www.handi-zen.com

handi-zen

Extrémité froides : Comment y remédier ?

857 appréciations
Hors-ligne
Comment ne plus avoir froid aux extrémités ?

Rare sont les gens qui ont le tempérament d’un ours polaire. Nos appartements souvent surchauffés et la vie moderne ont, en effet, beaucoup affaibli notre résistance au froid. Rien de surprennent donc à ce que la plupart d’entre nous soient un tantinet frileux. Mais parfois, la sensibilité au froid prend des proportions dramatiques. Il existe des gens qui ont perpétuellement les pieds ou les mains froids. Certains doivent même porter des gants lorsque le temps est plutôt doux !

Cette sensibilité au froid est généralement causée par un resserrement des vaisseaux sanguins dans les pieds et les mains. Ces troubles circulatoires sont liés à divers problèmes de santé (diabète, maladie de Raynaud, etc). Le stress, une anxiété chronique, certains médicaments, l’abus de tabac ou de café peuvent aussi jouer un rôle déterminant.
Que faire lorsqu’on est sensible au froid ?

Il est possible d’améliorer sa circulation sanguine, et les moyens ne manquent pas. Ces moyens valent également pour ceux qui veulent augmenter leur résistance au froid, en général. Il convient donc de boire souvent des liquides chauds, faire beaucoup d’exercices, tous les jours si possible ; Plutôt que de s’emmitoufler frileusement sous des couvertures, intensifiez votre chaleur corporelle avec des séances vigoureuses d’exercices. Une telle pratique a non seulement des effets immédiats, mais c’est aussi une solution à long terme; L’exercice à un effet “décrassant” sur les vaisseaux sanguins. Prenez aussi l’habitude d’affronter le froid volontairement. Ne surchauffez pas votre appartement. Prenez des douches ou des bains froids ou tièdes régulièrement. C’est là une excellente façon de vous “vacciner” contre le froid. Vous habituez ainsi votre organisme à déclencher plus rapidement son système de régulation thermique.
Se réchauffer par la relaxation…

Ne vous crispez pas quand il fait froid. Sortez la poitrine. La crispation musculaire bloque la circulation sanguine. A l’opposé, la relaxation créé de la chaleur. La pratique régulière d’une technique de relaxation combinée avec de la visualisation peut vous aider énormément. En laboratoire, plusieurs yogis ont fait la preuve que dans l’état de profonde relaxation, il est possible de contrôler la circulation sanguine. Ces yogis n’avaient aucune difficulté à élever volontairement la température de leur corps en certains points précis. Le scientifique Herbert Benson s’est même rendu au Tibet pour observer les prouesses des moines lorsqu’ils étaient en état de méditation. Certains d’entre eux avaient la réputation de pouvoir élever leur température corporelle au point de sécher des linges humides dont ils s’enveloppaient. Et ce, à l’extérieur en plein hiver tibétain ! Armé de tout son attirail scientifique, Benson et son équipe ont confirmé la véracité de cette étonnante rumeur.

Bien entendu, cela prend des années pour réaliser de telles prouesses. Néanmoins, vous pouvez améliorer votre résistance au froid et apprendre à intensifier votre chaleur corporelle dans une certaine mesure. Je vous conseille vivement de vous inscrire à un cours de relaxation, mais en attendant vous pouvez essayer ceci :

– Allongez-vous confortablement sur le dos, jambes dans l’alignement des épaules, les mains posées l’une sur l’autre sur le ventre, la main gauche sur le dessus (sans appuyer ni serrer les doigts, justes posées).

– Commencer à effectuer une respiration, en inspirant par le nez et en soufflant par la bouche (sans exagérer, les joues ne doivent pas se gonfler). Au bout de quelques instant, lorsque la respiration est bien longue et tranquille, commencer à visualiser une boule de chaleur venant du dessous de vos mains.

Essayer d’intensifier progressivement cette chaleur vers le rouge, la boule doit devenir un soleil éclatant dont la chaleur commence à rayonner dans tout le corps.

– Sentez cette chaleur se diriger d’abord vers le cœur, puis amenez-la ensuite dans vos bras et faites-la descendre jusqu’au centre de la main.

– En vous concentrant bien sur le centre de votre main, vous y sentirez une boule d’énergie. Voyez-la d’un rouge qui va s’intensifiant. Puis sentez les rayons rouges et chauds de ce soleil qui se répand partout dans la paume de la main, puis jusqu’au bout des doigts.

Si votre problème se situe plutôt au niveau des pieds, recommencez le même exercice mais faites descendre la chaleur du ventre vers les jambes, puis vers les pieds. Lorsque vous aurez bien amené la chaleur dans les pieds, prenez conscience de la boule d’énergie qui est au centre des pieds, faites alors comme nous l’avons indiqué pour les mains.

Remarque : Si vous n’arrivez-pas à visualiser la boule rouge, contentez-vous de travailler avec la sensation de chaleur.
Pommade magique contre les extrémités froides

Vous n’arrivez-pas à vous réchauffer avec la visualisation ? Qu’à cela ne tienne ! Appliquez simplement de la pommade utilisée pour traiter les muscles endoloris par des efforts intenses et répétés. ce genre de pommade a essentiellement pour effet d’activer la circulation sanguine. Il en résulte donc une forte augmentation de la chaleur corporelle à l’endroit où vous l’appliquez. Vous pouvez profiter de cette propriété pour combattre le froid. Même par grand froid, vous aurez les pieds et les mains très chauds.
Quelques solutions pour le long terme…
Plantes anti-froid

Certaines plantes permettent de régulariser une mauvaise circulation sanguine : Les applications de feuilles de chou sur les extrémité rétablissent la circulation. Ecrasez bien les feuilles (au fer à repasser par exemple) avant d’appliquer. Le gingko bilobé est une plante spécifique de la circulation périphérique. Vous prendrez avec succès l’extrait standardisé à 24% que vous trouverez dans le commerce. Reportez-vous au mode d’emploi du fabricant.
Les huiles essentielles contre les extrémités froides

Oranger, hélicryse, romarin (à verbénone), sauge sclarée. (quelques gouttes mélangées avec de l’huile neutre en massage)
Hydrothérapie

– Bains de romarin : le romarin tonifie les vaisseaux sanguins et améliore la circulation. Préparez une infusion avec 200g de plante que vous verserez dans l’eau du bain.

– Le matin, marchez (si vous le pouvez) dans de l’herbe mouillée par la rosée. Commencez par une minute les premiers jours, puis graduellement, augmentez jusqu’à cinq minutes par jour. C’est un excellent stimulant de la circulation.

Un bon complément à ces remèdes, essayez les douches thérapeutiques, ces techniques oubliées sont toujours aussi efficaces !

Source remede de grand mere
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Santé - medecine naturelle.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 181 autres membres