www.handi-zen.com

handi-zen

Tigre blanc,chapitre,3

967 appréciations
Hors-ligne

Dans la nature
Leurs chances de survie sont largement compromises par cette couleur atypique qui les empêche de se camoufler dans la forêt et de surprendre leurs proies.[réf. nécessaire] Exceptionnels dans la nature, ils sont quelques centaines dans le monde, répartis principalement dans les parcs zoologiques et les réserves animalières.
En captivité
La majorité des tigres blancs captifs sont les descendants de Mohan, un tigre du Bengale sauvage capturé dans les années 1950. Mohan naquit dans la forêt de Bandhavgarh avec ses deux ou trois frères et sœurs. Le 25 mai 1951, il est aperçu par un bûcheron. Le lendemain, une battue est organisée : l'ensemble de sa famille est tuée et Mohan est capturé et recueilli par le maharadjah de Rewa.
Il s'accoupla par la suite avec une tigresse de couleur normale nommée Begum. Ils eurent deux portées, et leurs petits étaient tous de couleur rousse. On croisa alors Mohan avec Radha, une de ses filles, et les quatre petits qui naquirent étaient tous blancs. Les quatre petits de Mohan, un mâle et trois femelles, furent respectivement nommés Raja, Rani, Sukeshi et Mohini.
Mohan mourut le 19 septembre 1969 à l'âge de 19 ans et 7 mois. Il fut empaillé et exposé au musée privé du maharadjah de Rewa(19. )


En Amérique du Nord
Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète.
En Asie
Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète.
En Europe
Le premier parc à en présenter en Europe fut le zoo de Bristol en 1963. Le ZooParc de Beauval, en France, en présente depuis 1991, date de l'importation d'un couple, Gorby et Raïssa, nés dans un élevage de Floride et achetés pour 100 000 dollars(20.) Depuis ils auraient eu 26 petits, dont certains les ont remplacés à Beauval et dont les autres ont essaimés dans d'autres parcs, en France et en Europe. Parmi les autres couples présentés à Beauval se trouvent ainsi Katharina et Igor, et plus récemment Chili et Sherkan. Le parc zoologique de Bordeaux-Pessac, présente un couple, Olga et Ashka, qui ont notamment eu 4 petits en 2014. Le Cerza, en présente également, et possède notamment une femelle, Lisa, ayant mis bas de 2 petits en 2008. Le Parc des félins a eu des naissances en 2008 et 2010.
Le Kameltheater Kernhof, un zoo privé autrichien, est connu pour ses naissances multiples et répétées de tigres blancs. En avril 2014, pour la première fois en Europe, des quintuplés (Lali, Lela, Lila, Lulu et Obama) y sont nés en parfaite santé(21).
Depuis 2015, le parc Pairi Daiza, dans le sud de la Belgique présente Mumbai et Sanka, hôtes de la nouvelle installation du Temple des Tigres(22)(,23.)


Controverses autour de l'élevage des tigres blancs
Les tigres blancs captifs sont tous issus du même individu mâle, Mohan, qui a transmis ses gènes à travers différents accouplements. De ce fait la consanguinité au sein de sa descendance est très élevée et conduit à des malformations graves dès la naissance.
En effet, 80 % des petits tigres qui naissent blancs meurent à cause d'anomalies dues à la consanguinité. Dans les 20 % restants, beaucoup ont des problèmes physiques comme des déficiences immunitaires, des scolioses, un strabisme élevé ou des troubles mentaux. En fait, les dresseurs de tigres estiment que sur 30 tigres blancs, un seul est réellement en bonne santé(24)
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Animaux.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 187 autres membres