www.handi-zen.com

handi-zen

L’Inde et l’Âyurveda (première partie)

903 appréciations
Hors-ligne
Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais quand l’envie de voyage me prend, je ne peux rien faire d’autre que de magasiner les billets d’avion sur le net pour trouver une destination au hasard (pas trop chère de préférence)… Parfois, par mon instinct voyageur quelque peu impulsif, j’appuie sur le bouton réserver, un peu trop rapidement ou je monte des plans de voyage de fou… C’est ce qui m’est arrivé la dernière fois. J’avais une envie de voyager, une force surnaturelle qui s’était emparée de moi et j’ai commencé à monter des plans de voyages au Maroc, à Bali, un peu partout…Par manque de moyens, j’ai dû prendre mon mal en patience (et la patience n’est pas la vertu qui m’habite le plus, je dois l’admettre). Puis, par pur hasard, un jour que je scrutais les pages Internet qui sont en lien avec mon merveilleux métier (la massothérapie et la réflexologie) je suis tombée sur un article qui décrivait la médecine traditionnelle Indienne; l’Âyurveda. Je suis tombée sous le charme de cette façon de vivre, cette façon de prendre soin de soi, toute naturelle et je me suis décidée. C’était comme une illumination; je DEVAIS aller en Inde pour suivre un cours sur une technique Âyurvédique…

Cette médecine alternative, je l’ai découvert par mes nombreuses recherches, repose sur la façon de se guérir par les plantes, par des techniques de méditation, de yoga, par la façon de se nourrir, relativement à quel «dosha» nous nous apparentons le plus et, quelle joie quand j’ai vu cela, sur des techniques de massage ! Voilà, le projet de voyage qu’il me fallait. J’ai donc entamé les fouilles sur le cyberespace pour savoir tout ce qu’il fallait que je fasse pour parvenir à aller chercher quelques gouttes de ce savoir, vieilles comme le monde.

Pour vous dire, j’ai même commencé à concocter, à la maison, quelques petits soins ayurvédiques pour le corps en faisant des recherches. Un exfoliant au miel et au sucre, un masque au miel, fécule de pois chiche et curcuma, soins pour les cheveux à l’huile chaude… Bref, selon l’Âyurveda, tout ce qu’on met sur notre peau, notre corps, on devrait pouvoir le manger… Logique !
Je me suis donc mise en mode économie, j’ai lu et relu la paperasse dont j’avais besoin, j’ai contacté une école, demandé une lettre de confirmation au directeur de cette école, vérifié et revérifié les mises en garde pour une femme qui voyage seule en Inde… Bref, c’était parti. Et c’était si bien ancré dans ma tête que rien n’aurait pu me faire changer d’idée.

J’ai donc trouvé une petite école de massage ayurvédique, à Morjim dans la région de Goa. J’ai beaucoup échangé avec le directeur de cette école (le mari de celle qui allait m’enseigner, qui est médecin Âyurvédique). Et puis, en lisant quelques forums sur la sécurité des femmes voyageant seules en Inde, j’ai eu un peu les chocottes ! On disait qu’il ne fallait pas regarder les gens dans les yeux si on se promène seule en ville, s’habiller très large et très couverte, ne pas prendre de taxi (car ils peuvent nous trimbaler où ils veulent et évidemment, nous violer), ne pas prendre de transports en commun car là aussi on peut se faire violer… même quelques personnes de mon entourage m’ont confirmé que j’allais me faire violer (des gens qui soit dit en passant n’ont jamais mis les pieds en Inde..) Bref, sur un Forum j’ai même lu que les blondes et les rousses étaient plus susceptibles de se faire «achaler» par des prétendants trop insistants, donc de se teindre en brune, d’avoir une bague au doigt et aussi de traîner une photo d’un mari «imaginaire»… Bref, peut-on respirer en Inde ou si ça nous donne automatiquement un passe-droit pour le viol ???

Du coup je me suis dit; fais-toi confiance, ne te mets pas dans des situations hasardeuses, sois prudente et FONCE, puis surtout, ENJOY THE TRIP !

Ayant reçu ma lettre de bienvenue de la part du directeur de l’école (après 3 longues semaines d’attente; j’ai spécifié déjà que la patience n’était pas la vertu qui m’habitait le plus…) Je me suis rendue au consulat Indien, paperasse et passeport en main ! Arrivée là, je capte automatiquement que ce sera long: y a-t-il des histoires de paperasses qui ne s’éternisent pas de toute façon, je vous le demande? La salle est bondée de monde, tous des Indiens sauf moi et une autre femme.

Le premier homme (ou numéro) que je vois passer, semble avoir des petits soucis… Une histoire de photos trop larges ou pas assez… Bref, il ne peut pas avoir son visa, il doit recommencer ses photos. Il s’obstine un peu, hausse un peu le ton en disant que c’est la troisième fois qu’il vient et que c’est inscrit sur la feuille qu’il tient dans les mains qu’il a le bon format de photo. Une dame assise à deux bancs de moi, confirme que les informations sont toutes différentes dépendamment d’où on les a prises et que ça fait 5 fois qu’elle se déplace et vient attendre ici. On nomme son numéro et …. Encore une fois elle devra revenir, une erreur dans son formulaire. Elle se fâche, hausse le ton et part en claquant la porte… Prochain numéro, une jeune femme. Elle présente ses papiers. Une erreur dans le dossier. Elle panique. Elle hausse un peu le ton, la dame en charge aussi. Un peu tout le monde commence à se crier par la tête, à s’obstiner… C’est presque artistique. On dirait une pièce de théâtre. Un Indien d’environ une quarantaine d’années me regarde, il voit que je suis obnubilée par la scène et me dit : «Ce n’est que le début de ton aventure». Ça m’a fait sourire, je crois que c’est à ce moment précis que j’ai vraiment réalisé que j’allais être en Inde dans quelques mois. Ça m’a fait des papillons dans l’estomac, j’ai souri à pleines dents.

Deux heures d’attente. Mon numéro. Devinez. Erreur dans le formulaire. Je dois revenir. ; )

Je partage un petit lien qui vous fera découvrir l’Ayurveda :

Émilie Papineau

Source myvirtualyoga
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Santé - medecine naturelle.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 202 autres membres