www.handi-zen.com

handi-zen

Tamanoir,chapitre,4

838 appréciations
Hors-ligne

Liste des sous-espèces
Selon Mammal Species of the World (version 3, 2005) (19 avr. 2010)(22 ):
sous-espèce Myrmecophaga tridactyla artata Osgood, 1912
sous-espèce Myrmecophaga tridactyla centralis Lyon, 1906
sous-espèce Myrmecophaga tridactyla tridactyla Linnaeus, 1758
Nom des naturalistes sur EOL(23)
Autres
Il est également doté d'un petit cerveau comparé aux autres mammifères, ceci pour réduire la consommation énergétique[pas clair] (le cerveau étant l'organe demandant le plus d'énergie chez les mammifères).
Sa température corporelle avoisine les 32 °C, ce qui en fait l'animal ayant la plus basse température corporelle de la classe des mammifères.
Lors de son évolution, son encéphale s'est réduit.
Ses oreilles sont petites et rondes, ses yeux sont petits. Son odorat est 40 fois plus développé que celui de l’homme.


Répartition géographique, une espèce Vulnérable

Ici dans le Pantanal au Brésil, une zone de conservation pour le Tamanoir
Le fourmilier géant est originaire d'Amérique centrale et du Sud. Son aire de répartition connue s'étend du Honduras au nord de l'Argentine, et des restes fossiles ont été trouvés au nord-ouest de Sonora, au Mexique(6)(le plus au nord de son aire de répartition). Il est absent de la Cordillère des Andes(3) et a disparu en Uruguay(24). Il peut également être rencontré au Belize, au Costa Rica et au Guatemala(24). L'espèce peut être rencontrée dans un certain nombre d'habitats, y compris les forêts tropicales humides ou les zones arbustives xériques11, fournissant suffisamment de nourritures(25. )
L'espèce est classée vulnérable par l'IUCN, en raison du nombre des disparitions régionales(24.) Il est aussi classé à l'Annexe II de la CITES,ce qui limite étroitement le commerce des spécimens de l'animal(26.) Entre 2000 et 2010, la population totale a diminué de 30%(24.) En 1994, quelque 340 fourmiliers géants étaient morts à cause de feux de forêt dans le parc national Emas au Brésil(27.) L'animal est particulièrement vulnérable aux incendies en raison de ses lents mouvements et de son pelage épais.
Les menaces d'origine humaine comprennent les collisions avec les véhicules, les attaques de chiens, et la destruction de l'habitat. Le fourmilier géant est communément chassé en Bolivie, à la fois pour le sport et la subsistance. L'épaisse peau coriace de l'animal est utilisée pour fabriquer du matériel équestre dans le Chaco. Au Venezuela, il est chassé pour ses griffes(25.) Les fourmiliers géants sont tués pour des raisons de sécurité, en raison de leur réputation d'animaux dangereux. Cependant l'espèce reste très répandue. Certaines populations sont stables et l'animal peut se rencontrer dans diverses zones protégées de l'Amazonie et le Cerrado(25.) Il est officiellement protégé dans certaines provinces argentines comme une espèce de patrimoine national(24.)


Comportement et écologie

Tamanoirs ici au zoo de Sorocaba(28)
Le tamanoir peut utiliser plusieurs habitats. En effet, une étude de 2007 de l'espèce dans le Pantanal brésilien a démontré que les animaux se nourrissent généralement dans des zones ouvertes et passent le reste du temps dans les zones boisées, peut-être parce que les forêts sont plus chaudes que les prairies en saisons froides et plus fraiches pendant les saisons chaudes(29.) Les fourmiliers géants peuvent être soit diurnes soit nocturnes. Une étude de 2006 dans le Pantanal démontrait qu'ils sont surtout nocturnes : ils sont plus actifs pendant la nuit et tôt le matin, et se retirent quand la température augmente. Les jours les plus froids, ils s'adaptent au temps de manière à se déplacer dans les heures de clarté, et peuvent devenir diurnes(30.) Des fourmiliers géants se déplaçant la nuit ont été observés à Serra da Canastra(31)(Parcs nationaux du Brésil). La nocturnité du tamanoir peut être une réponse aux perturbations humaines(32.) Le fourmilier géant se repose généralement dans les broussailles denses, mais peut utiliser les hautes herbes les jours plus frais. Il sculpte ou creuse une cavité peu profonde dans le sol pour se reposer. L'animal dort recroquevillé avec sa queue touffue rabattue sur son corps. La queue sert à la fois à conserver la chaleur du corps et de camouflage. Un tamanoir a été observé dormant avec sa queue déployée, un matin ensoleillé où la température ambiante était de 17 °C (17,2 °C) ; il est possible qu'il se soit positionné de cette façon de manière à permettre l'absorption par son corps de la chaleur(33).
Les tamanoirs sont de bons nageurs et sont capables de se déplacer dans de larges fleuves(3.) Des comportements de baignade ont été observés(34.) Ils sont également en mesure de grimper et ont été observés escaladant des monticules et des arbres pour se nourrir de termites. Un individu a été observé accroché à une branche avec simplement ses pattes arrière touchant le sol(35. )
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Animaux.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 183 autres membres