www.handi-zen.com

handi-zen

Révolution Française,chapitre,16

761 appréciations
Hors-ligne

Stabilisation gouvernementale et crise populaire
Gouvernement révolutionnaire
Le principe de ce gouvernement est fixé, dans ses grandes lignes, dès avril 1793; sa charte basée sur le rapport de Saint-Just du 10 octobre 1793 – qui déclare « le gouvernement révolutionnaire jusqu’à la paix » – est nettement renforcé par le décret du 4 décembre 1793 (14 frimaire an II)(187.) Ce gouvernement – le plus révolutionnaire et le plus républicain de la Révolution – sera le seul dont les statuts lui permettront de faire exécuter ses volontés(188.) C’est un gouvernement de guerre qui doit revenir à un régime constitutionnel « régime de la liberté victorieuse et paisible », dès que les ennemis seront vaincus(187).
Il s’agit, pour le pouvoir constitué, de contrôler principalement le processus anarchisant vers lequel tend la sans-culotterie parisienne(Note 54) ; ainsi, le décret du 14 frimaire an II est le premier effort pour coordonner les mesures révolutionnaires afin de bloquer les décisions désordonnées des comités et des sections parisiennes(189.) En conséquence, une constitution provisoire est mise en place pour la durée du gouvernement révolutionnaire. Ce décret en organise les moindres détails : il s’agit de mettre un terme aux initiatives désordonnées des Représentants en mission, de renforcer la centralisation, de supprimer aussi les « armées révolutionnaires départementales(Note 55 )» ainsi que les tribunaux révolutionnaires locaux : désormais le seul Tribunal révolutionnaire se tiendra à Paris. La Convention devient le « centre unique de l’impulsion du Gouvernement » et élit les deux Comités de gouvernement (Salut public et Sûreté générale) dont la loi fixe les compétences ainsi qu’aux autres organismes de la République(190).


Déchristianisation
Article détaillé : Déchristianisation (Révolution française).

Fête de la Raison à Notre-Dame de Paris le 10 novembre 1793. Une montagne est édifiée dans le chœur, une actrice personnifie la Liberté. La Convention vient assister à la cérémonie.
Estampe, Paris, BnF, département des estampes et de la photographie, 1793.
Les multiples fractures apparues dès les débuts de la Révolution entre le clergé et les révolutionnaires ont créé une dynamique de crise qui s’est progressivement envenimée avec la radicalisation des évènements(191): ainsi, la déchristianisation précède la terreur et finit par se confondre avec elle. Née en province, où les premières manifestations se développent visiblement en août 1793(192,) la déchristianisation a un démarrage relativement tardif à Paris. Organisé, mais non imposé(Note 56,) ce mouvement s'étend dans de nombreux départements(193). Iconoclasme, vandalisme et blasphèmes anti-chrétiens vont être officiellement encouragés par les représentants en mission et par les sociétés populaires, accélérant ainsi l’écroulement de l’Église constitutionnelle patiemment mise en place depuis 1791(194. )
Les hébertistes utilisent ce mouvement pour déstabiliser le gouvernement(195) et développent le culte des martyrs de la Révolution alors que la Convention – surprise puis conquise dans un premier temps[pas clair] – adopte le calendrier républicain le 5 octobre 1793. La fête de la Raison est célébrée le 10 novembre suivant dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, transformée en temple de la Raison pour l’occasion : l’hébertisme semble alors maître de la ville et de la Révolution(196.) Le 23 novembre, la Commune ordonne la fermeture des églises. Mais le Comité de public, autant que les robespierristes, sont hostiles à la déchristianisation et voient les dangers que fait courir ce mouvement à la République tant à l’intérieur qu’à l’extérieur(Note 57.)
L’intervention de Danton, appuyé par Robespierre, donne à réfléchir aux dirigeants de la Commune et, dès lors, le mouvement reflue. Mais le Comité de public, s’il rappelle la liberté des cultes (6 décembre 1793), ne peut pas le faire observer normalement et n’obtient là qu’un succès de principe(197.) Contenu à Paris le mouvement balaiera le pays pendant des mois encore.



Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 171 autres membres