www.handi-zen.com

handi-zen

Vitamines Vitamines : êtes-vous carencés ? Le point sur les vitamines C, D et K

900 appréciations
Hors-ligne
Des apports insuffisants en vitamines peuvent provoquer des perturbations biologiques nocives pour notre santé. Faisons le point sur les bienfaits des vitamines C2, D et K2.
La myrtille est riche en vitamine C2 et permet d’éviter les allergies et les démangeaisons

Une étude réalisée au Japon et publiée en décembre 2012 vient de mettre en évidence l’action anti-allergique et anti-prurigineuse des anthocyanes présentes dans les myrtilles. Cette étude a été réalisée dans le cas de la dermatite de contact allergique. Ces effets seraient liés à une inhibition significative de la dégranulation des mastocytes, autrement dit : les cellules impliquées dans le phénomène allergique de contact.

Les auteurs pensent que la myrtille pourrait être un bon complément alimentaire pour les maladies de la peau impliquant des démangeaisons ainsi que pour les rhinites printanières. Les anthocyanes font partie de ce que l’on appelle les vitamines C2, vitamines qui agissent également comme protecteur vasculaire.

Conseil : utlisez Oemine C2 Canneberge.

Les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et de la maladie de Parkinson ont une carence en vitamine D

Une méta-analyse publiée en février vient de montrer que les patients atteints de la maladie d'Alzheimer et de la maladie de Parkinson ont un taux plus faible de vitamine D que les sujets témoins. Cela ne veut pas dire que cette carence conduit, à elle seule, à ces pathologies, mais il est clair qu'il s'agit d'un facteur aggravant. Cette analyse regroupait 6 études portant sur environ 4000 personnes.

Retrouvez plus d'infos sur vitaminedvegetale.com

La consommation de vitamine K2 permet de diminuer les cas de cancer

Une étude menée à Heidelberg pendant 10 ans sur 24 340 participants âgés de 35 à 64 ans a mis en évidence les activités anticancéreuses de la vitamine K.

Au cours de cette étude, 1755 participant ont eu un cancer au cours de la période d’observation, cancer mortel pour 458 d’entre eux. Chez les hommes, le type de cancer le plus fréquent était le cancer de la prostate et chez les femmes, le cancer du sein. La plupart des malades décédèrent d’un cancer des poumons.

Après vérification par prélèvements aléatoires de la fréquence de consommation des divers aliments sur les participants, on a observé que l'apport alimentaire de ménaquinones (vitamine k2) permet une diminution significative des cas de décès.

Source femininbio
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Santé - medecine naturelle.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 188 autres membres