www.handi-zen.com

handi-zen

Que peut-on mettre et ne pas mettre dans un composteur ?

858 appréciations
Hors-ligne
Avoir un compost est une excellente initiative mais que faut-il mettre et ne pas mettre dedans ? Découvrez comment trier vos déchets compostables
Une fois le compost installé au fond du jardin, il faut le remplir. Mais que peut-on mettre dedans ? Dans les différents types de déchets, certains peuvent être glissés dans le composteur et d’autres non. Pour un bon compost, n’oubliez jamais d’équilibrer et de varier les déchets. Ainsi, le compost nécessite des déchets humides (matières vertes), des déchets secs (matières brunes) et de l’eau.

Quelles sont les différentes techniques de compostage ?

Il existe différentes techniques de compostage et chacune dispose de ses propres avantages et inconvénients. Découvrez quel système de compostage vous correspond le mieux.
Le compostage en tas

Le compostage en tas est la technique la plus simple mais également la moins élégante. Elle consiste à mettre un tas de déchets au fond du jardin. Ce système permet de composter de grandes quantités de déchet et facilite également les manipulations. En outre, comme le compost est à l’air libre, il peut attirer les animaux. Ce dernier est à favoriser si vous avez un grand jardin éloigné des voisinages.
Le compostage en bac

Le compostage en bac peut se faire dans un bac de différentes tailles, en bois ou en plastique. Il est parfait pour les petits jardins et permet d’éviter les nuisances car on y glisse essentiellement des déchets alimentaires qui se compostent rapidement. Par ailleurs, les manipulations sont plus difficiles et le compostage en bac requiert plus de temps.
Le compostage en silo auto-construit

Le compostage en silo auto-construit peut être en bois ou en parpaing et peut se placer dans tous les types de jardins. Ce dernier permet de composter des grandes quantités et les manipulations sont aisées. Ce système demande d’être un petit peu bricoleur.
Le compostage de surface ou mulching

Cette technique très différentes des autres, consistent à répandre sur le sol les tontes et des déchets de jardin broyés. Cela demande de la précaution car certaines plantes sont fragiles et risquent d’en souffrir. Par ailleurs, seuls les déchets verts peuvent être utilisés.
Le lombricompostage

Le lombricompostage est idéal pour un compost dans un garage, une cour ou encore une terrasse. Pour ce composte, il faut utiliser des lombrics, les cousins des vers de terre. Cette technique fonctionne toute l’année mais il faut faire attention aux températures excessives.

Source monjardin mamaison



Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 184 autres membres