www.handi-zen.com

handi-zen

Soigner naturellement une tendinite

708 appréciations
Hors-ligne
Que la tendinite soit liée au sport ou à un geste répété, elle est douloureuse et handicapante. Si le repos est le traitement numéro  1, des solutions naturelles permettent d’avoir moins mal.

Quelle que soit sa localisation (épaule, coude, hanche…), une tendinite fait mal. Le traumatisme du tendon, qui est l'attache du muscle à l'articulation, se réveille à chaque mouvement, ce qui déclenche la douleur.
Le froid, pour calmer la douleur due à la tendinite

Pourquoi ça aide ? La tendinite se manifeste d’abord par une douleur, qui peut survenir après un effort répété ou une séance de sport (le fameux tennis elbow !), et devenir constante si on ne la traite pas bien.

e froid ne va pas soigner la tendinite, mais il permet déjà de bien diminuer la douleur grâce à son effet antalgique et vasoconstricteur », dit le Dr Philippe Richet, médecin du sport.

Mode d'emploi :

appliquer le froid dès que l’on a mal, en utilisant par exemple une poche de petits pois surgelés ou un pack réutilisable à placer au congélateur (Actipoche, Nexcare, Merchurochrome...), pas directement sur la peau mais à travers un linge.
laisser poser au moins 10 à 15 minutes, mais retirer si la glace provoque une douleur, car il y a un risque de brûlure, et répéter trois à quatre fois par jour.

Vous n’avez rien sous la main ? Benjamin Dubois-Grillot, ostéopathe kinésithérapeute, conseille d’appliquer un glaçon en mouvements circulaires sur le point le plus douloureux pendant 1 à 2 minutes, deux ou trois fois d’affilée, jusqu’à ce qu’il ait fondu.
Des huiles essentielles, pour réduire l’inflammation autour du tendon

Pourquoi ça aide ? La lésion entraîne une réaction inflammatoire autour du tendon.

« Pour calmer l’inflammation et la douleur, l’idéal est d’associer l’huile essentielle (HE) de gaulthérie, connue pour ses vertus anti-inflammatoires car elle contient les mêmes composants que l’aspirine, avec l’HE de genévrier ou de romarin, antalgique et circulatoire, et pour l’effet froid », indique Benjamin Dubois-Grillot. Le fait de masser permet de revasculariser le tendon pour favoriser sa régénération.

Mode d'emploi : diluer les HE à 30 %, soit 3 gouttes du mélange de HE dans 10 gouttes d’huile végétale, si possible de millepertuis, qui améliore la microcirculation et favorise la cicatrisation. Attention, cette dernière est photosensibilisante, ne pas exposer la zone au soleil pendant 24 heures !

« II faut masser dans le sens du tendon puis perpendiculairement, de manière ferme et tonique, pendant 2 à 3 minutes jusqu’à ce que la zone soit bien rouge. Mais cela doit rester supportable », précise le kinésithérapeute.

Un cataplasme d’argile, en cas de gonflement

Pourquoi ça aide ? « L’argile verte a des propriétés anti-inflammatoires et décongestives, donc un effet apaisant », explique Benjamin Dubois-Grillot.

Elle est intéressante quand la tendinite s’accompagne de chaleur, gonflement, rougeur... ou quand la douleur se réveille dès que l’on étire la zone touchée.
Une bonne solution pour les tendinites du pouce, du poignet, du coude ou du genou, moins pratique pour l’épaule.

À utiliser par exemple en alternance avec le froid pour calmer la douleur aiguë des premiers jours.

Mode d'emploi :

Le plus pratique est d’acheter de la pâte d’argile verte vendue en tube en pharmacie ou parapharmacie (Eona, Cattier, Argiletz). À défaut, utiliser de l’argile verte en poudre ultra-ventilée et la mélanger progressivement avec de l’eau à température ambiante jusqu’à obtenir une pâte homogène.
Appliquer une couche épaisse sur la zone concernée et recouvrir de film alimentaire en faisant deux ou trois tours, sans trop serrer. I
ll faut garder le cataplasme une bonne heure, une fois par jour pendant au moins quatre à cinq jours d’affilée.

Changer son alimentation, pour traiter le terrain

Pourquoi ça aide ? L’acidité du terrain peut jouer sur le développement des tendinites :

« Le processus inflammatoire est plus intense et les tendinites se soignent moins bien dès que le pH du sang est un peu plus acide », note Benjamin Dubois-Grillot. Une alimentation acidifiante peut donc aggraver le problème. À l’inverse, une assiette riche en minéraux, donc alcalinisante, favorise la cicatrisation.

Mode d'emploi :

« Cuisiner maison et manger un maximum de produits frais et de saison, notamment des fruits et légumes, ainsi que des oméga-3 dans les poissons et fruits secs », résume le kinésithérapeute. »
Attention aux produits transformés, trop gras ou trop sucrés, aux charcuteries et aux viandes grasses, et ne pas abuser des produits laitiers, qui apportent des toxines et acidifient l’organisme ! », dit le Dr Richet.
Il faut aussi boire beaucoup d’eaux alcalinisantes (St-Yorre, Badoit...) en alternance avec l’eau du robinet ou les eaux de sources.

La douleur diminue dès trois semaines de changement de régime alimentaire.

Porter une orthèse d’immobilisation, attelle de poignet ou d’épaule, genouillère, coudière..., à acheter en pharmacie, est utile la nuit pour soulager et pour limiter les mouvements si l’on ne peut pas cesser l’activité en cause. C’est pourtant l’idéal, au moins pendant deux à trois semaines pour une tendinite simple, voire plus si le problème persiste.


Source santémagazine
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Santé - medecine naturelle.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 159 autres membres