiquer que le Rhinocéros de Sumatra peut parfois se baigner dans une rivière plutôt que prendre un bain de boue(9.)
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Animaux.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 181 autres membres