www.handi-zen.com

handi-zen

Rhinocéros blanc,chapitre,2

763 appréciations
Hors-ligne

Localisation géographique
Le rhinocéros blanc se rencontre dans les savanes africaines sous deux sous-espèces :
Le rhinocéros blanc du Sud (Ceratotherium simum simum). Autrefois, il vivait dans une ceinture allant de l'Angola et de la Namibie au Mozambique et au KwaZulu-Natal en passant par le Zimbabwe et le Botswana. Aujourd'hui, on le rencontre dans de nombreuses réserves d'Afrique du Sud. En 2005, il y en aurait 11 320 dans la nature, et 740 en captivité (où il se reproduit)(5. )
Le rhinocéros blanc du Nord (Ceratotherium simum cottoni) était répandu au Congo et en Ouganda jusqu'au Tchad et au Soudan. Dans l'Antiquité les Égyptiens le trouvaient encore à l'état sauvage dans la vallée du Nil. Au début des années 2000, il est probable qu'il n'en restait même pas 25 individus dans le parc national de Garamba en République démocratique du Congo (ex-Zaïre), la sous-espèce est même probablement éteinte à l'état naturel à l'heure actuelle. En novembre 2011 lors d'une mise à jour du statut des espèces, l'UICN l'a classée parmi les espèces espèce en danger critique d'extinction (CR). On en trouve encore Ol Pejeta Conservacy au Kenya (trois individus), au zoo de Dvur Králové en République tchèque (un individu) et récemment au parc d'animaux sauvages de San Diego en Californie une femelle qui a été euthanasiée(6.) Malheureusement ils se reproduisent difficilement en captivité : depuis 1995 une seule naissance a eu lieu, celle d'une femelle à Dvur Králové. En octobre 2014 le dernier mâle connu en âge de procréer est décédé(7.)
Fin 2014 en deux mois, la population mondiale des rhinocéros blancs du nord a encore perdu 1/3 de sa population relictuelle. Il en resterait deux en zoo et trois dans une réserve au Kenya (où ils ont été transférés en 2009 depuis la République tchèque dans l'espoir d'une reproduction (naturelle, ou par fécondation in vitro), "dernière chance de survie" pour la sous-espèce(8.)
En 2018 le dernier mâle de la sous-espèce âgé de 45 ans est décédé dans la réserve d'Ol Pejeta. Les scientifiques disposent d'échantillons de sperme de quatre mâles et ont lancé un programme de reproduction en utilisant les techniques de fécondation in-vitro sur les deux dernières femelles de la réserve(9.)


Comportement et reproduction
Herbivore, le rhinocéros blanc préfère les endroits où il trouve de l'herbe et des petites broussailles. La lèvre inférieure possède un bord corné qui remplace les incisives manquantes et l'aide à brouter. Généralement il est actif au crépuscule; et dort pendant la journée. Les oiseaux pique-bœufs le débarrassent de ses parasites.
Les rhinocéros blancs n'ont pas un comportement aussi solitaire que les autres espèces de rhinocéros. Cependant, les mâles plus âgés vivent en solitaires dans un domaine de 1 à 8 km², qu'ils défendent contre les autres mâles et dont ils surveillent continuellement les limites en les marquant avec leurs déjections et leur urine ; ils frottent également leurs corps et leurs cornes contre les arbres et les grands rochers. Cependant les batailles sérieuses sont rares et ont lieu tout au plus pour se disputer les faveurs d'une femelle. Dans leur domaine d'ailleurs ils tolèrent souvent les jeunes et les femelles. L'accouplement ne se produit pas à une période déterminée de l'année mais quand les femelles ont fini d'élever leur petit, ce qui se produit tous les quatre ou cinq ans. La gestation dure à peu près dix-sept mois et la femelle met généralement bas un seul petit, rarement deux.


Petit rhinocéros blanc
Les jeunes se réunissent en groupes provisoires et se déplacent parfois avec les femelles, si elles n'ont pas encore de petits, mais normalement ces dernières en ont un avec elles. La gestation dure 16 mois, ensuite naît un petit, dépourvu de cornes, d'environ 40 kg, qui se déplace toujours devant la mère. Bien que dès deux mois il puisse commencer à brouter, elle l'allaite pendant environ un an puis le chasse à la naissance d'un nouveau. À cinq ans, les rhinocéros blancs atteignent leur maturité sexuelle ; c'est à cet âge que les femelles commencent à s'accoupler, mais c'est seulement à plus de dix ans que les jeunes mâles sont devenus assez forts pour s'imposer contre les mâles plus âgés et conquérir à leur tour des femelles.
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Animaux.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 172 autres membres