www.handi-zen.com

handi-zen

Lapin de GARENNE,chapitre,2

454 appréciations
Hors-ligne

Liste des sous-espèces
Selon Mammal Species of the World (28 mai 2013)(9 )et Catalogue of Life (28 mai 2013)(10 :)
sous-espèce Oryctolagus cuniculus algirus (Loche, 1858) - présence est limitée à la Galice, au Portugal, et à la moitié sud-ouest de la péninsule Ibérique. De taille un peu plus petite que O.c.cuniculus(11. )
sous-espèce Oryctolagus cuniculus brachyotus Trouessart, 1917
sous-espèce Oryctolagus cuniculus cnossius Bate, 1906
sous-espèce Oryctolagus cuniculus cuniculus (Linnaeus, 1758) - l'ancêtre du lapin domestique11.
sous-espèce Oryctolagus cuniculus habetensis Cabrera, 1923
sous-espèce Oryctolagus cuniculus huxleyi Haeckel, 1874
Le lapin domestique est lui aussi parfois considéré comme une sous-espèce à part entière : Oryctolagus cuniculus domesticus(12.)


Description
Morphologie
Le lapin commun présente une silhouette comparable à celle du lièvre mais s'en différencie par plusieurs caractéristiques :
des oreilles plus courtes que la tête (chez l'individu sauvage) ;
un iris brun sombre ;
l'ongle des orteils non fendu ;
une gestation de 31 jours ;
des petits qui naissent aveugles et nus ;
une vie en société hiérarchisée ;
44 chromosomes.
 v · d · m  Formule dentaire
mâchoire supérieure
3
3
0
2
2
0
3
3
3
2
0
1
1
0
2
3
mâchoire inférieure
Total : 28
Dentition du lapin
On distingue les mâles grâce à leur tête, plus large et moins fine que celle des femelles, et à l'écart entre l'anus et les organes génitaux externes.


Le lapin de garenne mesure de 34 à 50 cm (longueur tête et corps) pour des oreilles de 4 à 8 cm. Son poids varie de 1,2 kg à 2,5 kg. Il possède une fourrure douce de couleur brun roux, parfois couleur fauve qui constitue un camouflage de choix contre ses prédateurs.
Les dents d'un lapin, notamment ses incisives, poussent sans arrêt.


Perceptions sensorielles
Vue
On considère généralement que chacun des deux yeux du lapin a un champ de vision de 192°, voire plus pour certains auteurs qui estiment que ce champ peut atteindre 240°. Au total, le champ de vision du lapin est de 360°, et la zone de vision binoculaire est de 24° devant lui et 30 ° au-dessus de la tête)13). En cas d'alerte, le lapin peut accroître cette vision binoculaire à 30° vers l'avant et 8 à 10° vers l'arrière en modifiant la position de ses yeux dans leurs orbites. C'est en effet uniquement dans la zone de vision binoculaire que l'animal peut évaluer la distance à laquelle se trouvent les éléments. Les oreilles seules peuvent obstruer la vision des lapins, notamment chez les lapins béliers. Par ailleurs, il existe un angle mort une dizaine de cm devant le nez. Dans cette zone ce sont les vibrisses de l'animal qui permettent de percevoir les éléments placés devant lui. Les cellules de la rétine sensibles à la lumière sont peu denses chez le lapin, qui perçoit de ce fait une image floue. Il est donc plus sensible au mouvement des choses qu'à leur forme(14.)
La rétine de l'œil est, chez tous les mammifères, tapissée de cellules sensibles à la lumière. On distingue notamment des cellules en bâtonnet et des cellules en forme de cône. Les premières sont particulièrement représentées chez le lapin, ce qui lui permet de percevoir les choses avec une très faible quantité de lumière. Le lapin peut donc voir dans l'obscurité. Les cellules coniques du lapin contiennent deux types de molécules d'opsine, qui ont une absorption maximale de la lumière pour des longueurs d'onde correspondant au bleu pour l'une et au vert pour l'autre. Le lapin perçoit donc particulièrement bien ces couleurs, tandis que les autres couleurs comme notamment le rouge et l'orange sont très mal distinguées(14.)
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Animaux.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 151 autres membres