www.handi-zen.com

handi-zen

Jules Mazarin,chapitre,4

735 appréciations
Hors-ligne

Au service des rois de France
Articles connexes : Fronde (histoire) et Guerre de Trente Ans.

Portrait du Cardinal de Mazarin, par Pierre Louis Bouchart(10), avec son grand manteau de soie rouge et sa mosette d’hermine blanche.
En avril 1639, naturalisé français, il retourne à Paris et se met à la disposition de Richelieu. En décembre 1640, il fait un heureux début en gagnant à la cause française les princes de Savoie ; un an plus tard, le pape lui accordait le chapeau de cardinal. Lors de la conspiration de Cinq-Mars et du duc de Bouillon, le pape n'obtint la grâce du duc qu'en livrant la principauté de Sedan ; Mazarin signa la convention et vint occuper Sedan.
Au consistoire du 16 décembre 1641(11), Mazarin est élevé à la pourpre cardinalice : le pape Urbain VIII le crée cardinal-diacre(12,)(13) voire cardinal-prêtre(14.) Cardinal sans toutefois avoir reçu les ordres majeurs, ni même les ordres mineurs : à défaut d'être prêtre ou même diacre, Mazarin était néanmoins clerc, et n'était donc plus laïc(9,)(15 ); Louis XIII lui remet lui-même le bonnet et la barrette à Valence, le 26 février 1642(16). Il ne participera ni au conclave de 1644(17) ni à celui de 1655(18.)
Le 5 décembre 1642, lendemain de la mort de Richelieu, Mazarin est nommé principal ministre d'État, comme l'avait recommandé Richelieu qui voyait en lui son digne successeur. Louis XIII le choisit comme parrain du dauphin, futur Louis XIV.
Après la mort de Louis XIII, il crée la surprise en obtenant le soutien de la régente. Longtemps opposée à Richelieu et estimée comme favorable à un rapprochement avec l'Espagne (étant elle-même espagnole), Anne d'Autriche fait volte-face à la surprise de la plupart des observateurs de l'époque. En réalité, le rapprochement entre Mazarin et la régente est antérieur à la mort de Louis XIII et de son principal ministre. Le souci de préservation de la souveraineté de son fils et la conscience des dommages qu'aurait causés pour celle-ci un rapprochement avec Madrid, ont été des arguments de poids dans sa décision de poursuivre la politique du feu roi et du cardinal de Richelieu – et donc d'appuyer Mazarin. Les inestimables compétences de ce dernier en politique extérieure sont un prétexte pour justifier ce soutien. Séducteur jusqu'à l'obséquiosité, Mazarin sait par la suite très vite se rendre indispensable à la régente, se chargeant habilement de compléter son éducation politique et l'incitant à se décharger entièrement sur lui du poids des affaires.


Anonyme, Louis XIV (Louis-Dieudonné) et Anne d'Autriche.
Ainsi, à partir de 1643, à la mort de Louis XIII, alors que Louis XIV n'est encore qu'un enfant, la régente Anne d'Autriche nomme Mazarin Premier ministre. En mars 1646, il devient également « surintendant au gouvernement et à la conduite de la personne du roi et de celle de Monsieur le duc d'Anjou ».

enfant, de Jean de La Varende.
À peine au pouvoir, il doit affronter l'hostilité des « Grands » du Royaume dans l'affaire dite de la « cabale des Importants » (1643) où un complot pour l'assassiner fut déjoué.
Malgré les succès militaires et diplomatiques mettant enfin un terme à la guerre de Trente Ans (traité de Westphalie en 1648), les difficultés financières s'aggravèrent, rendant les lourdes mesures fiscales de Mazarin de plus en plus impopulaires. Ce fut l'une d'elles qui déclencha la première Fronde, la Fronde parlementaire (1648-1649).
Dans un arrêté du 8 janvier 1649, le Parlement déclare Mazarin « auteur de tous les désordres de l’état et du mal présent » et lui « enjoint de se retirer […] dans huitaine hors du Royaume »(19). Puis, le 21 janvier, dans ses Remontrances au roi et à la reine régente le Parlement dénonce celui qui a usurpé l’autorité aux dépens des souverains(20.)
Paris est assiégée par l'armée royale, qui ravage les villages de la région parisienne : pillages, incendies, viols… N'obtenant pas la soumission de la capitale, les partis concluent la paix de Saint-Germain le 1er avril 1649, qui ne sera qu'un répit. Le prince Louis II de Bourbon-Condé, menant les troupes royales et soutenant la reine mère Anne d'Autriche permit d'abord la signature de la paix de Rueil le 11 mars 1649. Néanmoins, en 1649, par rivalité avec Mazarin qu'il considérait comme un usurpateur étranger, il sympathise avec la cause de la Fronde. Remportant toutes les batailles entre 1643 à 1648, il réclama pour lui l’amirauté et pour ses amis tous les postes de responsabilité dans Louis XIVl’ armée(21,)(22.)


Mazarin et l'exil
Mazarin s'enfuit de Paris le 6 février 1651 et se réfugie provisoirement à Saint-Germain où Anne d'Autriche et le jeune roi devaient le rejoindre. Un nouvel arrêt de bannissement du Parlement est promulgué. Le roi et la reine sont retenus prisonniers au Palais-Royal et pour faire taire les rumeurs d'une nouvelle fuite, Louis XIV (12 ans) est exhibé en train de dormir devant la foule (nuit du 9 au 10 février 1651)(23). Anne d'Autriche accepte de libérer Condé, Conti et Longueville (retour triomphal le 16 février 1651). Un mariage entre le prince de Conti et mademoiselle de Chevreuse (la maîtresse du coadjuteur de Paris) est projeté.
Mazarin court au Havre et libère lui-même les trois prisonniers, geste dont il espère tirer un bénéfice. Puis il se réfugie chez l’archevêque-électeur de Cologne, à Brühl. Il continue à intervenir par d'intenses relations épistolaires avec Anne d'Autriche, Le Tellier, Servien et Hugues de Lionne mais aussi grâce à des émissaires (comme l'abbé Zongo Ondedei, ami du cardinal).
Le 15 mars 1651, l'assemblée des nobles et l'assemblée du clergé font une démarche commune auprès de la reine pour obtenir la réunion des états généraux que la reine accepte de convoquer pour le 1er octobre 1651 sur les conseils de Mazarin. Habilement la date choisie est postérieure à la prise de majorité de Louis XIV (anniversaire de ses 13 ans) qui ne sera donc pas lié par la décision de la régente. Mais déjà des fissures se font jour entre les coalisés : le Parlement de Paris est opposé aux états généraux car il y voit une limitation de son influence politique, la duchesse de Longueville s'oppose au mariage de son frère Conti avec Mademoiselle de Chevreuse, Anne de Gonzague qui est désormais passée dans le clan Mazarin noue et dénoue les intrigues, et surtout l'exil de Mazarin obtenu, Gondi et Condé n'ont plus aucun intérêt à s'unir.
Le 3 avril 1651, le Parlement impose à la reine une déclaration royale excluant les cardinaux des conseils du roi(24) ce qui vise aussi bien Mazarin que Gondi dont l'objectif est d'obtenir le chapeau de cardinal. Condé n'a jamais été aussi puissant et obtient même le renvoi (temporaire) de Châteauneuf, mais son arrogance et ses multiples exigences détachent de lui les tenants de la vieille Fronde.
Turenne et son frère, le duc de Bouillon, se rallient au roi au mois de mai (Bouillon échange la ville de Sedan contre les duchés-pairies d'Albret et de Château-Thierry). Les autres princes se brouillent avec les parlementaires, le coadjuteur de Paris et Chevreuse. Anne d'Autriche négocie en secret avec le prélat parisien qui espère toujours son chapeau. Le prince de Condé s'oppose à la reine et au coadjuteur. En juillet 1651, il tient au château de Saint-Maur (où il s'est réfugié par crainte d'une nouvelle arrestation) une assemblée de la noblesse. Le Parlement et Gaston d'Orléans s'entremettent. La régente temporise et donne satisfaction à Condé en congédiant Servien, de Lionne et Le Tellier le 18 juillet 1651, mais continue de négocier avec Gondi. Début août, elle conclut un accord secret avec la vieille Fronde et dresse un acte d'accusation contre le prince. Pendant ces mois de l'été les intrigues et renversements d'alliance se succèdent auxquels Anne d'Autriche fait face avec un certain courage(25.)
Le 7 septembre 1651, la majorité du roi est proclamée. Condé n'a pas assisté à la cérémonie et a quitté Paris la veille. Le lendemain 18 septembre 1651, Louis XIV appelle à son conseil Châteauneuf(26,) La Vieuville et Molé, tous opposés à Condé.


Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 168 autres membres