www.handi-zen.com

handi-zen

Devenir ou rester zen en 10 étapes

903 appréciations
Hors-ligne
On vit dans une société performante, de consommation, du paraître, de technologie et de réseaux sociaux. Les gens travaillent beaucoup, courent derrière les enfants, derrière l’argent pour avoir une meilleure vie matérielle. Les gens ont de moins en moins de temps pour eux, ils sont plus stressés, ont de plus en plus d’anxiété et autres problèmes de santé.

Au travail, la performance domine, qui fait plus et mieux, des heures supplémentaires, des conflits entre collègues ou le manque de coopération, de ressource et d’entraide.

Les gens ont peur de manquer d’argent, de perdre leur emploi, la peur qui freine les gens à faire ce qu’ils aiment. Les gens sont beaucoup dans le contrôle, vouloir tout prévoir.

Mais, comment peut-on devenir ou rester zen avec nos vies occupées?

Tout d’abord, c’est quoi être zen?

Être zen c’est avoir l’esprit en paix. C’est entrer en contact avec soi, être présent à soi quoi qu’il arrive, c’est connaître et comprendre qui l’on est et d’être pleinement ce que l’on. C’est vivre la vie avec équanimité sans se laisser déborder par les conflits et les émotions.

Les bénéfices sont nombreux, mais voici quelques un : renforcement du système immunitaire, augmentation des capacités de travail, plus de créativité, amélioration du sommeil, diminution du stress, diminution de l’irritabilité et des sautes d’humeur, amélioration de la stabilité émotionnelle, etc.

La vie est trop idéalisée, on est à la recherche du bonheur parfait. On idéalise aussi la vie des autres, leurs biens matériels et même leurs vies spirituelles. Cela crée beaucoup de pression, de stress et un cercle vicieux. Il faut accepter que le bonheur parfait n’existe pas, la vie est difficile et à un moment donné de notre vie, la souffrance sera là. Il faut réaliser que nous sommes maîtres de notre vie et nous avons le pouvoir sur nos actions. Il faudrait peut être relâcher les choses qui nous sont inutiles, s’éloigner des personnes conflictuelles et prendre conscience de ce que j’ai vraiment de besoin, de ce que mon âme a de besoin.

Voici dix petits trucs qui pourront vous aider à rester ou à devenir zen :

Tout d’abord, il y a un entraînement comme toute habitude qu’on veut intégrer, cela demandera des efforts. Aussi, donnez-vous le droit de ne pas être zen, donc ne soyez pas perfectionniste et acceptez les moments qui ne le sont pas.

1) Asseyez-vous le matin dès que vous vous lèverez et remplissez une page sur tout ce que vous avez dans la tête, se défouler, sans censure, n’importe quoi, sur n’importe qui, se donner le droit.

2) Écrivez sur une feuille, « Je m’aime parce que… et essayez de remplir une page.

3) Méditez pendant 5 min, 10 min ou 30 min. Observez la respiration.

4) Respirez, prenez le temps de prendre quelques respirations profondes plusieurs fois par jour.

5) Prenez du recul, ralentissez, pour prendre conscience de son niveau de stress et peut-être arrêter. Lâchez prise.

6) Prenez le temps de vous reposer.

7) Quand vous vivrez une situation difficile, essayez de trouver au moins trois points positifs de cette situation.

8) Faites des activités que vous aimez. Apprenez à vous connaître, sachez vos besoins et vos désirs.

9) N’embarquez pas dans ce que vous ne voulez pas ou ne pouvez pas, apprenez à dire non. Soyez réaliste de ce que vous pouvez faire, reconnaissez vos limites et ce qui vous convient.

10) Appréciez chaque petit moment, le bonheur ne se trouve pas dans les choses matérielles, bien sûr celles-ci peuvent rendre notre vie plus confortable, mais essayez d’acheter ce dont vous avez besoin, ce dont votre âme a besoin.

Cherchez les choses qui vous font du bien, qui vous réconfortent par contre, il faut faire attention que ce quelque chose ne vient pas cacher un besoin plus profond qu’on chercherait à cacher par le confort matériel ou alimentaire ou autre.

Faites des concessions, vous n’êtes pas obligé d’être d’accord avec une autre personne (collègue, conjoint, etc.), mais vous devez arriver à une entente qui marche pour les deux camps et il faut surtout accepter ce qui arrive. Acceptez qu’on puisse se tromper, de ce fait reconnaissez chaque acte.

N’oubliez pas qu’il n’y a pas une seule définition du bonheur, chacun fait son propre bonheur, mais c’est plutôt une question de choix, choisir d’être heureux.

Swami Saranyananda

Antonella Morun

Source myvirtualyoga
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Discussion textes.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 202 autres membres