www.handi-zen.com

handi-zen

Orque,chapitre,2

761 appréciations
Hors-ligne

Description
Mensurations

Comparaison avec l'homme.
Les mâles mesurent entre 6 et 9 m de long (le spécimen le plus grand jamais vu mesurait 9,74 m) et pèsent entre 5 et 8,5 tonnes (le plus lourd spécimen pesait 11 tonnes) ; les femelles sont plus petites, mesurant entre 6 et 7 mètres pour une masse située entre 3 et 4 tonnes (le maximum connu pour une femelle est de 7,5 tonnes). À la naissance, le nouveau-né pèse environ 150 à 220 kg et mesure entre 2 et 2,70 m de long. À la différence de la plupart des dauphins, la nageoire caudale d’une orque est large et arrondie (elle peut mesurer plus de 2,40 m d’envergure).
Dans la nature, seules 1 % des orques ont leur nageoire dorsale courbée contre 80 % en captivité ; une des explications avancées est le fait que les orques captives restent plus souvent à la surface de l'eau et la nageoire n'est plus « soutenue » par la forte densité de l'eau salée. Elle finit par s'affaisser sur le côté(3.)
Morphologie générale

Anatomie interne d'une orque.
Les orques ont une apparence caractéristique avec un dos noir, un ventre blanc et une tache blanche derrière et au-dessus de l’œil. Le corps est puissant et surmonté d’un grand aileron dorsal avec une tache gris foncé en forme de selle juste derrière. Pouvant mesurer plus de 2 mètres, l’aileron dorsal du mâle est plus grand que celui de la femelle (environ 90 cm). Il a une forme de triangle isocèle allongé tandis que l’aileron dorsal de la femelle est plus court et a la forme d’une faux. Néanmoins, cet aileron s'affaisse chez la plupart des orques en captivité. Les scientifiques identifient les individus grâce aux entailles, coups et éraflures sur leurs ailerons ainsi qu'à la forme de l’aileron.
L’orque mâle a une silhouette caractéristique qui ne peut être confondue avec celle d’une autre espèce d’animal marin. Dans les eaux tempérées, les femelles et les juvéniles, s’ils sont observés d’une certaine distance, peuvent être pris pour des représentants d’espèces comme le faux-épaulard ou le dauphin de Risso.
Différents types d'orque
On distingue plusieurs morphes différents d'orques, qui peuvent être considérés comme des races, sous-espèces voire espèces différentes(4.) L'IUCN a annoncé que la classification de l'orque allait probablement être divisée en plusieurs parties.[réf. nécessaire]
On observe principalement neuf types d'orques, correspondant à neuf populations distinctes, réparties dans trois océans(5 :)


Océan Pacifique Nord
Orques résidentes : subdivisés en orques résidentes du Sud, orques résidentes du Nord et orques résidentes d'Alaska, elles vivent dans les eaux côtières du nord-est du Pacifique, et mangent du poisson, parfois du calmar. Elles vivent en groupes bien structurés.
Orques nomades(6 ): elles consomment presque exclusivement des mammifères marins, se déplace en petits groupes de 2 à 6 individus. Elles sont observées au large de la Californie et de l'Alaska, et sont parfois surnommées orques de Bigg, en l'honneur du cétologue canadien Michael Bigg.
Les orques nomades et sédentaires vivent dans les mêmes zones mais s'évitent(7,)(8,)(9.) On pense que les différents types d'orque se sont séparés il y a 2 millions d'années. Il n'y a pas eu de reproduction entre ces types depuis au moins 10 000 ans d'après les analyses génétiques.
Orques de haute mer : elles ont été découvertes en 1988 et se nourrissent principalement de poisson, mais probablement aussi de requins et de mammifères marins. Elles vivent en groupes de 20 à 75 individus.
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Animaux.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 171 autres membres