www.handi-zen.com

handi-zen

Vivre l’expérience d’une aventure transformationnelle sur les pas du livre « Mange, Prie, Aime »

901 appréciations
Hors-ligne
Vivre l’expérience d’une aventure transformationnelle sur les pas du livre « Mange, Prie, Aime » : Une invitation à se déposer en Ashram en Inde, en quête de soi, laissant ainsi le secret de notre Être refaire surface.

Plus de dix ans après sa sortie, le récit initiatique d’Elizabeth Gilbert « Mange, Prie, Aime » continue de faire des adeptes. Le livre qui a changé des vies. C’est l’un des plus grands succès littéraires des 50 dernières années, vendu à des millions d’exemplaires, traduit dans plus de 30 langues, même 10 ans après son arrivée en librairie « Mange, Prie, Aime » suscite un engouement qui ne semble pas près de s’essouffler. Pourquoi ?
Parce que oui, il y a des livres comme ça qui changent des vies.

Tout comme l’auteure à succès Elizabeth Gilbert, certaines personnes se sentent coincées dans des situations « d’inconfort confortable » ne voyant pas d’issue.
L’idée de se faire confiance, de laisser aller la course folle, le stress et, à un moment donné, suivre son coeur. Apprendre à dire non et à se donner du temps.

Lorsque le voyage au loin, invite au voyage intérieur.
Une retraite en Ashram afin de se transformer et suivre sa voie intérieure.

Mais qu’est-ce qu’un Ashram ?
Les ashrams présents en Inde depuis au moins 4 000 ans av. J.-C., étaient dans l’Inde ancienne, un ermitage en un lieu isolé, dans la forêt ou la montagne, où, dans une
grande austérité de vie, un sage vivait et cherchait l’union à Dieu dans la solitude et la paix intérieure, loin des distractions et agitations du monde. Si l’ashram servait à
la pénitence, il est également une institution où des élèves séjournent pour suivre les enseignements des maîtres.

Eurasienne (Indienne de par ma maman et Européenne de par mon papa), coach, enseignante internationale de Méditation, guide spirituel Asie et Moyen-Orient j’accompagne des Retraites en Ashram en Inde (dans de très bonnes conditions d’hygiène). Ainsi vous aurez l’occasion entre temps de silence, marches contemplatives et alimentation consciente de vous inspirer des cours des maîtres indiens (yoga & méditation – tous niveaux – philosophie indienne), de découvrir l’Ayurveda (science millénaire indienne) et de participer à mes ateliers de croissance personnelle.

Je rentre éblouie d’une énième extraordinaire retraite, l’Ashram ouvre toujours des portes inattendues touchant ainsi le fond de notre Être.
On se remet alors à vivre simplement cherchant le repos de l’âme.
On reprend goût à la vie en se plaçant au centre de son être dans un rapport direct avec le vivant.

Le secret commence par le retour à soi, le retour à l’essentiel.
La morale du livre étant : « I was not rescued by a prince ; I was the administrator of my own rescue » (Je n’ai pas été sauvée par un prince, mais j’ai orchestré moi-même ma délivrance).
Et puis la vie continue plus haut, plus en accord avec soi, en harmonie avec notre monde intérieur.

Source Catherine Agostini myvirtualyoga
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Discussion textes.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 191 autres membres