www.handi-zen.com

handi-zen

Réduire les effets de la ménopause

770 appréciations
Hors-ligne
eaucoup de femmes souffrent de divers symptômes inconfortables pendant la ménopause et la pré-ménopause, la période qui précède la ménopause. Les plus communs sont les bouffées de chaleur, maux de tête, des infections récurrentes des voies urinaires, la sécheresse et l’irritation vaginale, les mains et les pieds froids, une mauvaise mémoire et la difficulté à se concentrer.
La ménopause se produit elle-même quand il n’y a plus d’ovules actifs dans les ovaires, soit par vieillissement normal ou des suites d’une chirurgie ou d’une chimiothérapie. En France, on estime que 65 à 80% des femmes en ménopause souffrent de bouffées de chaleur. Voici ce que vous pouvez manger rendre votre ménopause plus vivable.
Angélique

La Dong quai, ou l’angélique chinoise, est une herbe bien connue en Asie qui est largement considérée comme un “remède féminin utile”. Elle a été utilisée pour traiter divers symptômes de la ménopause, notamment les bouffées de chaleur. En fait, elle contribue également à calmer les menstruations douloureuses, réactiver l’absence de menstruation et les réguler les menstruations trop fréquentes.

La capacité de la dong quai pour traiter les bouffées de chaleur pourrait être due à des propriétés oestrogéniques douces de l’herbe ainsi que sa capacité à stabiliser les vaisseaux sanguins.
Réglisse

La Réglisse contient des composés d’oestrogène naturels. La glycyrrhizine, composé actif de la réglisse, semble avoir la capacité de réguler les niveaux d’oestrogène chez les femmes, l’abaissement quand il est trop élevé et l’élever quand il est trop faible.

Les extraits de réglisse sont aires lorsqu’ils sont utilisés en quantités modérées, mais à long terme ou la prise à haute dose pourraient produire des effets indésirables tels que l’hypertension artérielle, des maux de tête et de la léthargie. James Duke, Ph.D., a écrit que «une dose quotidienne sécuritaire de réglisse naturelle doit être de 5 grammes.”
Actée à grappes noires

Les Indiens d’Amérique utilisaient l’actée à grappes noires pour traiter les crampes menstruelles et les symptômes de la ménopause, et la science moderne a validé la capacité de cette plante à traiter à la fois les menstruations douloureuses et la ménopause. Des études cliniques ont révélées qu’un extrait d’actée à grappes noires normalisé pour contenir 1 mg de triterpènes aide à soulager les bouffées de chaleur, la dépression et l’atrophie vaginale.

Une grande étude en particulier a montré que la consommation d’extrait d’actée à grappes noires a permis d’améliorer significativement les symptômes de la ménopause dans plus de quatre des cinq patients en six à huit semaines. Ces symptômes comprenaient des bourdonnements d’oreilles, des palpitations cardiaques, transpiration abondante, vertiges, bouffées de chaleur, maux de tête et même nervosité ou irritabilité. La plupart des sujets de l’étude ont effectivement eut des améliorations notables dans les quatre semaines. L’herbe a été généralement bien tolérée, avec seulement 7% des femmes qui avaient des problèmes d’estomac légers et transitoires.
Aliments à consommer

Selon Michael Murray, ND, l’alimentation à adopter pour réduire les symptômes de la ménopause est d’augmenter sa consommation d’aliments végétaux, en particulier ceux qui sont riches en phytoestrogènes, tout en réduisant les aliments d’origine animale. Les phytoestrogènes sont des composés végétaux qui pourraient remplacer en partie les effets des oestrogènes que le corps de la femme ne produit plus. Ils peuvent également se lier aux récepteurs des œstrogènes.

Le Dr Murray a écrit qu’un régime riche en phytoestrogènes pourrait être la raison pour laquelle les bouffées de chaleur et autres symptômes de la ménopause, souvent, ne se produisent pas dans les cultures où les gens consomment principalement des aliments à base de plantes. Consommer plus de phytoestrogènes dans son régime alimentaire aide non seulement à soulager les bouffées de chaleur, mais renforce également la maturation des cellules vaginales et prévient l’ostéoporose.

les aliments riches en phytoestrogènes comprennent les graines de lin, les noix, le fenouil, le céleri, le persil, la luzerne, les grains entiers et les pommes.

Légumes de la famille du chou, comme le brocoli, les choux, les choux de Bruxelles, chou, le chou frisé et la moutarde, sont aussi des choix alimentaires utiles pour les femmes approchant de la ménopause, car ils sont riches en nutriments qui améliorent la santé des os, y compris le calcium, le magnésium et l’acide folique . Ces légumes aident à prévenir les maladies cardiaques et aussi le cancer du sein.

Source remède de grand mère
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Santé - medecine naturelle.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 168 autres membres