www.handi-zen.com

handi-zen

Morse,chapitre,2

634 appréciations
Hors-ligne

Locomotion
Le morse partage certaines caractéristiques avec les otaries (Otariidae) et les phoques (Phocidae). Ses palettes natatoires, appelées improprement nageoires, sont garnies de cinq doigts(12). Comme les otariidés, il peut orienter les nageoires postérieures vers l'avant et se déplacer à quatre pattes, mais il reste globalement maladroit sur la terre ferme(19.) Lors de la nage, il rappelle davantage les phocidés, se propulsant en ondulant de son corps plutôt qu'à l'aide de ses nageoires(16.) Les nageoires antérieures mesurent le quart de la longueur totale, les nageoires postérieures étant de quinze centimètres plus courtes(20.) Il nage généralement à une vitesse de 7 km/h, mais peut atteindre 35 km/h(21.)
Les mâles, et plus rarement certaines femelles, possèdent au-dessous de la gorge deux poches d'air qui peuvent se gonfler d'une cinquantaine de litres d'air(22.) Elles leur servent de caisses de résonance pour leurs vocalisations ou de flotteurs, leur permettant même de se tenir verticalement dans l'eau tout en dormant(23.)


Denture
Pour un article plus général, voir Défense.

Coupe d'une défense de morse
C : Cément
PD : Dentine primaire
SD : Dentine secondaire
Les fissures du cément se propagent vers l'intérieur de la dent.

Morse sortant sa tête par un trou dans la glace, qui lui permet de respirer entre deux plongées. Île Saint-Laurent, mer de Béring.
La principale caractéristique du morse réside dans ses longues défenses, exclusivement composées d'ivoire, le plus pur après celui des éléphants(24.) Ces canines très allongées peuvent atteindre une longueur d'un mètre pour un poids allant jusqu'à 5,4 kg(25,) même si elles ne dépassent généralement pas 75 cm(23.) On les trouve chez les deux sexes, celles des mâles étant plus longues et plus droites, ainsi que de section plutôt aplatie alors que celles des femelles plus courtes et plus courbées ont une section plutôt ronde(21,)(14.) Elles sont constituées de deux couches de dentine entourées de cément, et commencent à percer chez les jeunes dès l'âge de six mois, sortant du repli labial à l'âge d'environ deux ans(21,) et cessent leur croissance quand l'individu a environ 15 ans, même si elles peuvent chez certains mâles ne jamais cesser de grandir(14.) Ces défenses, qui perdent leur revêtement d'émail lors de la jeunesse de l'animal(26,) sont souvent parcourues de fissures et viennent même à se briser chez les vieux individus.
Les défenses sont un peu plus longues et épaisses chez les mâles, chez lesquels elles sont signes extérieurs de puissance et de dominance : les mâles les plus forts aux défenses les plus grandes dominent généralement les groupes sociaux, ou combattent en cas d'équivalence. Avec ces longues dents, les morses peuvent également se hisser hors de l'eau après les avoir plantées dans la glace(27.)
 v · d · m  Formule dentaire
mâchoire supérieure
0
3
1
1
1
1
3
0
0
3
1
0
0
1
3
0
mâchoire inférieure
Total : 18(Note 4)
On a longtemps supposé que ces défenses étaient utilisées pour déterrer les proies des fonds marins. Mais l'étude de l'abrasion des défenses indique que celles-ci traînent simplement dans les sédiments lorsque le bord supérieur du museau est utilisé pour creuser, et qu'elles ne s'usent alors que dans leur partie supérieure(28.) Les individus aux défenses cassées peuvent donc continuer à s'alimenter(23.)
Le reste de la denture est rarement complet, mais les dents arrondies avoisinant les 5 cm sont également constituées d'ivoire(26.) C'est principalement celui-ci, considéré comme l'un des plus beaux qui soient, qui valut à l'animal une chasse d'abord autochtone puis plus généralisée.


Vibrisses

Les moustaches longues et drues d'un spécimen en captivité.
Pour un article plus général, voir Vibrisse.
De nombreux poils épais et rigides entourent les défenses (vibrisses mystaciales), donnant au morse son apparence moustachue caractéristique. Il peut y avoir de 400 à 700 vibrisses réparties en 13 à 15 lignes mesurant trois millimètres de diamètre(21) pour 30 centimètres de longueur, mais celles-ci sont beaucoup plus courtes à l'état sauvage, s'usant constamment lors de la recherche de nourriture(29.) Les vibrisses sont reliées à des muscles et sont donc érectiles(23 ); elles sont alimentées en sang et innervées, ce qui en fait un organe très sensible permettant au morse d'être capable de distinguer au toucher des formes de 3 mm d'épaisseur pour 2 mm de largeur(29,) et repoussent chaque année(30.)
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Animaux.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 157 autres membres