www.handi-zen.com

handi-zen

Des pieds légers

903 appréciations
Hors-ligne
Les pieds ont fini par m’obséder, alors que j’ai passé plus de 20 ans à ne pas y penser. Comme prof de yoga, me voilà les orteils à l’air presque tout le temps, parcourant, mine de rien, une distance considérable sans chaussettes.

À les voir de si près lorsque je fléchis mon corps vers l’avant, à attraper mon gros orteil en tentant de garder l’équilibre, à sentir mes pieds travailler très fort alors que je reprends pour la quinzième fois le même enchaînement, je n’ai d’autre choix que de les considérer comme une base essentielle de ma pratique… et de mon bien-être.

Quoi de plus agréable que d’exposer ses petons au soleil pour la première fois depuis l’hiver ? Marcher sur l’herbe, sentir le vent caresser les chevilles, laisser le sable chatouiller les orteils est tout simplement magique. Un sentiment de plénitude et de vitalité nous envahit. Pieds nus, nous éprouvons une réelle sensation d’exister !

Mal-aimés

Loin des yeux, loin du cœur. Les pieds poursuivent leur chemin sans notre attention, souvent pendant des années, à un rythme d’environ 6 000 pas par jour. Douleurs, ampoules, odeurs et champignons font partie du quotidien… si bien que nous préférons les cacher et refusons de les dorloter. Pourtant, lorsqu’un problème de pied surgit, le reste du corps s’en trouve affecté.

On oublie que les pieds sont les fondations de notre corps, tout comme le secret de notre liberté – ils nous permettent de marcher, de danser, de nous sauver, bref, d’incarner et d’assumer notre présence dans le monde. Tels des racines, ils nous connectent à la terre… cherchant expansion et harmonie.

piedsSelon la représentation énergétique de notre corps, les pieds et les jambes sont reliés au premier chakra (muladhara chakra), qui se situe à la base de la colonne vertébrale. Lorsque ce chakra est équilibré, on dit que l’individu assume son droit d’exister et d’avoir. Il accepte sa matérialité, comble ses besoins primaires et se permet même l’abondance ou la prospérité. En déséquilibre, la peur se manifeste comme si la survie était sans cesse menacée. Il est alors plus difficile de se sentir calme et en sécurité.

Dans la réflexologie, le pied est au cœur du traitement. L’ensemble du corps est représenté du talon aux orteils. En stimulant certaines zones réflexes, lesquelles sont reliées à nos organes ou à un système du corps, nous favorisons la détente et la réduction de certains troubles comme l’insomnie, les céphalées, l’anxiété, etc. Marcher sans soulier serait littéralement thérapeutique et encouragerait le pied, la jambe, voire l’ensemble du corps à s’adapter naturellement à son environnement.

D’un point de vue anatomique

Nos deux pieds contiennent le quart de tous les os du corps humain. Dans chaque pied, le décompte est impressionnant : 26 os, 33 muscles (dont ceux qui le relient à la jambe), 16 articulations et 107 ligaments. Il porte le poids du corps en position debout et permet la locomotion, assurant un rôle primordial dans l’équilibre, l’amortissement et la propulsion.

Le pied peut effectuer plusieurs types de mouvements comme la dorsiflexion (lorsqu’on tire les orteils vers le haut), la flexion plantaire (lorsqu’on pointe les orteils vers le bas), l’inversion (lorsqu’on tourne le pied vers l’intérieur) et l’éversion (lorsqu’on tourne le pied vers l’extérieur).

Un alignement optimal des os, des ligaments et des tendons dans le pied engendre la création de trois arches. Ces arches ont un impact sur la flexibilité du pied, l’absorption des chocs, la répartition du poids du corps ainsi que la capacité à s’adapter aux différentes surfaces lors de nos activités quotidiennes.

Malgré l’importance de nos pieds, nous les gardons trop souvent emprisonnés. Ils voient à peine la lumière du jour et la peau ne respire pas. Les longues périodes assises finissent par restreindre l’apport du sang dans les jambes et les pieds. Sans compter que nous vivons presque tout le temps avec des chaussures ; les orteils sont coincés, la forme des pieds n’est pas respectée et nous préférons les habiller avec de jolis souliers plutôt que leur offrir un espace confortable. Malheureusement, les capteurs neurologiques plantaires, lesquels informent continuellement le cerveau pour gérer les changements posturaux en fonction du terrain, de la pression ou de la température, sont de plus en plus inhibés à cause du port de chaussures et de bottes.

Nous nous retrouvons avec des soucis de santé beaucoup plus importants avec les années : douleurs chroniques, déformations, problèmes musculo-squelettiques, etc.

Prendre soin de ses pieds

Quelques trucs simples ainsi qu’une bonne hygiène de vie peuvent grandement contribuer à la santé de vos pieds. N’hésitez pas à partager les vôtres !

Boire de l’eau

La plupart des gens ne boivent pas assez d’eau. Le corps en entier a besoin d’une bonne hydratation pour assurer ses fonctions vitales et se régénérer. Et des pieds en santé… sont des pieds bien hydratés !

Marcher pieds nus

Je suggère une méditation marchée toute simple, à pratiquer idéalement pieds nus chez soi, dans un parc ou un jardin. Il s’agit de ralentir le pas, de respirer doucement, et d’amener notre attention sur les sensations qui émergent dans les pieds et les jambes.

Les pieds possèdent pas moins de 7 200 terminaisons nerveuses. Il est possible de s’entraîner à ressentir la texture et la température du sol, tout comme à être attentif aux mouvements perpétuels de nos muscles, ligaments et tendons nous permettant de nous déplacer. Chaque pas est un miracle, ou du moins, une synchronisation parfaite de plusieurs éléments qui s’accordent pour nous faire avancer. Cette sensation précieuse nous ramène à l’instant présent.

De plus, en marchant sans souliers, on sollicite les muscles nécessaires pour la marche et la posture debout, alors que les pieds deviennent souvent paresseux dans les chaussures.

L’automassage

Le massage des pieds est définitivement à ajouter dans votre routine matinale ou de soirée. Avec un peu d’huile de sésame biologique, massez votre talon, la plante du pied, le dessus du pied et les orteils. Ce petit rituel permet de relaxer les jambes, de déloger les tensions, mais aussi de garder la peau souple et hydratée. En Ayurveda, un massage à l’huile de sésame permet aussi de calmer un vata agité.

Yoga

Pratiqué essentiellement sans bas, le yoga nous permet de développer ce contact privilégié avec nos pieds. Voici quelques postures de yoga qui contribuent à en prendre soin.

Tadasana (posture de la montagne) : posture d’ancrage fondamentale qui sert de point de référence pour plusieurs autres postures. Permet de travailler l’alignement, de renforcer les jambes et d’accroître la confiance en soi.
Vrksasana (posture de l’arbre) : posture d’équilibre qui renforce les jambes, les chevilles et les muscles des pieds, en plus de favoriser la concentration mentale.
Viparita Karani (posture des jambes au mur ou demi-chandelle) : une inversion douce qui détend le système nerveux, améliore la circulation sanguine et soulage les jambes et les pieds de la fatigue.

Geneviève Gignac

Source myvirtualyoga
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Santé - medecine naturelle.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 202 autres membres