www.handi-zen.com

handi-zen

Remèdes contre l’hépatite A

857 appréciations
Hors-ligne
Hépatite A ou jaunisse…

L’hépatite virale de type A est communément appelée “jaunisse“. Maladie souvent associée à l’enfance, elle peut en réalité affecter tous les groupes d’âges. Le plus souvent, c’est une maladie bénigne, et lorsque vous l’avez attrapée une fois, vous êtes pour ainsi dire immunisé à vie.
Les symptômes de la jaunisse

En cas d’hépatite, vous commencez à vous sentir faible. Vous perdez l’appétit, ressentez la nausée et souffrez de fièvre légère. Votre urine a une coloration brunâtre et les selles peuvent être blanchâtres. De plus, votre foie s’élargit et il est douloureux ou sensible au toucher. Vous pouvez aussi avoir des malaises abdominaux ou de la diarrhée. Généralement, la coloration jaunâtre de la peau apparaît au bout de cinq à six jours ainsi que le jaunissement du blanc de l’œil. Elle survient dans la plupart des cas d’hépatite virale. Cependant, dans un faible pourcentage de cas, elle peut fort bien apparaître. Elle ne constitue donc pas un critère absolu de diagnostic.
Les causes de l’hépatite A

L’hépatite virale est provoquée par un virus présent dans la nourriture, les selles ou l’eau contaminée. Ce virus s’attaque au foie. Quant à la coloration jaunâtre de la peau, elle indique la présence de pigments biliaires dans les tissus et les muqueuses. Les épidémies d’hépatite virale se propagent le plus souvent par les eaux ou les nourritures contaminées. La personne atteinte est contagieuse environ trois semaines avant et après l’apparition des premiers symptômes.
Que faire en cas de jaunisse ?

Vous guérirez normalement au bout d’environ cinq semaines. Et rares sont les cas ou le foie conserve des séquelles. Si tous les symptômes mentionnés se présentent, un diagnostic médical est nécessaire pour éviter toute complication possible.

S’il s’agit bien d’une hépatite virale, le meilleur traitement est encore le temps. Gardez le lit autant que possible et reposez-vous bien. Ne prenez aucun alcool durant les premières semaines de la maladie. Vous pouvez continuer à manger comme à l’accoutumée. Mais ne consommez pas d’aliments qui font travailler trop le foie (comme le chocolat par exemple…). Il est cependant recommandé de jeûner un peu et de prendre des repas “allégés”, (bouillons de légumes, pot au feu…).
Jaunisse : Les remèdes naturels

Voici également quelques moyens naturels qui permettront de soulager les symptômes et d’accélérer le processus de guérison :
Alimentation

Vos alliés de première défense sont l’artichaut, l’asperge, le céleri, le cerfeuil, le chou, le cresson, la laitue, l’endive, la chicorée, le persil, la pomme de terre, le radis noir, la pomme, la prune et le raisin.

Mangez-en aussi souvent que possible. Tous ces fruits et légumes stimulent les fonctions du foie et l’aideront à retrouver sa forme première. L’extrait de radis noir, vendu sous plusieurs marques dans les magasins diététiques, est particulièrement excellent pour le foie. Assurez-vous cependant de bien vous procurer le jus cru stabilisé. Le jus cuit lui, est nettement inférieur.

Quant au jus de pomme de terre crue, il est également très recommandé par tous les troubles hépatiques. Prenez-en 1/2 verre, 4 à 5 fois par jour.
Plantes

Votre deuxième ligne de défense sera constituée de plante et principalement du pissenlit. “l’amie du foie” et “l’éponge hépatique”. Prenez 3 tasses par jour d’une décoction de racines et de feuilles à raison de 50 g par litre d’eau chaude que vous ferez bouillir 2 minutes et infuser 10 minutes.

A l’automne vous pourrez préparer la recette suivante qui vous permettra d’avoir du pissenlit “frais” tout l’hiver : à la centrifugeuse, extrayez 100 g de suc de racines fraîches que vous mélangerez à 18 g d’alcool à 90°, 15 g de glycérine (pharmacie) et 17 g d’eau. Prenez 1 à 2 cuil. à soupe par jour.

Le pissenlit est un excellent tonique du foie et les personnes qui ont souffert d’une hépatite virale auraient tout intérêt à le prendre sur une période prolongée, voire même à vie. Vous pouvez également vous procurer de la teinture de pissenlit que vous prendrez à raison de 15 à 20 gouttes, 2 à 3 fois par jour. Employez également l’une des huiles essentielles suivantes : thym (à thymol), basilic ou estragon (3 à 4 gouttes avec une cuillère de miel).
Argile

Par voie externe : Appliquez des cataplasmes froids (tièdes si vous frissonnez ou avez froid) sur la région du foie, que vous renouvellerez toutes les deux ou trois heures. La nuit, vous changerez une fois le cataplasme. Commencez par des cataplasmes minces (1 cm) et augmentez graduellement jusqu’à 2 cm.

Par voie interne : Prenez chaque matin 1/2 verre d’argile (voir : Utilisation de l’argile par voie interne). Vous pouvez compléter le traitement par de légers massages du foie avec de l’huile d’olive. Poursuivez le traitement tant que dure l’infection.

Dès que vous vous sentez mieux, vous pouvez limiter les cataplasmes à une seul pour la nuit mais n’interrompez pas le traitement par voie interne, avant d’être totalement rétabli.

Source remede de grand mere
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Santé - medecine naturelle.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 181 autres membres