www.handi-zen.com

handi-zen

Appareil auditif : comment ça marche ?

900 appréciations
Hors-ligne


La surdité est un fléau qui touche la France bien plus qu’on ne le pense. Dans l’Hexagone, 182 000 personnes sont atteintes de surdité complète, nous apprenait il y a 10 ans une enquête menée par Handicap-Sûreté. Si le chiffre ne paraît pas extravagant à l’échelle de notre pays, il faut savoir que plus de 7 millions de personnes admettent être atteints de surdité au minimum partielle, soit plus de 10 % des Français qui n’ont pas une ouïe parfaite. Beaucoup n’ont besoin d’aucune assistance, puisqu’il ne s’agit que d’un léger handicap, partiellement gênant mais pas impossible à surmonter en faisant attention. Pour les autres en revanche, il s’agit d’un réel problème qui demande une assistance médicale, en l’occurrence, l’utilisation d’un appareil auditif. Ces appareils ontrogressé depuis quelques temps, et c’est pourquoi aujourd’hui, n’importe qui peut se demander : comment ces appareils fonctionnent-ils ? Nous allons vous l’expliquer.

Appareil auditif : de quoi s’agit-il ?
L’ancêtre de l’appareil auditif actuel était le cornet. Il s’agissait d’un tube en métal ouvert des deux côtés, présentant une ouverture large et une ouverture minuscule. En tenant le bout le plus petit du tube dans son oreille, et l’embout le plus large tourné vers une source de bruit, le cornet clarifie légèrement le son pour le malentendant. Bien sûr, il ne s’agit que d’une aide légère, qui n’arrangera rien pour ceux qui sont atteints de surdité plus lourde.

Heureusement, la technologie a depuis progressé dans le domaine médical, et aujourd’hui, les ingénieurs sont en mesure de fabriquer des appareils spéciaux pour les malentendants. L’appareil auditif, ou prothèse auditive, peut pallier la majeure partie des problèmes rencontrés par les malentendants. Un audio-prothésiste peut placer cet appareil sur l’oreille, voire parfois dans l’oreille, après l’avoir réglé selon l’ordonnance qu’un ORL (ou otorhinolaryngologiste) aura écrite après avoir effectué les tests correspondants.

Cet appareil sur l’oreille, quasiment invisible aujourd’hui, va s’occuper pour la personne atteinte de surdité de capter tous les sons qui l’entourent, pour les reproduire directement dans le canal auditif et donc accentuer les sons. Il existe à ce sujet deux types d’appareils auditifs, qui fonctionnent de deux manières différentes :

Soit ils se reposent sur la conduction aérienne du son, puisque tous les sons sont des vibrations de l’air, ils reproduisent donc le son
Soit ils reposent sur la conduction osseuse, en reproduisant les vibrations que le système auditif de l’être humain captera comme un son.

Dans les deux cas, il s’agira de votre ORL qui décidera de quel type d’appareil auditif vous avez besoin, et c’est votre audio-prothésiste qui s’occupera de faire les réglages « d’industrie » sur votre appareil.

Pour d’autres mises à jour sur les progrès technologiques et des articles sur les dernières avancées dans le monde, rendez-vous sur le site Gataka !
La technologie qui remplace l’ouïe

Les prothèses auditives que vous pouvez acheter dans le commerce sont à la pointe de la technologie, et proposent énormément de réglages pour permettre à la personne malentendante d’ignorer efficacement son handicap.

Ces réglages incluent plusieurs possibilités, et peuvent non seulement remplacer une oreille, mais en plus peuvent même rendre quelques services supérieurs à l’ouïe humaine.

Par exemple, les appareils auditifs sont dotés de micros directionnels et omnidirectionnels. Le microphone omnidirectionnel est celui activé par défaut, et pour cause, c’est celui qui permet d’entendre, comme son nom l’indique, dans toutes les directions. Le microphone directionnel, lui, est cependant capable de capter bien plus nettement les sons venant d’une direction précise, et peuvent donc considérablement réduire les sons venant d’autres directions, ce qui rend les discussions beaucoup plus agréables.

Un appareil auditif est d’ailleurs, dans le cas des meilleurs modèles, capable d’identifier les sons qu’il est en train de répercuter dans l’oreille de son porteur. Ce qui signifie qu’avec les réglages correspondants, ce petit bijou est capable d’isoler les sons de voix, ou bien de musique par exemple, en laissant de côté le reste.

Certains appareils auditifs sont également munis d’un système de connexion sans fil qui peut être relié à des appareils utilisant le son, comme la télévision ou une chaine hi-fi, pour en capter les sons directement plutôt que de devoir utiliser le micro directionnel en direction du son. L’utilisation la plus impressionnante de ce dispositif particulier est la possibilité de pouvoir capter les sons rentrants dans le micro d’un conférencier, pour entendre celui-ci comme s’il était dans une pièce seul à seul avec le malentendant.
Le prix à payer pour entendre

Bien sûr, tout ceci a un coût et à propos des appareils auditifs, le prix peut être plutôt élevé. Les modèles les moins perfectionnés peuvent ainsi se trouver à moins de 100€, et les plus chers à plus de 1 000€. À vous de choisir au moment de l’achat de l’appareil auditif le prix que vous souhaitez payer.

Source mariefrance
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Santé - medecine naturelle.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 188 autres membres