www.handi-zen.com

handi-zen

Contre la fièvre

795 appréciations
Hors-ligne
La fièvre et notre organisme combat…

Face à une attaque de fièvre, les globules blancs produisent des lipolysaccharides qui agissent sur l’hypothalamus, lequel déclenche la fièvre. Sous l’effet de la chaleur, les lysosomes, petits sacs cellulaires éclatent et libèrent des enzymes qui vont digérer virus, bactéries et toxines. La fièvre signifie généralement que votre système immunitaire est à l’œuvre. Il est donc préférable de laisser l’organisme se défendre librement. Attention néanmoins, la fièvre peut accompagner des maladies contagieuses, des intoxications, des infections urinaires, des otites, la typhoïde, la fièvre des marais…

Comment soulager la fièvre ?

A moins que la fièvre n’accompagne une maladie grave, laissez-la suivre son cours naturel. En dessous de 40°C, ne faites donc rien pour l’éliminer. Observez aussi les 4 mesures suivantes :

1 – Ne mangez pas, car fautes d’enzymes (détruites par les températures élevées), les aliments se digèrent mal.

2 – Buvez beaucoup de jus de fruits. Buvez notamment dus jus de citron mélangée à de l’eau sucrée ou jus de poire. Préparez une citronnade en ajoutant le jus d’un citron frais dans un verre d’eau et buvez chaud. En plus d’être rafraîchissante, cette préparation contient de la vitamine C, une alliée de taille pour le système immunitaire. Jadis on prescrivait les pépins de citron contre la fièvre.

3 – Prenez de grandes doses de vitamine C (au moins 2 000 mg). Ne vous inquiétez pas, vous ne risquez pas la surdose, l’organisme évacue de lui même ce dont il n’a pas besoin.

4 – Vous pouvez aussi aider votre système immunitaire en prenant de la teinture d’échinacéa.
Comment baisser la fièvre ou en limiter la portée ?
Plantes

– L’infusion d’eucalyptus, qu’on appelle à juste titre “arbre à la fièvre”, est utilisée depuis des siècles dans le traitement des affections accompagnées de fièvre. Faire infuser 3 ou 4 feuilles par tasse et prenez 4 tasses par jour.

– Le romarin, la sauge, la verveine et la camomille sont d’excellents fébrifuges. Prenez une infusion de l’une ou l’autre de ces plantes à raison d’une cuillerée à thé par tasse et buvez 3 tasses par jour. Vous trouverez également ces plantes en sachets pré-dosés.

– Ajoutez de l’ail, du persil, du thym à vos plats chauds et froids.
Compresses

– Compresses fraîches sur le nuque et sur le front.

– Sur le ventre, alternez des compresses chaudes, pendant 3 minutes, puis froides pendant 30 secondes, 5 fois de suite, en terminant par une compresse chaude, puis recommencez si nécessaire au bout de 40 minutes.

– Placez pendant 30 minutes contre la peau des pieds, sous les chaussettes (!), des tranches d’oignons crus.

– Pendant 40 minutes à 1 heure, faites sur le ventre, un cataplasme tiède d’argile verte ou grise, et renouvelez si nécessaire.

Source remede de grand mere
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Santé - medecine naturelle.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 172 autres membres