www.handi-zen.com

handi-zen

Raie manta,chapitre,2

840 appréciations
Hors-ligne

Distribution & habitat
La raie manta océanique possède une distribution "circumtropicale", c'est-à-dire qu'elle est présente dans les eaux tropicales, subtropicales et même tempérées du globe soit principalement dans l'Océan Pacifique oriental (ex: Équateur (Isla de la Plata), Mexique (Archipel des Revillagigedo...) et le bassin Indo-Pacifique (ex: Maldives, Thailande (Iles Similan), Indonésie (Raja Ampat)...).
Les raies manta océaniques sont des pélagiques actifs qui migrent en fonction du zooplancton mais elles sont toujours en association avec des îles océaniques très au large des côtes(6.)
Biologie
La raie manta océanique a un mode de vie pélagique et se nourrit en filtrant l'eau de mer afin de capturer son alimentation favorite que représente le zooplancton.
L'espérance de vie d'une raie manta est estimée en considérant les observations et connaissances scientifiques du moment à au moins 50 ans voire plus(7.)
La raie manta océanique, tout comme la raie manta de récif, est ovovivipare. Après accouplement, la femelle libère un œuf qui éclora dans son utérus. Le « petit » demeurera lové dans l'utérus de sa mère jusqu'à ce qu'il soit totalement développé et prêt à affronter son existence marine. Durant cette période de gestation qui dure environ un an, le « petit » se nourrit d'abord à partir de ses réserves vitellines puis via des structures spécialisées d'une sorte de lait utérin délivré par l'organisme de sa mère, nommé hisotrophe(7)(,8.) À la naissance, le petit mesure entre 1,30 mètres à 1,50 mètres et il doublera sa taille dans sa première année d'existence(7,)(9.) Dans la nature la fréquence de reproduction de la raie manta est estimé à une naissance tous les 5 ans et la maturité sexuelle n'est atteinte qu'entre 15 à 20 ans d’existence (7. )


Prédation naturelle
De par sa grande taille et sa vélocité en cas de danger (24 km/h en vitesse de fuite)(10,) la raie manta de récif connaît donc très peu de prédateurs naturels capables de lui être fatal. Seuls de grands requins, comme le requin tigre (Galeocerdo cuvier), le grand requin marteau (Sphyrna mokarran) ou le requin bouledogue (Carcharhinus leucas), ainsi que les fausses orques (Pseudora crassidens) et les orques (Orchinus orca) peuvent prétendre à tenter de lui croquer un bout d'aile avant qu'elle ne disparaisse(11.)
Pression anthropique
Les raies manta de récif (Manta alfredi) à l'instar des raies manta océanique (Manta birostris) sont considérées comme vulnérables par l’I.U.C.N. car leur population décroit de manière drastique depuis une vingtaine d’années dû à une surpêche(12.)
Quel que soit le type de pêche (artisanale, ciblée ou prise malencontreuse), l’impact de cette dernière sur une population qui possède un taux de fécondité faible, une maturité sexuelle tardive ainsi qu’une gestation longue ne peut être que gravement nuisible pour ces espèces qui ne peuvent compenser les pertes que sur plusieurs décennies(13.)
Ces dernières années, la pêche aux raies manta est notablement stimulée par la flambée du cours de leurs branchies sur le marché de la médecine traditionnelle chinoise. De pseudo-vertus médicinales leur sont conférées, sans aucun fondement scientifique avéré, ainsi qu’une habile stratégie marketing génèrent une importante demande(14).


Articles connexes
Myliobatidae
Manta
Bibliographie
Mark Woodward, Andrea – Queen of Mantas, BBC, 2009. Sur le travail d'Andrea Marshall au Mozambique(15).

Références taxinomiques
(en) Référence Animal Diversity Web : Manta birostris [archive] (consulté le 6 août 2015)
(en) Référence Catalogue of Life : Manta birostris (Walbaum, 1792) [archive] (consulté le 6 août 2015)
(fr+en) Référence CITES : espèce Manta birostris (Walbaum, 1792) [archive] (+ répartition [archive]) (sur le site de l’UNEP-WCMC) (consulté le 6 août 2015)
(fr) Référence CITES : taxon Manta birostris [archive] (sur le site du ministère français de l'Écologie) (consulté le 6 août 2015)
(fr) Référence DORIS : espèce Manta birostris [archive] (consulté le 6 août 2015)
(fr+en) Référence FishBase : espèce Manta birostris (Walbaum, 1792) [archive] (+ traduction [archive]) (+ noms vernaculaires 1 [archive] & 2 [archive]) (consulté le 6 août 2015)
(fr+en) Référence ITIS : Manta birostris (Walbaum, 1792) [archive] (+ version anglaise [archive] ) (consulté le 6 août 2015)
(en) Référence uBio : Manta birostris (Walbaum, 1792) [archive] (consulté le 6 août 2015)
(en) Référence World Register of Marine Species : espèce Manta birostris (Walbaum, 1792)  [archive] (consulté le 6 août 2015)
(en) Référence NCBI : Manta birostris [archive] (consulté le 6 août 2015)
(en) Référence UICN : espèce Manta birostris (Walbaum, 1792) [archive] (consulté le 6 août 2015)
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Animaux.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 184 autres membres