Robespierre,chapitre,34 - handi-zen

www.handi-zen.com

handi-zen

Robespierre,chapitre,34

785 appréciations
Hors-ligne

Ouvrages et articles dédiés à des questions spécifiques
Gouvernement révolutionnaire, Convention, guerre et Terreur
Bronisław Baczko, Comment sortir de la Terreur : Thermidor et la Révolution, Paris, Gallimard, coll. « NRF essais », 1989, 353 p. (ISBN 2-07-071549-3, présentation en ligne [archive]).
Marc Belissa (préf. Domenico Losurdo), Fraternité universelle et intérêt national (1713-1795) : les cosmopolitiques du droit des gens, Paris, Kimé, coll. « Le sens de l'histoire », 1998, 462 p. (ISBN 2-84174-107-9, présentation en ligne [archive]), [présentation en ligne [archive]].
Marc Belissa, Yannick Bosc, « Robespierre, bourreau de la Vendée : une splendide leçon d'anti-méthode historique », Révolution française.net, réplique, 15 mars 2012.
Françoise Brunel et Albert Soboul (dir.), Dictionnaire historique de la Révolution française, PUF, 1989, « Le Comité de public ».
Françoise Brunel et Albert Soboul (dir.), Dictionnaire historique de la Révolution française, PUF, 1989, « Montagne/Montagnards ».
Françoise Brunel et Albert Soboul (dir.), Dictionnaire historique de la Révolution française, PUF, 1989, « Thermidor (neuf) ».
Françoise Brunel, Thermidor : la chute de Robespierre, 1794, Bruxelles, Complexe, coll. « La Mémoire des siècles » (no 211), 1989, 155 p. (ISBN 2-87027-275-8, présentation en ligne [archive]).
Patrice Gueniffey, La politique de la Terreur : essai sur la violence révolutionnaire, 1789-1794, Paris, Fayard, 2000, 376 p. (ISBN 2-213-60575-0, présentation en ligne [archive])
Réédition : Patrice Gueniffey, La politique de la Terreur : essai sur la violence révolutionnaire, 1789-1794, Paris, Gallimard, coll. « Tel » (no 323), 2003, 376 p. (ISBN 2-07-076727-2).


« Robespierre : le psychopathe légaliste », Historia, no 777,‎ septembre 2011.
Critique : « Jacqueline Grimault, « Sur Robespierre. Lettre ouverte à la rédaction d'Historia », Révolution francaise.net, réplique,31 janvier 2012 » [archive].
Joseph Le Bon, « Lettres de Le Bon à Robespierre, Le Bas, Saint-Just et autres écrits du conventionnel », dans G. Lenotre, Lucien Misermont et Hector Fleischmann, Le Conventionnel Joseph Le Bon, s. l., Bibliothèque du Bois-Menez, coll. « Textes oubliés », 2018 (ISBN 978-2-490135-00-4, lire en ligne [archive]), p. 231-251.
Jean-Clément Martin, Violence et Révolution : essai sur la naissance d’un mythe national, Paris, Seuil, coll. « L'univers historique », 2006, 338 p. (ISBN 2-02-043842-9, présentation en ligne [archive]), [présentation en ligne [archive]].
Jean-Clément Martin, La Terreur : part maudite de la révolution, Paris, Gallimard, coll. « Découvertes Gallimard : histoire » (no 566), 2010, 127 p. (ISBN 978-2-07-043914-0, présentation en ligne [archive]).
Albert Mathiez, Études robespierristes, Paris, Armand Colin, 1917-1918, 2 vol. (tome I: La Corruption parlementaire sous la terreur, tome II: La Conspiration de l'étranger), rééd. revue et augmentée, Armand Colin, 1927.
Albert Mathiez, Un procès de corruption sous la terreur : l'affaire de la Compagnie des Indes, F. Alcan, 1920, 399 p..
Albert Mathiez, La Vie chère et le Mouvement social sous la Terreur, Paris, Payot, 1927, 620 p., rééd. Payot, 1973, 2 vol. (ISBN 2-228-27110-1) et (ISBN 2-228-27120-9).
Albert Mathiez, Girondins et Montagnards, Paris, Firmin-Didot et Cie, 1930, 305 p., rééd. Éditions de la Passion, 1988 (ISBN 2906229040).
Raphël Matta-Duvignau (préf. Vida Azimi), Gouverner, administrer révolutionnairement : le Comité de public, 6 avril 1793-4 brumaire an IV, Paris, L'Harmattan, coll. « Logiques juridiques », 2013, 716 p. (ISBN 978-2-336-29065-2, présentation en ligne [archive]).
Arne Ording, Le Bureau de police du Comité de Salut public : étude sur la Terreur, Oslo, i kommisjon hos J. Dybwad, 1930, V-196 p. (lire en ligne [archive]).


Jean-Daniel Piquet et Monique Cubells (dir.), La Révolution française : La guerre et la frontière (119e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Amiens, 25-29 octobre 1994), Paris, Éditions du CTHS, 2000, « La déclaration constitutionnelle de paix à l'Europe, grand sujet de débat dans la Révolution entre 1791 et 1794 », p. 387-397.
Albert Soboul (dir.), Girondins et Montagnards, actes du colloque de la Sorbonne, 14 décembre 1975, Société des études robespierristes, 1980, 364 p.
Sophie Wahnich et Marc Belissa, « Les crimes des Anglais : trahir le droit », Annales historiques de la Révolution française, no 300,‎ avril-juin 1995, p. 233-248 (lire en ligne [archive]).
Colonies et esclavage
Yves Bénot, La Révolution française et la fin des colonies, Paris, La Découverte, 1987 (rééd. 2004, avec une postface de l'auteur).
Yves Bénot, « Un antiesclavagiste kleptomane ? En marge de l'affaire Milscent », Dix-Huitième siècle, no 22,‎ 1990, p. 295-300.
Yves Bénot, « Comment la Convention a-t-elle voté l'abolition de l'esclavage en l'an II ? »,


Colonies et esclavage
Yves Bénot, La Révolution française et la fin des colonies, Paris, La Découverte, 1987 (rééd. 2004, avec une postface de l'auteur).
Yves Bénot, « Un antiesclavagiste kleptomane ? En marge de l'affaire Milscent », Dix-Huitième siècle, no 22,‎ 1990, p. 295-300.
Yves Bénot, « Comment la Convention a-t-elle voté l'abolition de l'esclavage en l'an II ? », , nos 293-294,‎ 3e-4e trimestre 1993, p. 349-361 (lire en ligne [archive]).
Jean Bruhat, « Un retour aux sources : colonialisme et anticolonialisme au temps de Robespierre », La Pensée, no 100,‎ novembre-décembre 1961, p. 43-56.
Aimé Césaire, Toussaint-Louverture, la révolution française et le problème colonial, Paris, Annales historiques de la Révolution françaiseÉditions Présence africaine, 1961. 
Marcel Dorigny, Les Bières flottantes des négriers, un discours non prononcé par Mirabeau pour l'abolition de la traite des nègres novembre 1789-mars 1790, Saint-Étienne, Presses Universitaires de Saint-Étienne, 1999. 
Florence Gauthier (dir.), Périssent les colonies plutôt qu'un principe ! Contributions à l'abolition de l'esclavage (1789-1804)préface de Claude Meilassoux. Contributions de Gérard Barthélémy, Claire Blondet, Florence Gauthier, Jouda Guetata, Fabien Marius-Hatchi, Sophie Piolet, Nathalie Piquionne, Delphine Roux, Paris, Société des études robespierristes, 2002, 117 p.
Recensions :
Yves Bénot (recenseur), « Florence Gauthier (dir.), Périssent les colonies plutôt qu’un principe ! Contributions à l’histoire de l’abolition de l’esclavage (1789-1804) », Annales

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 178 autres membres