www.handi-zen.com

handi-zen

Ostéoporose

614 appréciations
En ligne
Prêle, ortie, bambou, olivier : des plantes contre l’ostéoporose.

Très fréquente, l’ostéoporose est reconnue comme un problème de santé publique : elle entraîne chaque année des milliers de fractures du fémur, du poignet ou des fractures vertébrales. En France, on estime entre 2,5 et 3,5 millions le nombre de femmes souffrant d’une ostéoporose post-ménopause (1).

Qu’est-ce que l’ostéoporose ?
L’ostéoporose se caractérise par une diminution et une fragilisation de la masse osseuse. Les os deviennent plus poreux et le risque de fracture augmente considérablement, parfois pour une cause minime. On utilise le terme plus général de décalcification.

L’ostéoporose est, le plus souvent, liée au vieillissement. En effet, tout au long de la vie, les os sont en perpétuel renouvellement avec un pic de masse osseuse vers l’âge de 20 ans, c’est le capital osseux. Dès 35/40 ans, de façon naturelle et progressive, ce capital diminue. Chez les femmes, la perte osseuse s’accélère à la ménopause (à cause de la perte des œstrogènes) les prédisposant ainsi à l’ostéoporose. Cette maladie apparaît d’autant plus que le capital osseux de départ était insuffisant.

Discrète, l’ostéoporose n’entraîne pas de symptôme. Une diminution de la taille ou une fracture après un choc minime ou une prédisposition familiale doivent vous alerter. Parlez-en à votre médecin, une ostéodensitométrie vous sera peut-être prescrite.

Comment prévenir l’ostéoporose ?
L’idéal est de se constituer dès le plus jeune âge un capital osseux suffisant pour compenser la perte osseuse naturelle. Il s’agit de mesures simples valables lors de la phase de croissance mais également tout au long de la vie.
Maintenir une activité physique régulière : chez l’enfant elle joue un rôle important dans la création de la masse osseuse, chez l’adulte dans son maintien y compris chez les femmes au moment de la ménopause et chez le sujet âgé pour le bon maintien de l’équilibre et de la musculature.
Consommez suffisamment de vitamine D. Celle-ci joue un rôle dans le métabolisme du calcium. On la trouve notamment dans certains poissons et dans le lait. Essentielle pour la croissance des enfants, la vitamine D est synthétisée par l’organisme lors des expositions au soleil.
Consommez suffisamment de calcium. On le trouve bien sûr dans le lait et les fromages mais aussi dans certaines eaux minérales et dans des légumes comme le cresson ou les épinards.
Évitez le tabac et l’alcool qui entraînent une diminution de la masse osseuse.
Maintenez un poids normal. Un indice de masse corporel très faible (inférieur à 19) augmente le risque d’ostéoporose.
L’ostéoporose nécessite un suivi médical.
Les plantes reminéralisantes
Les plantes peuvent vous aider à lutter contre l’ostéoporose et à favoriser la reminéralisation :

La prêle est parmi les plantes, celle qui contient le plus de silice (ou silicium). Il s’agit donc d’un excellent reminéralisant naturel. Élément du tissu conjonctif, la silice est recommandée pour stimuler la production de collagène dans les os et favoriser la consolidation en cas de fracture ou d’os fragilisé. La silice joue un rôle dans la fixation du calcium, important pour le maintien de la masse osseuse.
L’ortie est riche en vitamines et en oligo-éléments. Elle contient notamment du zinc qui est reconnu par les autorités de santé européennes pour « contribuer au maintien des os » (2). L’ortie contient également de la silice. Ce qui en fait une plante complète en cas d’ostéoporose.
Plus connues pour leurs propriétés sur le diabète et le cholestérol, les feuilles d’olivier sont parfois aussi recommandées contre l’ostéoporose. Une étude scientifique a mis en avant les bienfaits de l'oleuropéine sur la perte osseuse

Citons enfin le bambou, naturellement très riche en silice. On le trouve notamment sous forme de compléments alimentaires.
Pour un traitement complet en cas de décalcification, les sources de silice (comme la prêle ou le bambou) peuvent être associées à des sources de calcium (comme le lithothamne), ainsi qu’à la prise de vitamine D (huile de foie de morue).

Pour une tisane à base d’ortie, comptez entre 30 g et 60 g de feuilles par litre d’eau bouillante. Laissez infuser 10 minutes. À boire 3 fois par jour.

Pour la prêle, vous pouvez préparer une décoction. Prévoir environ 50 g de plante séchée pour 1 litre d’eau. Portez 5 minutes à ébullition et laissez infuser 10 minutes. Un bol avant chaque repas.

Recette de grand-mère :
Pour apporter du calcium de façon simple à votre organisme : placez un œuf dans un verre, ajoutez-y le jus d’un citron. Laissez reposer (une nuit) de façon à ce que l’acidité du citron dégrade la coquille. Buvez le jus enrichi en calcium.

Source : e santé



Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Santé - medecine naturelle.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 151 autres membres