www.handi-zen.com

handi-zen

Produits à base de soja : restez vigilant !

904 appréciations
Hors-ligne
La désaffection croissante pour la viande et les laitages pousse de nombreux Français à se tourner vers les produits à base de soja. En testant 55 produits, l’UFC-Quechoisir a mis en évidence que certains produits contenaient jusqu’à 5 fois la dose maximale en phyto-oestrogènes, un perturbateur du système hormonal.
Les plats à base de soja dans notre quotidien

Différentes motivations viennent expliquer le fait que de plus en plus de personnes consomment des protéines végétales : impacts négatifs de la viande animale sur la santé, recherche d’autonomie protéique, respect de la condition animale et des ressources naturelles.

La France est l’un des plus grands producteurs de produits à base de soja pour l’alimentation humaine, mais elle produit seulement 1/10ème de ses besoins.

En 2015, 4 français sur 10 achetaient des produits au soja.

À savoir ! Le soja, originaire d’Asie, est une légumineuse riche en protéines. Sa fève ne peut pas être consommée brute et différents procédés chimiques permettent de la rendre consommable : fermentation, cuisson et broyage. 100 g de tofu apportent 12 à 15 g de protéines de bonne valeur biologique soit autant qu’environ 80 g de viande ou de poisson ou 2 œufs. En revanche, le lait de soja n’est pas comparable au lait de vache d’un point de vue nutritionnel puisqu’il ne contient pas de calcium et qu’il ne permet pas une assimilation identique du sel minéral quand il est enrichi.

Les “soyfoods”, ou aliments à base de soja, regroupent diverses préparations comme l’huile de soja (en majorité), le lait, les yaourts, les fromages, le tofu ou les steaks végétaux.

Ce que l’on sait moins, c’est que certains plats préparés à base de viande, comme les boulettes de boeufs ou les panés de poulets, peuvent aussi être composés de soja sous forme de protéine et d’huile.

À savoir ! L’huile de soja est la seconde huile la plus utilisée dans l’alimentation humaine, juste derrière l’huile de palme. Elle est largement utilisée dans la fabrication d’aliments industriels, la préparation de sauces pour les salades, la production de margarines. Lorsqu’il est indiqué « huile végétale » sur la liste des ingrédients d’un produit, il s’agit de l’huile de palme ou de l’huile de soja. Dans les 250 millions de tonnes de soja brut produit chaque année dans le monde, 50 millions sont consommés sous forme d’huile.
Dosage des isoflavones dans 55 produits contenant du soja

Pour mener leur enquête, l’association a mesuré les doses de phyto-estrogènes, l’isoflavone dans le cas du soja, dans 55 aliments comme des plats préparés, des biscuits, des desserts, boissons, apéritifs ou sauces.

Selon eux, les résultats des tests sont “particulièrement préoccupants”.

Certains produits dépassent les doses maximales recommandées par l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail). Un verre d’une boisson à base de lait de soja apporte 1,5 fois la dose maximale par jour et une poignée de graines de soja à grignoter apporterait 5 fois la dose maximale.

Suite à ces résultats, l’UFC-Que choisir demande à la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) de rendre obligatoire sur l’étiquette du produit les concentrations en phyto-estrogènes et une mention sur les restrictions à la consommation pour les enfants et les femmes enceintes.
Les risques sanitaires de ces phyto-oestrogènes

Le soja renferme des isoflavones qui sont capables de mimer les effets des oestrogènes, les hormones féminines.

Plusieurs études, in vitro et in vivo sur l’animal, ont tenté d’analyser les effets d’une consommation en isoflavone sur la santé et notamment sur les appareils reproductifs, sur la thyroïde, sur la ménopause, sur le développement pubertaire, ou sur le cancer du sein ou le cancer de la prostate.

En 2005, l’ANSES avait rendu un rapport sur les effets hormonaux de la consommation de soja chez les hommes et les femmes. Dans ce travail, les 23 experts concluent que ces molécules proches des oestrogènes peuvent être pro-œstrogéniques (favoriser la production d’oestrogènes) ou anti-œstrogéniques (bloquer la sécrétion d’œstrogènes) en fonction des différents tissus ou organes concernés, des doses et de l’âge.

La complexité des résultats, à ce stade de l’avancement de la recherche, fait qu’il est difficile de prévoir leurs effets.

Plusieurs facteurs viendraient se télescoper dont le profil de la microflore intestinale, l’âge de la personne, la santé, la dose ingérée quotidiennement et le procédé industriel de transformation du soja.

L’Agence concluait que la dose recommandée à ne pas dépasser, pour un adulte, devait être de 1 mg d’isoflavones par kilo de poids par jour.

A cette époque, le rapport indiquait que, les doses consommées en France était de 26 µg/jour chez les non consommateurs de soja et 15 mg/jour chez ceux qui en consomment. Des chiffres de 2005 qui viennent notamment d’être contredits par les analyses chimiques de l’UFC-Que choisir réalisées en 2019.

Dans ce rapport, ce sont les effets de la consommation d’isoflavones sur la thyroïde qui ont été mis en évidence très clairement. Ainsi, la consommation d’isoflavones peut modifier les taux circulant d’hormones thyroïdiennes par un effet sur leur synthèse ou leur conversion.

De plus, il a été clairement établi que le placenta ne constitue pas une barrière pour protéger le fœtus de l’exposition aux effets œstrogéniques de ces isoflavones. Ainsi, il est recommandé aux femmes enceintes d’éviter la consommation de produits dérivés du soja.

Reste à savoir comment l’ANSES va considérer et valoriser ces résultats.

Sans oublier qu’il était spécifié dans le rapport de 2005, la nécessité d’informer le consommateur et de mentionner les taux d’isoflavones sur chaque produit alimentaire contenant du soja.
Julie P., Journaliste scientifique

Source sante sur le net

Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Santé - medecine naturelle.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 203 autres membres