www.handi-zen.com

handi-zen

Créer un jardin sauvage

858 appréciations
Hors-ligne
Alors que nous devenons de plus en plus concernés par l’état de notre planète, sa santé, et que notre génération prend lentement conscience de la nécessité du vert, de la flore et de la faune, le jardin sauvage se répand autour de nos foyers. Mais qu’est ce réellement ? Comment l’organiser et l’entretenir ? A quoi contribue t-il ?
Voici dans cet article quelques réponses à ces questions, indispensables avant de se lancer dans son propre jardin.
Le jardin sauvage : un jardin respectueux de la nature

Le jardin sauvage répond à une philosophie précise et bien particulière. Elle va dans le sens de la nature, et d’un respect de l’environnement, de sa façon de se développer et d’évoluer. Créer un jardin sauvage revient à créer un milieu de vie favorable aux plantes et herbes sans distinction (on ne va pas préférer les iris aux orties car les deux sont nécessaires à un certain écosystème), mais aussi à la faune des jardins : insectes, oiseaux et rongeurs y compris.
A quoi ressemble un jardin sauvage ?
Le jardin sauvage n’est pas un jardin « carré » comme le sont par exemple les jardins que l’on appelle « jardin français » ou « jardin anglais » qui répondent à une logique humaine et très organisée.
Ici on laisse les plantes s’épanouir comme elles le souhaitent. Le jardin doit aussi respecter les saisons, et s’enorgueillir des feuilles mortes, des tas de bois mort qui sont un indispensable pour la terre.

Bien sûr, le jardin ne soit pas être sans dessus dessous pour autant.
On peut ajouter des petites clôtures qui s’insèrent bien dans ce cadre par exemple (on aime beaucoup celles en bruyère de Cloturedeco)
La « trace humaine » n’est absolument pas à proscrire, il faut juste qu’elle soit présente intelligemment en fonction du cycle de la nature.
Mais alors, un jardin sauvage ne s’entretient pas ?

FAUX ! Au contraire, un jardin sauvage se pense, se gère et s’organise. Les tâches ne sont pas automatiques, il faut réfléchir à l’image du jardin en accord avec les saisons, les conditions météo, l’état du sol… Par ailleurs, il faut constamment penser aux petits habitants du jardin sauvage. Créer des abris pour les oiseaux, les rongeurs et autres insectes ainsi que de leur laisser de quoi se sustenter dans le jardin est un impératif !

Source conseils astuces


Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 183 autres membres