www.handi-zen.com

handi-zen

Graines germées et jeunes pousses

561 appréciations
Hors-ligne
Pour germer les graines ont toutes besoin d’un temps de trempage, d’oxygénation et d’arrosage. Les grandes familles de graines à germer sont :

- les céréales (amarante, avoine, blé, épeautre, kamut, millet, orge, quinoa, riz, sarrasin, seigle…),

- les légumineuses (alfalfa, haricot azuki, fenugrec, luzerne, lentille, pois chiche, pois, soja vert, …),

- les légumes (betterave, brocoli, carotte, cerfeuil, choux chinois, chou rouge, coriandre, épinard, fenouil, radis, oignon, poireau, navet,…),

- les grains à mucilage (basilic, cressonnette, moutarde, roquette,…);

- les oléagineux (amande, lin, noix, noisette, noix de cajou, sésame, tournesol, pignon de pin, …).

Privilégiez les graines provenant de l’agriculture biologique qui ont un pouvoir de germination intact et ne contiennent pas de produits chimiques nocifs. De même utilisez de l’eau minérale ou de source, l’eau du robinet diminue la qualité de la germination.

Placez les graines dans un bocal en verre empli d’eau, fermez-le à l’aide d’un morceau de tulle fort (moustiquaire) maintenu par un élastique et les laissez tremper pendant quelques heures (voir étiquette sur le paquet). À l’issue de ce trempage, rincez et inclinez le bocal de manière à ce que l’eau résiduelle s’écoule. Couvrez avec un linge pour maintenir une pénombre relative et laissez à température ambiante. Il vous suffit ensuite de rincer vos graines deux fois par jour et les germes apparaissent au bout de deux à huit jours selon les graines.

Quelques jours encore et vous obtenez de jeunes pousses, plus riches encore que les graines germées. Pour ce faire il faut après trempage les répartir en bac sur une ouate ou un terreau et veiller à leur saine humidification, cela demande un peu plus de soin donc.

Que se passe-t-il lors de la germination ?

La germination est un processus enzymatique. Le but de ces enzymes dans les graines, c’est la reproduction, la naissance d’une nouvelle plante. Imaginons la puissance qui se développe à cette occasion : d’une graine insignifiante peut naître un arbre des plus grands et des plus majestueux. Et cette puissance, nous pouvons l’apprivoiser et en bénéficier, en consommant nous-mêmes les graines.

Le trempage préliminaire désactive les inhibiteurs de germination. Ces substances de protection de la graine sont indigestes et toxiques (donc toujours jeter l’eau de trempage des graines). Puis l’humidité active les enzymes de germination qui commencent à transformer la graine. Au cours de la germination une énergie considérable se dégage : lorsque nous mangeons ces graines germées nous absorbons cette énergie. De même la valeur nutritionnelle augmente de façon très spectaculaire : vitamines, minéraux, oligo-éléments sont en quelque sorte multipliés alors que, si on moud la graine, sa valeur diminue très rapidement.

Enfin trempage et germination ont un effet alcalinisant sur les graines de céréales et de légumineuses, acides à l’origine : la consommation régulière de ces graines germées a un impact très favorable sur l’hyperacidité qu’elle corrige.

Intérêts des graines germées

De l’ancienne Chine aux Esséniens des bords de la mer Morte, de nombreux peuples ont largement fait appel à la germination dans leur alimentation courante, qu'il s’agisse des graines elles-mêmes ou de préparations qui débutent par la germination : le boulgour est un blé germé puis séché au soleil et concassé avant d’être mis en réserve.

Ce mode de préparation n’a été oublié que récemment, surtout en Europe occidentale, où l’imagination des ingénieurs de l’agro-alimentaire est féconde pour nous sortir de l’ennui alimentaire et de la contrainte des temps de cuisson. Pourtant les aliments qu’ils nous proposent s’évanouissent dans notre corps avec leur illusion nutritionnelle. Les estomacs sont délicats, les digestions longues et difficiles, les flatulences et ballonnement sont là, le transit est difficile, la somnolence s’installe après le repas : autant d’inconforts qui expriment désordres et souffrances métaboliques. Le système digestif ne peut digérer ce qu’on lui donne à manger, il manque d’enzymes digestives.

L’aliment vivant, lui nourrit les cellules avec un maximum de substances actives et enzymatiques pour un minimum de déchets. Il soulage l’organisme qui retrouve sans tarder son dynamisme primesautier.

En effet la nature fait bien les choses : chaque graine germée est dotée des enzymes adéquats à sa digestion. Dès que commence la mastication, ces enzymes se mettent en action et commencent à digérer les aliments. Elles sont donc très faciles à digérer et assimilables même par des organismes malades.

Il n’est pas nécessaire, ni même souhaitable, de consommer de grandes quantités de graines germées. Une ou deux cuillères par jour suffisent : elles sont un concentré de substances génératrices de santé, substances que la vie sait façonner beaucoup mieux que tous les laboratoires scientifiques : acides aminés, oligo-minéraux et vitamines sont assimilés rapidement et pleinement.

Acheter des graines bio ne coûte que quelques cents, les faire germer ne demande que peu de temps, en consommer régulièrement nous apporte des nutriments essentiels. La frugalité du « manger vivant » a un autre avantage : le volume du bol alimentaire, composé de légumes et céréales germés, accompagnés si nécessaire d’autres légumes crus ou vapeur et de protéines, conduit très vite à la satiété et la fatigue après les repas disparaît, nous nous sentons légers, en pleine forme et disponibles pour nos activités manuelles ou intellectuelles. Oubliée la marmotte qui se dope au café pour tenter de sauver les apparences !

Une bonne idée aussi pour l’apéritif

Servez quelques légumes crus et une poignée de graines germées fraîches en grignotage apéritif dans une soucoupe. Vous pouvez aussi confectionner des toasts savoureux avec du pâté de légumes ou autre pâté végétal sur lequel vous mettez quelques graines germées de votre choix en variant les couleurs.

Par Chantal Pinoy-Meert

Source : mere nature
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Santé - medecine naturelle.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 146 autres membres