www.handi-zen.com

handi-zen

Panthère de l'Amour (fleuve),chapitre,5

701 appréciations
Hors-ligne

En captivité

Jeune léopard de l’Amour au zoo de Colchester

Bébé panthère de l’Amour au zoo du Minnesota
Afin d'assurer la pérennité de la population captive, le Léopard de l'Amour est l'objet d'un programme d'élevage européen en captivité (EEP) géré par le zoo de Londres et le zoo de Moscou(13) et d'un programme américain pour les espèces menacées (SSP) géré par le zoo Henry Doorly(14.)
Une population captive des panthères de l’Amour a été établie en 1961 à partir de neuf individus capturés dans la nature. Une étude de génétique moléculaire a révélé qu’au moins deux de ces panthères avaient des informations génétiques plus proches de Panthera pardus japonensis que de P. p. orientalis. Cette observation confirme donc les suspicions de mélange génétique entre les panthères de l’Amour et celles de la Chine du Nord parmi les individus captifs(15.) La population des zoos en Amérique et en Europe comprend une contribution considérable de gènes de l’individu d’origine 2 qui n’était pas une panthère de l’Amour. La stratégie du programme européen pour les espèces menacées (EEP) consiste à faire se reproduire les panthères en apportant le moins possible de ces gènes, tout en maintenant un niveau de diversité génétique acceptable. Tous les léopards contenant plus de 41 % de gènes de l’individu d’origine 2 ont été écartés de la reproduction depuis 1999. Grâce à cette stratégie, une diminution de la prédominance des gènes de l’individu d’origine 2 et une augmentation du nombre de léopards avec un faible pourcentage de ceux-ci ont été constatées(11. )


Depuis décembre 2011, on dénombre 176 panthères de l’Amour réparties dans les zoos du monde entier. Au sein de l’EEP, 54 mâles, 40 femelles et 7 autres individus sont conservés. Dans les zoos américains et canadiens, 31 autres mâles et 41 femelles sont conservés au sein du Population Management Program(16. )
Dans les médias
Depuis novembre 2008, le zoo de Tallinn a lancé un programme diffusé sur le Web. Il permet aux internautes de suivre la vie des panthères de l’Amour du zoo en temps réel grâces à trois webcams, y compris une caméra infrarouge montrant leur tanière(17,)(18.)
En 2009, le WWF a demandé aux gens d’adopter l’une des dernières panthères de l’Amour à l’état sauvage pour soutenir les efforts de conservation.
Le documentaire d’Animal Planet The Last Leopard (2008) parle du sort des panthères de l’Amour en Russie.


Bibliographie
(ru + en) Fonds mondial pour la nature, Stratégie pour la conservation du léopard de l'extrême-orient russe, 1999, 30 p. (ISBN 5-7516-0153-X, lire en ligne [archive] [[PDF]])
UN AUTRE ANIMAL
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Animaux.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 163 autres membres