www.handi-zen.com

handi-zen

Le petit lexique du jour,découverte

763 appréciations
Hors-ligne

LES STARS DES MIJOTES
En version express.


La tendance est à la redécouvert des recettes familiales,de celles que l'on aime savourer par un soir d'hiver. Voici quelques astuces pour les cuisiner vite et bien...


Longtemps boudés car jugés trop lourds,trop caloriques,trop longs à préparer,les plats mijotés à l'ancienne reviennent en force car,finalement,ils possèdent de nombreux atouts. Tout 'abord,ils sont souvent économiques. Pour ces plats traditionnels nécessitant une cuisson longue,inutile en effet de choisir des morceaux de premier choix. Ainsi,une blanquette de veau peut être préparée avec des morceaux moins nobles,donc les moins chers,comme le tendron. Il suffit de le dégraisser avant la cuisson pour réussir cette délicieuse recette. Idem pour le bourguignon et le pot-au-feu,qui sont aussi savoureux si on les concocte avec des bas morceaux de boeuf tels le gîte,le jarret,la queue


Simples et pratiques.
L'avantage de ses spécialités de grand-mères,c'est qu'elles sont plus faciles à réaliser qu'on ne croit. Nul besoin d'être un fin cordon-bleu pour réussir ces plats. En effet,s'il faut utiliser les bons ingrédients et le bon ustensile de cuisson (un autocuiseur ou une cocotte en fonte),tout le secret de la réussite réside essentiellement dans la lenteur de la cuisson. Et pendant ce temps on peut faire autre chose,inutile de rester scotchée dans la cuisine. Il suffit de laisser mijoter à feu doux et de remuer de temps en temps.
Pour gagner du temps,on demandera à son boucher de dégraisser et de couper la viande en morceaux,et,afin d'éviter la corvée de peluche,on choisira des carottes congelées ou en boîte (coupées en rondelles) pour un boeuf bourguignon,ou des légumes surgelés pour un pot-au-feu. Autre avantage,ces plats peuvent être préparés la veille car ils sont encore meilleurs réchauffés. La viande a aussi tout le temps de s'attendrir et d'absorber tous les arômes de la sauce.L"astuce consiste alors à les cuisiner en grande quantité afin d'en avoir pour deux ou trois repas. Il suffit de conserver les restes dans une boîte hermétique au réfrigérateur (pas plus de deux ou trois jours) ou de les glisser dans le congélateur.
Enfin les personnes qui font attention à leur ligne peuvent facilement alléger les recettes;pour un boeuf bourguignon,par exemple,on fait revenir la viande dans la margarine plutôt que dans de l'huile,et on supprime les lardons. Dans une blanquette de veau,la crème fraîche peut être allégée sans que cela nuise à la qualité gustative du plat. On peut même faire l'impasse sur les jaunes d'oeufs,et dans tous les cas,on évite de saucer son assiette...

Pendant qu'un bon plat mijote,on a tout le temps de faire autre chose dans la maison. Il suffit de venir le remuer de temps en temps histoire de profiter de tous ses parfums.
Côté nutriments,un bourguignon vaut bien un steak. Et pour une touche de fraîcheur,rien n'empêche d'y ajouter un peu de persil.
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Lexique Cuisine.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 172 autres membres