www.handi-zen.com

handi-zen

Lecon 2 : Les préparatifs

Préparatifs :

 

Pour tendre la feuille , soit la passer sous le robinet et la faire égoutter .

Soit se munir d'une éponge , mouiller léponge puis retourner la feuille d'aquarelle et passer l'éponge sur toute la surface .

La fixer a l'endroit sur une planche à dessin , et sécher au sèche cheveux , ou laisser sécher ...

Pour tendre une feuille, scotchez-la intégralement sur les 4 côtés avec un scotch papier (Tesa par exemple) sur une planchette ou kraft

 

 

 

Tendre sa feuille : après avoir dessiné au crayon HB le sujet, mouillez intégralement votre feuille après l'avoir tendue (si votre bloc n'est pas déjà encollé sur les quatre bords) et attendre que celui-ci sèche complètement et se retende.

Pourquoi mouiller le papier ?

Cette opération rendra le papier plus perméable à la peinture. Les pigments se disperseront mieux et l'eau sera correctement absorbée par le papier. D'autre part, votre papier séchera moins vite que si vous ne l'aviez pas mouillé, ce qui vous laissera un peu plus de temps pour travailler.

 

Commencer une aquarelle :

Commencez très clair et dilué et foncez progressivement. Vous pourrez toujours foncer une aquarelle mais jamais l'éclaircir !

Commencez par placer les différentes zones colorées généralement étendues : ciel, mer, par exemple.

Travailler l'ensemble avec une couleur qui va donner l'atmosphère , l'ambiance de l'aquarelle.

Si vous désirez conserver des réserves blanches à la bougie ou au drawing gum, placez-les avant d'avoir mouillé le papier et attendez un séchage complet avant de démarrer votre aquarelle.

Apprenez à doser le degré d'humidité de votre papier : peindre sur un papier très mouillé créera des flous ; un papier sec ne permettra aucun effet de diffusion.

Chaque papier va réagir différemment .

Les plus utilisés , Arches , Watman , Bockingford...après le choix dépend aussi de la personnalité de chacun .

Si une couleur encore humide vous semble trop foncée, vous pourrez l'atténuer voire la faire disparaître en l'épongeant avec un peu d'essuie-tout. Pour les toutes petites surfaces n'hésitez pas à utiliser un coton-tige pour absorber l'excédent de couleur ou mouchoir klennex.

N'oubliez jamais d'aérer votre aquarelle en préservant des lignes blanches (par exemple entre deux plans différents ou deux objets différents) et des taches blanches (reflets, lumières). Tout est question de dosage.

Le blanc, c'est le blanc du papier.

Il faut travailler relativement vite.

Les couleurs peuvent être intenses mais doivent toujours rester transparentes.

Ne cherchez pas à reproduire exactement votre modèle : l'aquarelle est une technique difficile car elle doit faire appel à un grand travail de simplification et de nuances, donc d'interprétation., et de hasard.

N'hésitez pas à projeter, éclabousser, poncer, graver dans le papier humide avec une tige pointue... l'aquarelle exige une grande capacité d'invention et de la curiosité !

 

Dans certains cas le papier alimentaire transparent , l'eau de javel , le sel , peuvent donner des effets surprenants .



11/06/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 171 autres membres