www.handi-zen.com

handi-zen

Détoxifiez votre corps pour affronter l'hiver

618 appréciations
Hors-ligne
Nez bouché, gorge encombrée, maux digestifs divers... Ce sera sans vous cet hiver, tout particulièrement pendant les fêtes de fin d’année, grâce aux conseils avisés de notre experte en naturopathie, Marion Thelliez.

C’est en hiver et surtout autour des réveillons de Noël ou du Nouvel An que se manifestent la plupart des infections ORL de type rhumes, sinusites et bronchites, ou des désagréments intestinaux comme la gastro-entérite. Et c'est justement durant ces périodes que l’on a tendance à manger plus lourd, plus gras et plus sucré.

En hiver, on prêtera donc tout particulièrement attention à l'intestin et au foie: lorsqu'ils sont déséquilibrés, notre immunité s'en trouve immédiatement affaiblie. Voici donc trois clés pour votre bien-être digestif.

Première clé: couper le robinet des surcharges
Lorsque nous consommons des aliments qui nous surchargent en toxines, nous diminuons les capacités de notre corps à réagir aux agressions. Les aliments qui déséquilibrent notre foie et notre microbiote intestinal sont donc à éviter: l'alcool, les excitants (café, thé, chocolat), les graisses saturées, les produits laitiers, la viande rouge ou la charcuterie, les sucres rapides et les céréales en trop grande quantité (surtout celles contenant du gluten). Ces aliments ont tous la particularité de nous faire sécréter des “colles” (mucosités) et des “cristaux” (acides).

Si vous êtes malades, abstenez-vous de consommer ces produits durant une semaine; cette mesure peut vous aider à retrouver un juste équilibre. À titre préventif, essayer de les consommer de manière espacée et n’hésitez pas à alterner avec suffisamment d'aliments vitalisants et digestes.

Vous pouvez ainsi manger beaucoup de légumes de saison, crus et cuits, mais aussi des fruits, de préférence 30minutes avant un repas ou 2 heures après. Consommés crus en fin de repas, les fruits font fermenter le reste du bol alimentaire, favorisant les ballonnements et les aigreurs.

Je recommande aussi de miser sur les huiles bio riches en oméga-3 (lin, colza, etc.), les graines germées, les céréales sans gluten (quinoa, sarrasin, riz complet...), les légumineuses et les protéines animales en quantité raisonnable (viande blanche, poisson, œufs).

Deuxième clé: encourager le bon fonctionnement des cinq émonctoires
Le foie, les reins, les intestins, les poumons et la peau sont nos émonctoires: ils permettent l’élimination des déchets présents dans l’organisme.

Pour soulager le système digestif et le foie, on peut tester la monodiète. Il s’agit de consommer un aliment ou un type d'aliment sans ajout de sucre, de sel ou de matières grasses, sur un ou deux repas, ou bien encore sur toute une journée (4-5 repas), en mangeant à satiété et en mastiquant longuement. Une monodiète peut durer plusieurs jours mais, dans ce cas, il est bon d'être accompagné par un thérapeute. Ma préférée: la compote de pommes ! Diurétique, légèrement laxative, antiseptique intestinale, protectrice gastrique, décongestionnante et stimulante des cellules du foie, la pomme cuite a tout pour plaire.

Le microbiote intestinal est un élément primordial de notre bonne immunité. Pensez à le chouchouter en lui apportant de bons aliments, en veillant à ne pas être trop stressée et en faisant une cure de probiotiques pendant troismois chaque hiver.

Pendant la saison froide on oublie trop souvent de boire de l'eau. C'est pourtant un élément-clé du bon fonctionnement de l'organisme; sans elle, pas de bonne détox. À retenir: l’eau est importante pour ce qu’elle emporte, pas pour ce qu’elle apporte. On augmentera donc la consommation d’eau la plus pure possible (bien filtrée, de source ou minérale, à choisir peu minéralisée). Même avec un thé ou une tisane, l'organisme doit travailler à la séparation des molécules de plante et d'eau, engendrant alors une hydratation moins optimale.

Autre ingrédient-phare pour cet hiver: le curcuma ! Reconnu pour ses effets anti-inflammatoires (donc parfait pour toutes les maladies en "-ites"), c’est aussi un grand digestif et un bon détoxifiant du foie. Pour que la curcumine soit utilisable par l'organisme, il lui faut d'autres éléments permettant son assimilation. Ainsi, lorsqu'on cuisine du curcuma, il est recommandé d'ajouter du poivre ou du gingembre, à la manière de la cuisine ayurvédique.

Toujours avec cette fameuse racine, il est possible de préparer un remède maison détoxifiant, digestif et anti-infectieux: 8 cuillères à soupe de poudre de curcuma, 1 cuillère à soupe de poudre de gingembre et 1 cuillère à soupe de thym séché, avec 250g de miel d’acacia, le tout de qualité bio. Pensez à vérifier sur le pot que le miel n’a pas été chauffé pour que ses précieuses propriétés soient intactes ! Il faut savoir que le miel potentialise la biodisponibilité des produits avec lesquels on le mélange. Vous pouvez aussi le consommer seul, à jeun et à distance du petit déjeuner, en cure de un à deux mois (à raison de 1 cuillère à café).

Enfin, pensez à faire fonctionner tous vos émonctoires en même temps. Pour cela, rien de plus simple, il suffit de faire de l'exercice physique!

Troisième clé : aider à la libération émotionnelle
Les pensées négatives, le stress, l'anxiété, les angoisses et la déprime entament notre immunité. Il faut savoir que chacun de nos organes est particulièrement sensible à une émotion: le foie à la colère, les intestins aux émotions stagnantes telles que la culpabilité, les reins au stress et à la peur, les poumons à la tristesse et la peau au manque de contact.

Les plantes auxiliaires sont la mélisse, la valériane, la passiflore (relaxantes), ou encore les plantes adaptogènes telles que la rhodiola*. Cette dernière est très efficace lorsqu'on se sent surmenée et fatiguée, car elle équilibre les neurotransmetteurs et déstresse tout en stimulant l'organisme. Elle permet donc d'éviter les infections dues à l'épuisement.

Vous sentez le coup de fatigue arriver en période de réveillon? Mon kit de survie :
- utilisez les grands antibiotiques et antibactériens naturels que sont l'argent colloïdal, le L52 (médicament homéopathique), la vitamine C, l'échinacée, l’huile essentielle** de ravintsara (se frictionner la plante des pieds avec 4 gouttes d'huile essentielle matin et soir), la propolis ou encore l'extrait de pépins de pamplemousse ;
- adoptez une monodiète de compote de pommes et de tisanes de thym-romarin pendant toute une journée.

*Attention! Cette plante est contre-indiquée en cas de grossesse et de bipolarité.

**Ne pas utiliser pendant la grossesse, l’allaitement et chez les enfants de moins de 6ans. Diluer dans 1cuillère à soupe d’huile végétale pour le massage, éviter les yeux et bien se laver les mains après utilisation.

Source femininbio
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Santé - medecine naturelle.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 152 autres membres