www.handi-zen.com

handi-zen

Hémorroïdes : Les meilleurs remèdes naturels

858 appréciations
Hors-ligne
Comment soigner les hémorroïdes de manière naturelle…

Les hémorroïdes sont par définition, “mal placés” et très douloureux. Vous n’avez pas de traitement de fond ordonné par un médecin ? Vous pouvez suivre ces remèdes de grand-mère pour apaiser et soigner les hémorroïdes…
Chaque maladie a son remède naturel. Heureusement, cette règle s’applique également à un trouble aussi ennuyeux que les hémorroïdes peuvent l’être, causant des démangeaisons, des conditions douloureuses, des sensations de brulures à l’anus et souvent un inconfort lorsque vous marchez ou restez assis trop longtemps.

De nombreux facteurs peuvent déclencher ce phénomène : de la mauvaise alimentation aux problèmes de circulation, du stress au tabagisme et aux changements hormonaux. Parfois, les hémorroïdes peuvent se déclarer plus facilement chez la femme enceinte ou chez les fumeurs les plus avides.

Heureusement, il existe des remèdes naturels pour prévenir leur apparition ou leur aggravation ou pour soulager leurs symptômes. Le traitement et la prévention des hémorroïdes peuvent être réalisés en particulier par une attention accrue à la nutrition.

S’ils sont déjà apparus et causent de l’inconfort, vous pouvez communiquer avec votre médecin ou votre naturopathe pour savoir quels extraits naturels sont les mieux adaptés pour contrer les symptômes qui y sont associés.
Voici quelques conseils pour vous aider à démarrer.
1. Marron d’Inde

C’est l’un des remèdes naturels les plus utilisés pour le traitement des hémorroïdes, car l’écorce du marronnier d’Inde contient des substances vraiment efficaces pour leur traitement. Il s’est avéré particulièrement adapté au traitement de symptômes tels que des démangeaisons et des douleurs gênantes. L’extrait de marron d’Inde est vendu sous diverses formes, y compris sous forme de pommades à appliquer sur la zone affectée pour une action immédiate. Le marronnier d’Inde est également utilisé pour la préparation du remède homéopathique en granules appelé “Aesculus hippocastanum 5 CH”.
2. Fibres végétales

Si les hémorroïdes sont causés principalement par la constipation, souvent due à une alimentation pauvre en fibres végétales, il sera nécessaire de compléter l’alimentation avec des aliments qui en contiennent, pour rétablir le bon fonctionnement de l’intestin. Dans ce cas, parmi les aliments riches en fibres que votre médecin vous conseillera de prendre il pourrait y avoir : pruneaux, cerises, betteraves et châtaignes. Parfois, une alimentation trop riche en fibres végétales peut être une cause de constipation en soi ; le médecin évaluera donc la situation au cas par cas.
3. Cyprès

Les extraits de cyprès sont utilisés pour la préparation de remèdes phytothérapeutiques pour le traitement des hémorroïdes sans effets secondaires. Ils profitent de leur richesse en flavonoïdes et polyphénols, considérés comme capables de provoquer une amélioration significative de la circulation sanguine, avec des effets positifs non seulement sur les hémorroïdes, mais aussi dans le cas de varices et de lourdeurs dans les jambes dues à une mauvaise circulation.
4. Hélichryse

L’hélichryse est utilisée pour la préparation de remèdes naturels contre les hémorroïdes, en raison de ses propriétés anti-inflammatoires et analgésiques, ainsi que pour son efficacité à réduire l’œdème. Des onguents à base d’elichrysum dont l’efficacité a été prouvée dans le traitement du syndrome variqueux des hémorroïdes (hémorroïdes internes et externes) sont disponibles sur le marché et ont un effet protecteur et rafraîchissant, tout en aidant à soulager la douleur et les démangeaisons.
5. Hamamélis et Herbe du tigre

Ce sont deux plantes aux grandes propriétés vasoprotectrices capables de renforcer les parois des veines compromises par l’inflammation hémorroïdale. Ces remèdes naturels sont destinés à protéger les zones traitées et à reconstruire les tissus endommagés, apportant soulagement et fraîcheur. L’action astringente de l’hamamélis donne de l’élasticité aux tissus et contribue ainsi à les revigorer de manière naturelle. Consultez votre pharmacien ou naturopathe pour savoir quelle quantité et comment la prendre en fonction du degré de gravité du problème.
6. Bains dérivatifs

Les bains dérivés sont des remèdes naturels utilisés pour de nombreuses maladies, dont les hémorroïdes et la constipation. Pour prendre un bain dérivé, il faut de l’eau et une éponge. La zone de l’aine doit être rafraîchie pendant au moins 10 minutes. L’eau ne doit pas être gelée et il est important de garder le reste du corps au chaud. Apprenez comment effectuer un bain dérivatif.
7. Gel d’aloe vera

Dans le cas des hémorroïdes internes et externes, une aide précieuse provient de l’aloe vera et de son fantastique gel réparateur, que l’on peut également obtenir en coupant simplement une feuille. En cas d’hémorroïdes externes pour réduire l’irritation, mais surtout pour soulager la douleur, il suffit d’appliquer une petite quantité d’aloe vera sur le rectum en frottant légèrement. En cas d’hémorroïdes internes, vous pouvez utiliser le gel d’aloès laissé au réfrigérateur pendant une nuit et l’insérer dans le rectum pour que la sensation de glace et les propriétés apaisantes particulières de l’aloès agissent de manière bénéfique sur l’irritation et les démangeaisons, tout en réduisant l’enflure et en bloquant le saignement.
8. Psyllium

Le psyllium, dont le nom scientifique est Plantago psyllium, est une plante herbacée originaire du bassin méditerranéen et du Moyen-Orient. Ses graines au contact de l’eau produisent un mucilage qui aide à régulariser l’intestin et à rendre l’évacuation moins gênante en cas d’hémorroïdes. Il a un effet mécanique bénéfique sur l’intestin.
9. Cataplasme de feuilles de ronces

Le livre “Tisanes, le goût de la santé” de Giunti Demetra propose de préparer un cataplasme de feuilles de ronce à appliquer sur la partie à traiter. Vous devrez blanchir 50 g de feuilles de ronce fraîches dans 50 cl d’eau pendant 30 secondes, filtrer puis hâcher finement les feuilles. Appliquer sur la zone douloureuse à l’aide d’un chiffon et laisser agir pendant 20 minutes.
10. Eau de pruneaux

Voici un remède naturel à prendre le matin en cas de constipation, utile à la fois pour prévenir la formation d’hémorroïdes, et si ils sont déjà présents, afin de favoriser la régularité intestinale. L’eau de prune doit être préparée en trempant une poignée de pruneaux dans deux fois le volume d’eau pendant la nuit. Elle doit être filtrée et consommée comme première boisson le matin, à jeun. Les pruneaux ne doivent pas être jetés, mais consommés au petit déjeuner ou en collation.
Que faire en cas de crise d’hémorroïdes pour se soulager ?

Pendant une crise d’hémorroïdes, un bon moyen de calmer l’inconfort rapidement est de les tamponner délicatement avec un morceau de coton généreusement imbibé de jus de citron biologique. N’hésitez-pas aussi à boire beaucoup de jus de citron.
En urgence, introduisez un petit glaçon dans l’anus, ou un petit morceau de pomme de terre crue (épluchée).
Pour un soulagement rapide, massez les hémorroïdes délicatement avec du miel de romarin plusieurs fois par jours. En 24 heures le feu devrait être apaisé.
Alternative naturelle et très efficace contre les hémorroïdes : l’argile. Chaque soir, lavez la zone à traiter ainsi que ces abords, avec un lavement à l’eau argileuse salée au sel marin. Ensuite appliquez un cataplasme d’argile verte et gardez-le toute la nuit. Le matin suivant, retirez le cataplasme en faisant un bain de siège à l’eau froide (mais pas trop fraiche). Renouvelez l’opération jusqu’à guérison.
Faire bouillir des pépins de coing dépouillés de leurs écorces, dans du lait. Ensuite, les verser dans des petits sacs et les appliquer bien chauds sur les hémorroïdes.

Soigner les hémorroïdes avec des bains de vapeur…

Effectuez des bains de vapeur en versant dans un bidet 2 à 5 litres d’eau avec une solution composée de 40 g de fleurs de bouillon blanc (Verbascum thapsus).

Un autre bain de vapeur efficace contre les hémorroïdes :

Versez dans une grande casserole 40 g de fleurs et feuilles de mauve (Malva sylvestris)
40 g de pariétaire fraîche (Parietaria officinalis) ou racine de plantain, plantago (fraîches et râpées)
Faites bouillir le tout dans 2 litres d’eau pendant 5 minutes
Versez le tout dans un bidet auparavant ébouillanté en ajoutant 250 grammes d’alun
S’asseoir au dessus de la vapeur faisant en sorte que la partie douloureuse reçoive le maximum de vapeur brûlante
Réchauffer si nécessaire avec de l’eau bouillante

Lavement anti hémorroïdes…

• Effectuer des lavements de décoction de marronier d’inde (Aesculus hippocastanus) :

Prenez 50 g d’écorce de marronnier séchée (trouvée dans certaines pharmacies)
Faire bouillir 10 minutes dans 1 litre d’eau, utiliser en lavement
Pour amplifier l’effet buvez une décoction réalisée avec 15 g de marrons d’Inde écrasés par litre d’eau (attention très mauvais goût).

Un remède ancien…

La renoncule ficaire : autrefois on soignait les hémorroïdes en donnant à boire aux patients de la bière dans laquelle avait macéré des feuilles et des racines de renoncule ficaire. On effectuait aussi des cataplasme avec la plante directement sur la zone touchée par les hémorroïdes.

Source remede de grand mère

Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Santé - medecine naturelle.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 183 autres membres