Salamandre tachetée,chapitre,1 - handi-zen

www.handi-zen.com

handi-zen

Salamandre tachetée,chapitre,1

783 appréciations
Hors-ligne

Salamandre tachetée
Amphibie
La Salamandre tachetée est une espèce d'urodèles de la famille des Salamandridae. En français elle est nommée également salamandre terrestre, salamandre commune ou salamandre de feu.
Famille : Salamandridae
Classe : Amphibia
Règne : Animalia
Ordre : Caudata
Embranchement : Chordata
Classification supérieure : Salamandre
Salamandra salamandra salamandre tachetée
Salamandra salamandra

Classification selon ASW
Règne
Animalia
Embranchement
Chordata
Sous-embr.
Vertebrata
Super-classe
Tetrapoda
Classe
Amphibia
Ordre
Caudata
Famille
Salamandridae
Sous-famille
Salamandrinae
Genre
Salamandra
Nom binominal
Salamandra salamandra
(Linnaeus, 1758)
Statut de conservation UICN

LC  : Préoccupation mineure
La Salamandre tachetée (Salamandra salamandra) est une espèce d'urodèles de la famille des Salamandridae(1.)
En français elle est nommée également salamandre terrestre, salamandre commune ou salamandre de feu.
Le nom vernaculaire salamandre tachetée généralement attribué à l'espèce Salamandra salamandra peut également s'appliquer à d'autres espèces ou sous-espèces du genre Salamandra présentant un motif tacheté, comme la salamandre nord-africaine Salamandra algira, ou à d'autres salamandres, comme la salamandre Ambystoma maculatum.
Il s'agit de l'un des urodèles les plus répandus et les plus reconnaissables d'Europe.


Description
Leur coloration jaune (parfois orangé) et noire permet de différencier très facilement cette espèce en Europe. Les salamandres mesurent jusqu'à 20 cm, et possèdent une peau luisante d'aspect huileux. Les salamandres se déplacent lentement et sont très peu agiles (comparativement aux lézards), elles sont incapables de fuir les prédateurs lorsqu'elles se trouvent à découvert. Elles peuvent éventuellement régénérer des parties perdues ou blessées du corps et se défendre par la sécrétion d'une neurotoxine, le samandarin(2.)
La sous-espèce S. s. terrestris, la plus répandue en France et au Benelux, se caractérise par de grandes taches jaunes plus ou moins organisées en deux bandes parallèles, généralement discontinues, sur la tête et le dos. Ces taches sont plus désorganisées sur la queue.

Un individu de S. s. terrestris, avec la robe habituelle pour cette sous-espèce.

Chez certains individus, le jaune prend une place plus importante. Ici un spécimen de la sous-espèce S. s. terrestris qui ressemble quelque peu à S. s. fastuosa.

Un autre spécimen S. s. terrestris.

Certains spécimens assez rares, mais pouvant dominer dans certaines localités, ont des taches plutôt orange à rougeâtres, il s'agit de variabilité génétique. Il en existe dans la plupart des sous-espèces.

La sous-espèce nominale, S. s. salamandra, a typiquement des taches plus petites et désorganisées sur le dos, non alignées en bandes parallèles.

Un individu de la sous-espèce S. s. salamandra avec des taches plus grosses.
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Animaux.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 177 autres membres