www.handi-zen.com

handi-zen

Du sport, pour prévenir et soigner les idées noires

618 appréciations
Hors-ligne
L’activité physique influe sur certaines parties de notre cerveau, celles-là mêmes qui sont stimulées par les médecins pour traiter certaines dépressions.

Certains font du sport pour maintenir leur forme physique, d’autres pour se vider l’esprit. Ils pourraient désormais en faire pour se protéger de la dépression. C’est du moins ce que démontre la vaste étude HUNT (Health Study of Trondelag Country), menée dans la région du Nord-Trondelag en Norvège, et dont certains résultats sont publiés dans l’American Journal of Psychiatry .

Les chercheurs ont suivi près de 34.000 personnes ne présentant aucun problème de santé, aussi bien physique que mental. Durant la première phase, les experts ont recueilli les données concernant leur style de vie et leur pratique sportive. Onze années plus tard, ces mêmes personnes se sont soumises à des tests psychologiques visant à déterminer s’ils présentaient ou non des signes de dépression ou d’anxiété. Les données ont été recoupées et analysées par les chercheurs.

D’après l’étude, 12 % des futurs cas de dépression auraient pu être évités si les personnes avaient pratiqué au moins une heure de sport par semaine. Un minimum d’exercice physique régulier, peu importe l’intensité, suffirait donc à prévenir les dépressions, mais sans montrer d’effet sur le niveau d’anxiété. Ces résultats sont observés aussi bien pour les hommes que pour les femmes, peu importe l’âge.

«Les activités les plus compatibles avec la dépression restent la marche, la natation et le vélo car très complètes et non brutales»

Docteur Gilles Bajeux, psychiatre

En effet, le sport influe sur certaines parties de notre cerveau, celles-là mêmes qui sont stimulées par les médecins pour traiter certaines dépressions. La bonne santé physique, les bénéfices sociaux et l’estime de soi induits par la pratique du sport sont d’autres raisons avancées par les chercheurs pour expliquer ces résultats.

D’ailleurs, le docteur Gilles Bajeux, psychiatre à Paris, précise que l’activité physique est aussi utile pour soigner la dépression et que «les activités les plus compatibles avec cette maladie restent la marche, la natation et le vélo car très complètes et non brutales. Ces pratiques jouent un rôle au niveau chimique en activant les neuromédiateurs. Mais aussi au niveau psychologique en redonnant confiance au patient».

D’autres études ont montré que l’activité physique se réduit de manière très importante dans les pays développés et cette sédentarité est jugée responsable de nombreux problèmes sanitaires. Les auteurs recommandent donc d’avoir au moins une heure d’activité sportive par semaine, ce qui entraînerait une diminution de 12 % des cas de dépression. Un simple petit changement d’habitude…

Source lefigaro
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Santé - medecine naturelle.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 152 autres membres