www.handi-zen.com

handi-zen

La communication : 3 astuces pour mieux se comprendre!

858 appréciations
Hors-ligne
Aaaaaah la communication! Un concept à la fois si simple et si complexe. Et pourtant, tous les jours et à tous les instants, nous communiquons. Ce ‘’bonjour’’ à un collègue, un regard à notre amoureux, une poignée de main à un partenaire, votre posture pendant une réunion sont tous des comportements qui nous permettent d’être en relation avec l’autre.

Peut-être avez-vous déjà entendu ceci :

Entre
Ce que je pense,
Ce que je veux dire,
Ce que je crois dire,
Ce que je dis,
Ce que vous avez envie d’entendre,
Ce que vous croyez entendre,
Ce que vous entendez,
Ce que vous avez envie de comprendre,
Ce que vous comprenez,
Il y a neuf possibilités qu’on ait des difficultés à communiquer.

Ainsi, il n’est pas surprenant qu’on ait parfois l’impression de ne pas se comprendre n’est-ce pas?

Mon intention aujourd’hui n’est certainement pas de faire un cours sur la communication, mais bien d’aiguiser votre attention en vous partageant 3 conseils puissants qui vous permettront de mieux communiquer et rendre certaines de vos relations plus harmonieuses ! Allons-y!

1. Être conscient de mes perceptions (et celles de l’autre)

Si je vous disais qu’une même situation est perçue différemment selon la personne qui la vit…Bon, probablement que vous le saviez! Mais gardez-vous cela en tête lorsqu’un échange devient plus tendu?

En effet, chacun de nous a sa propre vision du monde, une représentation de la réalité différente de celle des autres. Selon nos expériences passées, notre éducation, notre culture, nos valeurs, nos croyances, etc., nous « enregistrons » l’information d’une certaine façon. Sans compter que chacun de nous accorde une importance différente aux choses, aux situations, aux comportements.

Ainsi, même si vous avez assisté au même spectacle que votre amie, vous avez certainement vécu l’expérience différemment. Elle vous parle à quel point le décor et l’éclairage étaient super, alors que vous, c’est plutôt l’ambiance et les émotions ressenties qui ont fait de votre soirée une réussite!

Simplement, retenons qu’il n’y a pas qu’une seule façon de voir le monde (et pourtant, nous nous comportons la plupart du temps comme si c’était le cas). En relation avec l’autre, il est important de se rappeler que la personne devant vous a des perceptions différentes des nôtres. C’est non seulement normal, mais c’est parfait ainsi !

2. Suis-je plutôt visuelle, auditive ou kinesthésique?

D’emblée, nous sommes tous un peu des trois!

On se rappelle que toute expérience que l’on vit est d’abord perçue par les cinq sens! Mais, comme mentionné plus haut, l’information que nous percevons tous les jours, à tout moment, est représentée mentalement de façon différente pour chaque personne.

En effet, vous avez peut-être remarqué que certaines personnes autour de vous ont une tendance à percevoir les expériences de façon surtout visuelle (V), d’autres de façon plus auditive (A), et d’autres de façon plus kinesthésique (K) (on inclut ici le toucher, l’olfactif et le gustatif).

Ces modes de représentation transparaissent non seulement dans notre langage verbal (par les mots que l’on emploie), mais aussi dans notre langage non-verbal et dans notre personnalité. En ce sens, il n’est pas rare que des individus ne s’entendent pas tout simplement parce qu’ils n’utilisent pas le même langage. Dans un très bref survol, disons que :

Visuel (V): À besoin de visualiser, de voir ou regarder une situation. Elle est attentive au non-verbal. Elle doit voir des faits avant de prendre une décision. Exemple de vocabulaire utilisé : « Je vois ce que tu veux dire ».
Auditif (A): A besoin d’écouter et d’entendre ce que la personne a à dire (contenu). Répéter les consignes verbalement est efficace, car elle est sensible au ton et à l’intonation de la voix. Exemple de vocabulaire utilisé : « J’entends ce que tu veux dire ».
Kinesthésique (K): À besoin de faire quelque chose, d’être physiquement dans l’action ou de ressentir les émotions. Elle est attentive à l’atmosphère qui règne autour d’elle. Exemple de vocabulaire utilisé : « Je saisis ce que tu dis ».

Être conscient de cette réalité permet non seulement de favoriser la résolution de conflits, mais également facilite la pédagogie (aussi très efficace avec les enfants!). Cela nous permet de mieux communiquer en nous ajustant au mode de perception qu’utilise la personne devant nous!

3. L’Ouverture et la flexibilité, c’est la clé!

Une dernière astuce toute simple, mais tellement efficace est de cultiver une attitude d’ouverture dans nos relations avec les autres. Être à l’écoute (vraiment), ouvert d’esprit et flexible dans nos comportements…

Cette attitude nous permet à la fois de mieux comprendre la personne devant nous et de nous ajuster plus facilement à la situation et au mode de communication de notre interlocuteur. Évidemment, cela peut nous demander certains efforts, mais en bout de ligne contribuera grandement à favoriser la création de relations harmonieuses, tout en nous permettant de mieux nous faire comprendre!

Si vous souhaitez améliorer vos communications ou si vous vivez une relation conflictuelle, sachez qu’un(e) coach certifié(e) peut vous accompagner afin d’y voir plus clair.

Maintenant, à vous de jouer!

Source Emilie Toupin myvirtualyaga
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Discussion textes.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 183 autres membres