www.handi-zen.com

handi-zen

Réussir un pot-pourri

858 appréciations
Hors-ligne
Astuces pour faire de jolis pots-pourris…

Cette curieuse expression cache une charmante coutume qui, malgré son nom, très français, est d’origine anglaise.

Au Moyen Age et sous la Renaissance, les belles dames anglaises avaient l’habitude de recueillir les pétales de fleurs odorantes qu’elles faisaient sécher et qu’elles mélangeaient ensuite à des essences rares et à d’autres plantes avant de les enfermer dans des pots au couvercle percé, afin de laisser diffuser dans l’atmosphère le merveilleux parfum des plantes séchées qui embaumaient toute le maison.
Mais pourquoi “pot-pourri” ?

L’expression “pot-pourri” vient du fait qu’il existe deux méthodes pour le préparer : l’une consiste à faire sécher les plantes et les pétales de fleurs sous des couches de gros sel jusqu’à ce qu’elles pourrissent littéralement (mais en dégageant un délicieux parfum), enfermées dans un pot.

L’autre méthode consiste simplement à faire sécher les plantes à l’air libre, sur des plateaux en osier par exemple, jusqu’à ce qu’elles soient toutes craquantes sous les doigts.

Si cette coutume parfumée vous tente, en voici une recette très facile à réaliser :
Le pot-pourri, la vraie recette…

– Dans une coupe ou un bocal, mélangez une poignée de pétales de roses très odorantes, une fois séchées, une demie poignée de pétales secs d’œillets mignardises, et aussi des épices : 1 pincée de noix de muscade moulue, de cannelle en poudre, de macis (l’enveloppe de la noix de muscade), 5 clous de girofle, 1 branche de romarin séché et 1 gousse de vanille coupée en petits morceaux.

– Ajoutez-y le zeste entier d’une orange et d’un citron, 2 cuillerées de gros sel marin et 1 cuillerée à café d’essence de rose ou de géranium (moins coûteux).

Enfermez le tout dans une boite ou un bocal et lassez “murir” pendant au moins 1 mois, dans l’obscurité en remuant les ingrédients de temps à autre pour que les parfums soient intimement liés.

Cette méthode est celle du vrai pot-pourri humide : Après quelques semaines de macération, les plantes se sont agrégées en une sorte de “gâteau” de pétales secs et fortement odorants, que vous émietterez dans des coupes disséminées dans votre maison.

Pour raviver la senteur de votre pot-pourri, n’hésitez-pas à y rajouter de temps en temps quelques gouttes d’essence parfumée.

– Comme les fleurs séchées, il vaut mieux tenir les pot-pourris à l’abri de la lumière et de fortes chaleurs.







Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Trucs Astuces Conseils.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 183 autres membres